Ces fous furieux qui rêvent de vaincre à la fois la Russie et la Chine

Ces fous furieux qui rêvent de vaincre à la fois la Russie et la Chine

Le pire est qu’ils prévoient d’entraîner leurs alliés dans cette croisade de l’Apocalypse.

On se demande parfois si l’Amérique, ivre de sa puissance militaire apparente et de sa volonté de domination sans partage, n’est pas devenue une nation de cinglés irresponsables, qui se plaisent à jongler avec des flacons de nitroglycérine. Cette nation va mal finir. Seulement 16 années de paix en 246 années d’existence !

Voici quelques extraits tirés d’un article qui rassemble les affirmations les plus délirantes sur une possible troisième guerre mondiale. Un véritable lavage de cerveaux invitant l’opinion américaine à se préparer au pire. Ce n’est plus de la propagande guerrière, c’est un discours de folie pure.

https://reseauinternational.net/promouvoir-une-troisieme-guerre-mondiale-est-en-train-de-devenir-une-opinion-publique/

Pour ces nouveaux Rambo, les 800 milliards de dollars du budget défense américain sont très largement insuffisants, car on n’affronte pas une troisième guerre mondiale sans s’en donner les moyens. Pas de place pour les négociations ou la diplomatie. Seule la guerre tous azimuts peut permettre à l’Amérique de conserver son leadership planétaire et d’empêcher ce monde multipolaire dont rêvent les 3/4 de l’humanité. La loi du plus fort, comme toujours, sous couvert de démocratie face aux dictatures.

« L’Amérique peut-elle gagner une nouvelle guerre mondiale ? Ce qu’il faudrait pour vaincre la Chine et la Russie », publié par Foreign Affairs.

« Les États-Unis et leurs alliés doivent prévoir comment gagner simultanément des guerres en Asie et en Europe, aussi désagréable que cette perspective puisse paraître. Les États-Unis et leurs alliés auront un avantage dans toute guerre simultanée » sur ces deux continents.

« Les systèmes d’armement occidentaux sont parmi les meilleurs au monde – mais
pour remporter un conflit potentiel contre la Chine et la Russie, les États-Unis devront également développer de nouvelles techniques de combat », écrit l’auteur.

Celui-ci semble oublier que les Russes ont dix ans d’avance au minimum sur les armes du futur. Et l’écart se creuse.

Mais pour ce projet prometteur, il convient bien entendu de développer massivement l’industrie de l’armement et de créer de nouvelles usines. Les crédits suivront, évidemment. Quant aux alliés, ils devront suivre la cadence de leur côté. Ce sera armes et munitions pour tous, sous la bannière de l’Otan.

Si la Chine veut s’emparer de Taïwan, c’est donc l’Otan qui devra endosser le treillis. Et peu importe que cette île chinoise se situe à 10 000 km de l’Europe et soit le cadet de nos soucis. Les ennemis de l’Amérique sont nos ennemis, même si les intérêts américains ne sont pas les nôtres. Il en est ainsi depuis 1945.

Et pour faire bonne mesure, Poutine profiterait de cette aubaine, les Marines enlisés en Asie, pour envahir l’Europe !

Autrement dit, ceux qui nous disent aujourd’hui que l’armée de va-nu-pieds de Poutine prend sa petite raclée en Ukraine sont les mêmes qui nous annoncent une invasion de l’Europe par l’armée russe. Comprenne qui pourra.

Mais dans le même registre, on a le Washington Post qui fait lui aussi très fort :

« Les sceptiques ont tort : les États-Unis peuvent affronter à la fois la Chine et la Russie ».

Il faudra nous expliquer comment. Ce Rambo des salles de rédaction oublie tout simplement que les États-Unis alignent raclée sur raclée depuis 1945, et surtout face à des armées de troisième niveau. Ce sont 50 000 talibans armés de kalachnikovs qui ont humilié l’armée américaine, la forçant à se sauver comme des lapins en abandonnant 85 milliards de matériels.

Et le délire continue. Dans 19FortyFive, on nous affirme :

« L’immense puissance de combat des forces armées américaines ne serait pas excessivement sollicitée par la nécessité de mener une guerre sur les deux théâtres » et concluant que « les États-Unis peuvent combattre la Russie et la Chine en même temps… pendant un certain temps, et avec l’aide de quelques amis ».

Oui, les amis, c’est fait pour s’entraider et prendre quelques missiles hypersoniques sur le museau. C’est en enterrant ses morts qu’on reconnaît les vrais amis.

Et Bloomberg y va de son petit couplet. Ce serait difficile mais on peut ajouter l’Iran dans le panier.

« Les États-Unis peuvent-ils affronter la Chine, l’Iran et la Russie en même temps ? » Hal Brands, de Bloomberg, répond que ce serait très difficile et recommande une escalade en Ukraine et à Taïwan, ainsi que la vente à Israël d’un armement plus avancé pour avoir une longueur d’avance sur la Russie, la Chine et l’Iran respectivement. Pourquoi pas ? « Quand y en a pour deux, y en a pour trois »

Ensuite, on peut lire dans Foreign Policy :

« La théorie des relations internationales suggère que la guerre des grandes puissances est imminente »

« OTAN, Japon, Corée du Sud, Australie d’un côté et Chine, Russie, Iran de l’autre »

Pour tous ces excités de la gâchette, toujours prêts à appuyer sur le « bouton rouge » sans état d’âme, une guerre entre puissance nucléaires paraît inéluctable. Heureusement que Poutine et Xi Jinping ont une autre vision de l’arme atomique. S’il y avait autant d’illuminés à Moscou et Pékin qu’à Washington, les survivants de l’holocauste nucléaire ne seraient pas très nombreux.

Avec 13 000 têtes nucléaires, il y en aura pour tout le monde.

Nombreux sont les Américains qui refusent l’émergence pacifique d’un monde multipolaire, fondé sur la seule concurrence économique, et qui pensent que la guerre est inévitable. 

Plus les Américains prennent des déculottées et plus ils sont arrogants et belliqueux.

Leur inéluctable défaite en Ukraine, car je ne vois pas comment la puissante armée russe pourrait échouer, ne rendra certainement pas les Américains plus lucides et  pacifiques pour autant, mais elle signera la fin de leur domination sans partage.

La victoire de la Russie, seule nation ayant le courage d’affronter l’Amérique impérialiste, aura des répercussions gigantesques sur le monde de demain. Les pays émergents seront légion à vouloir intégrer les BRICS et l’OCS pour s’affranchir de la domination occidentale.

Au lieu de délirer sur la troisième guerre mondiale, en rêvant d’anéantir la Chine, la Russie et l’Iran, l’Amérique devrait comprendre que son ingérence dans le conflit du Donbass va signer le début de son inexorable déclin. La guerre de trop pour Washington.

Quant aux Européens, et notamment la France qui possède l’arme nucléaire, la meilleure porte de sortie serait de quitter l’Otan et l’UE, deux entités qui nous détruisent. Notre salut réside dans un retour urgent vers une vision gaullienne de la France, totalement souveraine.

Il est difficile de comprendre pourquoi un pays qui maîtrise toutes les technologies, qui possède son autosuffisance alimentaire, une puissance nucléaire avec un siège permanent au Conseil de sécurité de l’ONU et un droit de veto, pourquoi un tel pays a pu se livrer pieds et poings liés à la dictature de Bruxelles qui n’aspire qu’à détruire les nations. Jamais de Gaulle n’aurait permis cette trahison.

Jacques Guillemain 

image_pdfimage_print
33
1

26 Commentaires

  1. Eh bien oui) nous n’avons pas été brisés par Napoléon et Hitler, pour mille ans, la Russie n’a pas été en mesure de conquérir – mais les américains espèrent le faire) Après avoir courageusement fui l’Afghanistan par des gars barbus en tongs…. Que dire des idiots.

  2. « Les dieux rendent fous ceux qu’ils veulent perdre » disait Sophocle.
    « À ce qu’il semble, les dieux doivent décidément être d’humeur joueuse, ces derniers temps (Cairninfo) »
    Nous sommes gouvernés par le même type de politichiens centristes et radicaux-socialistes qui tenaient la France avant les guerres de 14 et 39. Poincaré, Fallières, Daladier, Lebrun. Antimilitaristes quand il faut bâtir une bonne armée, bellicistes irresponsables quand leur politique de daube mène à la guerre. Et bien sûr, toujours et encore le poison de la trahison déversé par l’extrême-gauche, et une droite invisible et affairiste qui se remplit les poches avant et après la catastrophe. Pourquoi se gêner avec un peuple qui croit tout ce qu’on lui raconte?

  3. Si l’on applique le pourcentage de mobilisés par rapport à la population de la France métropolitaine, environ 20%, à la Chine actuelle, quelle armée même celle d’une coalition occidentale pourra faire face et vaincre l’armée qui lui sera opposée, soit 300 millions de combattants. Au début de la révolution culturelle, en 1965 me semble-t-il, Mao a prévenu: « Même si vous tuez 500 millions de chinois, il en restera encore 100 millions pour marcher dans vos cendres ». Depuis ils passé de 600 millions à 1,5 milliard ! Les USA 350 millions, l’Europe 400 millions. Acta est fabula comme disaient les Romains.

  4. Le problème est que Macron rêve de tester un nuc. en live puisqu’il le vaut bien. Poussé par sa copine la hyène, soit il lui donne les codes soit il envoie lui-même la sauce. Il ne se privera certainement pas de ce dernier plaisir de se voir roi du monde pendant 1/4 de seconde.

  5. La destruction des nations, c’est un projet politico-religieux annoncé dans les prophéties autoréalisatrices de l’ancien testament. Depuis la création du parlement juif européen en 2012, l’influence juive est au cœur de l’Europe pour réaliser ce projet.

  6. Des pays de baltringues et d’invertis notoires (surnommés le pédoland, c’est pas pour rien, non ?) qui souhaitent se battrent et se confronter aux vraies grandes puissances ?
    On croit rêver, ou plutôt cauchemarder !
    Alors que comme leur coq, ils ont déjà les pattes dans la m€rde et jusqu’au cou, en plus.

    • La France est surnommée Pédoland depuis Jack Lang qui est pédophile, pas seulement inverti.

  7. Ces pseudo Musashi , samourais de la sainte farce, sont incapables de gagner une guerre sans leurs précieux alliés .
    Guignols yankees , fouteurs de merde universels depuis près de 250 ans , que cet empire pourri s’ effondre , que les guerres civiles éclatent partout , que les états du sud fassent sécession et que crèvent leurs métropoles infâmes (Nouille Fucking York)

  8. Oui notre trajectoire OTAN UE est incompréhensible. L’UMP a trahi la pensée gaullienne.
    Les LR sont tombés dans les profondeurs et ils se demandent pourquoi.
    J’ai entendu Retailleau,Bellamy et consorts dirent qu’ils n y aurait pas d’alliance avec le RN et reconquête..ça n avancera pas
    Que dit Ciotti ?

  9. Une guerre sur les sols des géants nucléaires impliquerait tôt ou tard l’emploi des armes éponymes, ce pourquoi l’otan cherche à tout prix à éviter une cobelligérance établie avec l’opération spéciale menée par les Russes.

    Je viens de voir que l’Iran testait son premier missile hypersonique, ce pays détient l’AN mais n’a pas encore pu la tester.

    Les US ne feront pas de guerre directe sur les grands pays sans avoir relancé leur programme de « guerre des étoiles » consistant en la garantie d’interception de toute frappe nucléaire ennemie. Et par ailleurs relancer un tel programme serait contraire aux accords SALT et à la doctrine de dissuasion MAD

  10. 15 milliards de $ donnés à zélinsky par les usa, 14 par l’ue , 500 millions par l’allemagne, 300 millions d’€ par macron, pourquoi la guerre s’arrêterait en ukraine, la gamelle est trop bonne!

    • Les oligarques et hauts fonctionnaires ukrainiens de l’entourage de zelensky achètent à tour de bras de l ‘immobilier de luxe en SUISSE….avec notre pognon !

    • Pendant que l’on voit les milliards passer, d’autres crèvent de faim, les pays occidentaux sont en train de creuser leurs tombes en obéissant aux USA qui de toute façon guerre nucléaire où pas nucléaire ce pays sera comme la PAX ROMANA destiné à rentrer dans le rang où dans la tombe.

  11. Les peuples doivent reprendre le pouvoir et leur destin en main et s’affranchir de toute cette mafia politique occidentale néfaste qui s’arroge le droit de se lancer dans un conflit sans aucune consultation populaire. Une caste, pourtant sensée les protéger alors qu’elle les mène inéluctablement à la ruine. Leur façon d’asticoter sans relâche l’ours Russe ne laisse aucun doute sur l’issue fatale recherchée.

  12. « Et pour faire bonne mesure, Poutine profiterait de cette aubaine, les Marines enlisés en Asie, pour envahir l’Europe ! » Si seulement…

  13. ‘…vision gaullienne de la France, totalement souveraine’, c’est exactement ce que les anglo-saxons combattent depuis le redressement gaulliste.
    Soixante huit fut la pierre d’assise de notre déclin et 81 le véritable point de départ du grand œuvre de destruction, ‘du passé faisons table rase’ affirmait le salopard mitteux.
    La France devait être une puissance de seconde zone c’est fait, bientôt un résidu du tiers monde; le p’tit cron s’y emploie ardemment.

    • Vous avez raison amri, c’est désolant mais ne devons pas baisser les bras pour autant.

    • Tout à fait d’accord AMRIL.
      Depuis plus de 40 ans, je ne décolère pas de tant de conneries..
      Souveraineté out, indépendance énergétique out, armée solide de conscrits out, industrie out etc… etc…
      je remarque que nos dirigeants sont peu issus du monde scientifique mais issu surtout des lettres..ou du droit.
      Où sont les bac S ou bac C ?

      • LETTRES OU DROIT … il y a aussi pléthore de socio, psycho, philo ….Que faire avec un tel diplome , en admettant que l’on aille au bout du chemin ?

    • 100% d’accord. Depuis 1940, les USA considèrent la France comme un paillasson bon pour l’AMGOT, leurs meilleurs amis en France étaient Pétain, Giraud puis Darland avec l’aide du traître mondialiste, leur meilleur agent en France, Jean Monnet. Depuis ils en ont eu des tas, comme Cohn-Bendit, Kouchner, B-H Lévy, Glucksmann, et toute la bande d’extrême-centre, les marcheurs fourbes au pouvoir actuellement.

Les commentaires sont fermés.