Ces agressions contre les Français ne font pas honte à Macron

Une semaine passée dans notre « Douce France », où il fait si bon vivre malgré les décisions aberrantes prises par ceux qui nous dirigent vers une nouvelle nation qui pourrait se nommer « Absurdie ».

Et qui, pour cause de confinement, devrait nous procurer au moins un sentiment de sécurité ! Ce qui est loin d’être le cas, car une certaine catégorie d’individus ne respectent ni le confinement, ni les attestations de sortie, ni le couvre-feu obligatoire – les dealers par exemple, dans les cités de « non-droit », interdites aux forces de l’ordre, comme nous venons de le constater une nouvelle fois à Saint-Denis, dans le 93 (vous n’êtes pas étonné, moi non plus !) . Lundi dernier, vers 18 h 30, des habitants d’un immeuble situé avenue Wilson ont été attaqués par une trentaine de voyous. L’un d’entre eux a même été « balancé » depuis son balcon. Fort heureusement, il habite le premier étage – mais s’il avait habité au sixième, il serait sans doute mort, au lieu d’être seulement blessé à la jambe.

https://resistancerepublicaine.com/2020/11/27/a-saint-denis-tu-demandes-aux-dealers-de-ramasser-leur-megot-ils-te-jettent-par-la-fenetre/

Les circonstances ? Une des copropriétaires de l’immeuble, faisant visiter les lieux à une société de nettoyage, ose faire remarquer à l’un des jeunes voyous qui occupent le hall comme souvent qu’il a jeté un mégot par terre, et qu’il devrait le ramasser.

Il l’insulte aussitôt « Va te faire enc.ler, c.nnasse » (et autres joyeusetés ne s’écartant pas de l’habituel vocabulaire ordurier de ce genre d’individus décérébrés). Des voisins prennent sa défense. Dès lors la clique promet de revenir.

La jeune femme se présente au commissariat de police où elle est à peine écoutée et où l’on n’enregistre même pas une main courante, pour cause de « logiciel cassé » (sic). Le syndic de l’immeuble est par ailleurs injoignable.

Les racailles de cet acabit sont quelquefois jusqu’à 15 dans un des appartements de l’immeuble, logées par des « marchands de sommeil » – et les habitants vivent un véritable enfer au quotidien.

Le soir-même, les voilà en meute, à une trentaine, qui se rendent directement au premier étage, où habitent les hommes qui avaient défendu la personne invectivée. Ils défoncent la porte de l’appartement, en frappent les occupants, les volent, saccagent tout et, finalement, jette l’un d’eux par le balcon.

Blessé à une jambe, l’homme a été hospitalisé – et plainte a été déposée (le logiciel n’était sans doute plus « cassé »…). Mais aucun « jeune » n’a été interpellé…

«On a franchi un cap, ils n’ont plus aucune limite», dénonce la jeune femme première agressée, qui s’attend à être la prochaine cible des assaillants, mais ne souhaite pas déménager pour autant. «J’ai travaillé pour avoir un appartement magnifique. Pourquoi partir ? Parce que ces jeunes pensent qu’ils sont chez eux ?».

Pas de photos ou vidéos prises par les gauchistes de service…. La « couverture » médiatique de ces événements a été assurée par la seule « France Bleu » – qui a recueilli les propos rapportés ci-dessus.

Pas très loin, à Aubervilliers, dans le 93 également, voilà une équipe de cambrioleurs composée de trois Marocains et d’un Algérien, âgés de 17 à 27 ans, tous quatre habitant dans le département. Ils écumaient l’Île-de-France depuis le mois de septembre dernier : pénétrant la nuit dans les habitations et n’hésitant pas à gazer les victimes de leurs rapines, si elles se réveillaient en leur présence.

Après avoir dérobé bijoux, maroquinerie, matériel multimédia… ils subtilisaient les clés de voiture et repartaient à bord du véhicule avec les produits volés !

Au moins 11 vols effectués selon ce scénario ont été comptabilisés.

Les quatre individus ont été placés en garde à vue (et après ?…).

Également dans la périphérie de la capitale, à Villeparisis, dans le 77, trois policiers ont été attaqués et frappés par une quinzaine d’individus, alors qu’ils interpellaient un chauffard qui roulait à très vive allure et refusait d’obtempérer.

Il était 3 h du matin, le samedi 21 novembre dernier, lorsque l’occupant d’une Peugeot 206, qui circulait en direction de la commune du Pin, refuse de s’arrêter et prend la fuite vers Courtry, pour finalement s’engager dans le chemin de l’Arange, où campaient des gens du voyage.

Les policiers, pris à partie et même molestés, tentent de faire demi-tour – la Peugeot ayant pu s’éloigner sans encombres.

Intercepté un peu plus tard, le chauffard, âgé de 18 ans et alcoolisé, a été placé en garde à vue (et après ?…)..

La province n’est pas en reste pour l’actualité de ce genre de faits divers. Vendredi soir, 27 novembre, vers 22 h, devant le commissariat de Cahors, dans le département du Lot, si calme jusqu’à ce jour, trois véhicules de police ont été incendiés volontairement par des jets de cocktail Molotov, qui visaient également le bâtiment.

Dans la nuit de lundi à mardi, à Bethonvilliers (90), un retraité de 72 ans a été frappé et torturé, à l’aide d’un épluche-légumes (!), par trois individus, voulant lui faire avouer la cachette de sa « fortune ».

Ils sont repartis avec quelques centaines d’euros et le téléphone portable de leur victime.

C’est l’infirmière du vieil homme, en arrivant le lendemain matin, qui l’a découvert, entièrement ligoté.

Très choqué, il a été dirigé vers l’hôpital Nord-Franche-Comté.

La police scientifique a été appelée sur les lieux pour relever les empreintes ADN, qui ont été confiées à la Brigade de recherche de Belfort.

À Vernon, dans le 07 (sud-Ardèche), mercredi dernier 25 novembre, en début d’après-midi, un homme âgé de 97 ans a été violemment agressé pour lui voler son véhicule, une Citroën Saxo, qui a été retrouvée, incendiée, 48 h plus tard à Rosières, à 10 km du lieu de l’agression.

En plein centre-ville de Marseille, rue Briffaud, dans le quartier du Camas (5e arrondissement), le lendemain jeudi 26 novembre, en fin d’après-midi, un jeune homme de 25 ans a reçu un coup de couteau en pleine gorge.

Transporté en urgence à l’hôpital de la Timone, son pronostic vital était engagé.

La suite de cette « France, Orange mécanique » au prochain numéro, car nous sommes bien loin de retrouver le cours normal et paisible de nos existences !

Manuel Gomez

image_pdf
0
0

13 Commentaires

  1. Mais Mr Gomez, je suis peut être naive mais qu’est ce qui nous empêche, puisque les médias ne font pas leur travail, de faire des « papiers » les envoyer aux députés , maires etc etc ..il suffit de se rassembler, les patriotes, et d’agir en ce sens ! pendant la guerre ce sont des tracts qui étaient produits !!! et donc vous le savez bien, c’est celui qui se fera entendre qui gagnera, et les autres , nous : qui dit mot , consent !!! Mais voilà nous sommes mieux derrière un clavier, et eux dans la rue !! je n’ai pas entendu dans les médias le meurtre des personnes âgées à Cholet !!

  2. macron est une saloperie , il est soi-disant le garant de notre pays , mais il le laisse s’enfoncer , j’ai honte de cette France que j’aimai tant

    • …JE CROIS QU IL SERAIT TEMPS DE S INSPIRER DE LA ..CORSE…..LA BAS ….ON ENTEND PAS PARLER D AGRESSIONS ET AUTRES…..

  3. Et après ? On est sauvés, Dupont-momo n’est plus seul dans sa lutte contre le peuple Français :
    Dominique Simonnot, contrôleuse générale des prisons : “Nous allons devoir vider nos prisons (…) Le Covid est une occasion pour continuer les libérations anticipées, qui ne font de mal à personne”

    https://www.fdesouche.com/2020/11/29/dominique-simonnot-controleuse-generale-des-prisons-nous-allons-devoir-vider-nos-prisons-ces-liberations-anticipees-font-du-bien-a-ceux-qui-sortent/

  4. « Oui-mé, cépa lamem choz », réponse habituelle des fous, avec son traditionnel inverse: « cékom ». Ex. un gilet jaune éborgné, première réponse. mais, à l’inverse: je veux limiter l’immigration, deuxième réponse (alors, tékom Hitler).
    Nous sommes en FRANCE en 2020 (après J.C. me précise t’on près de moi !).

  5. macron fait son boulot avec succès:
    le suicide des français s’accélère
    la faillite des petites entreprises et de l’économie du pays en marche avant toute

  6. Pas plus macron aura honte des agressions à l’encontre des Français par des racailles CPF et encore moins des agressions par les fdo à l’encontre des Gilets Jaunes puisque c’est sur ses ordres que ces flics pourris ont agi – que sur les mêmes causes griezman n’aurait « mal à sa France » (on se demande bien de laquelle il s’agit, puisque sur la France que nous aimons il ne cesse de vomir en nous traitant de populistes fachos).
    Alors l’indignation feinte à géométrie variable de ces deux misérables cafards et leurs semblables, je m’en moque royalement !

    • Il serait temps , depuis trois ans le psychopate brasse du vent , raconte des conneries , et chaque semaine depuis les affaires bayrou ,de Villiers, benalla etc nous amène une nouvelle horeur il n’y a rien ni personne à sauver dans ce merdier ! Aux armes citoyens !

  7. effectivement les francais ( de souche) se font agresser tout les jours mais pas un mots sur le fait SAUF si le francais se rebiffe et se défend et met a mal la racaille,la oui les merdias en parleront et génera macron…..pas touche aux cancrelats, sinon punition !

Les commentaires sont fermés.