Ces juges pourris à la solde de Macron

J’ai depuis quelques temps une grande colère contre les magistrats, ces hommes et ces femmes investis en France d’un pouvoir excessif dont ils abusent à qui mieux mieux. Véritable caste, État dans l’État, inamovibles et quasi infaillibles puisqu’il n’est pas autorisé de critiquer une décision de justice, ces gens ne doutent de rien. Certes il existe une procédure de suspicion légitime, mais elle est difficile à mettre en place, et ce beau monde a plutôt une tendance malsaine à se protéger les uns les autres. Aussi les dérives sont-elles non seulement nombreuses, mas considérables, et malheur à celui qui met le petit doigt dans l’engrenage d’un tel système. Il y passe tout entier. Leur attitude devant la crise des Gilets jaunes démontre, si cela était nécessaire, leur morgue, leur mépris du peuple, et leur manque d’empathie pour ceux qui n’appartiennent pas à leur caste.

Aurait-il fallu alors s’étonner de la position du juge administratif de Paris, saisi par la CGT et la Ligue des droits de l’homme (pour lesquelles par ailleurs je n’éprouve qu’une bien tiède sympathie) qui a refusé de suspendre, le 26  janvier, le recours aux balles LBD, tout en reconnaissant la réalité des nombreuses blessures qu’elles infligent. Une telle répression est rare aujourd’hui en Europe, et plus que 2 000 condamnations et 1 600 attentes de jugements sont symptomatiques d’un pouvoir à la dérive qui se raccroche à la sanction pour tenir le choc. En définitive, les magistrats ne rendent pas la justice, ils se livrent à des opérations de maintien de l’ordre, s’arrogeant donc une partie du pouvoir exécutif.

Cette effarante répression est-elle le signe de la terreur de ceux qui possèdent le pouvoir, ou une partie de pouvoir, dans quelque domaine que ce soit ? On a vu ces jours-ci Ruquier péter les plombs pour moins que cela. Les consignes données d’ailleurs par le parquet aux juges, en contravention totale avec le séparation présumée des pouvoirs puisque le parquet représente l’État, sont ahurissantes. Le Canard enchaîné révélait le 30 janvier dernier que le ministère de la justice préconisait au parquet de Paris de ficher systématiquement les individus et de les inscrire sur le Traitement des antécédents judiciaires «même si les policiers pincent quelqu’un par erreur ». Qui plus est, les levées de garde à vue ne devaient intervenir qu’après les manifestations, soit les samedis soir ou dimanches matin. Instructions suivies à la lettre, le parquet demandant les sanctions mais les juges les leur accordant avec un bel ensemble. Voici un manque total d’éthique de la part de gens qui devraient protéger l’équité et non la piétiner. Mais on y est maintenant largement habitué.

On trouvera sans peine sur le web des rapports d’audience, et on reste coi devant les accusations farfelues des procureurs, réclamant des mois de prison ferme sans preuves. De quoi faire perdre à de braves pères de famille  leurs moyens d’existence, avec le plus abject des arbitraires.  Une honte. Est-ce ainsi que l’on rend la justice « au nom du peuple français » ? N’y a-t-il aucun juge assez couillu pour s’opposer à de telles atteintes aux droits fondamentaux ? Peut-on encore se prétendre le pays des droits de l’homme ? Certes non.  Les juges se prennent pour des mercenaires à  la solde des puissants. Mais je crois aisément que dans les périodes à venir, l’irresponsabilité des juges sera supprimée et qu’ils passeront à leur tour devant les tribunaux populaires. Après tout, leur nom figure en bas des jugements abjects qu’ils prononcent.

Louise Guersan

image_pdfimage_print

48 Commentaires

  1. Quelle haine ! Je vous rappelle que Socrates a préféré mourir pour obéir à la loi, même utilisée contre lui par des hommes injustes.
    La loi nous est un rempart contre la loi de la jungle :le seul. Elle est imparfaite et parfois utilisée contre la Justice. Car elle n est que la justice des hommes. Pas la Justice divine.
    Mais elle est sacrée car elle est notre bouclier contre la barbarie. Mieux que rien !
    Travaillons plutôt la morale. Et d abord le Bien le Beau et leJjuste au niveau individuel.

  2. Les juges d’aujourd’hui sont de la même engeance que ceux des années 40, lesquels avaient tous prêté serment à Petain, sauf… UN.

  3. Quelle justice ? celle qui est systématiquement favorable aux pires assassins, aux déchets de l’humanité venus d’ailleurs ? cette fameuse justice qui châtie sans pitié le père de famille qui a le malheur de faire la peau d’un individu armé, qui s’introduit chez lui à trois heures du matin en menaçant de mort sa famille ? Ah ! ok ! j’avais pas compris ! expliquez moi, je savais pas !

  4. Quand la Justice, indépendante dans les mots, devient l’auxiliaire du « Ministère de la Vérité », il n’y a plus de Justice.
    « La Justice est un Sacerdoce ! Mais il n’y a plus de Croyants »

  5. Ce n’est pas d’aujourd’hui, les magistrats, avocats, etc… sont dans les loges avec une cagoule à faire joujou avec leurs petites boules blanches et noires….

  6. on le voit bien comment ça a tourné avec le mur des cons ; 500 euros …..avec sursis pour la nana mise en cause ; une justice africaine tiers-mondiste, quoi, voilà à quoi on a droit.
    ils ont mis « 6ans » pour régler à leur avantage une ignominie institutionnelle.

  7. Cela manque d’exemples… et c’est oublier que le contentieux qui se rapporte aux questions politiques traitées par RL ne concerne sans doute même pas 0,1% de l’ensemble des décisions juridictionnelles rendues !
    Comme si un magistrat était comptable de ce que font les autres, comme si des décisions positives n’étaient pas aussi intervenues dans ce domaine (car il y en a !).
    Je ne suis pas magistrat, j’aurais pu essayer de le devenir et si j’y étais parvenu, je n’accepterais pas qu’on me dénigre comme magistrat ainsi que vous le faites. L’excès, lorsqu’il est évident, n’est pas un allié dans l’argumentation, il faut savoir être juste et précis !
    Sous prétexte qu’une personne a été atteinte d’une maladie nosocomiale dans tel hôpital, direz-vous que tous les médecins sont malveillants ?

  8. et oui chere Louise, et c’est comme cela même chez les flics…la hierarchie entiere est pourrie, elle prefere ecraser un flic qui fait son boulot plutot que de faire elle son travail si celui ci peut nuire à leur carriere…alors que les juges et autres magsitrats soien aussi minable et veulent….attaquons les directement, dehors dans la rue, dans les parking, chez eux, qu’ils aient peur pour eux et leur famille, là ils changeront….pas avant.
    ils ont créé un murs des cons…créons un mur des salauds, avec photos et adresses bien sur !!!

  9. Je me permets de vous rappeler , en toute modestie, que tout les juges sauf un, jurerent fidélité à petain… Cela prouve bien que cette caste, dans sa grande majorité carrieriste , suivra et servira n importe quel pouvoir si cellui ci leur balance les petites decorations qu ils aiment tant broder au revers de leurs costards et, bien entendu, une bonne gamelle.i

  10. D’autant plus que toute cette caste de pourris est bien plus laxiste avec la racaille exotique de banlieue .

  11. A l’université, on commence par faire comprendre aux étudiants en Droit qu’ils ont intérêts à vite admettre que la loi prime sur la notion de Bien et de Mal. Eh !oui. les notions de Bien et de Mal sont édictées par la Loi. Ce qui est bien aujourd’hui peut très bien être mal demain. Les magistrats s’alignent…

    • C’est même bien pire que ça puisque chaque magistrat peut interpréter la loi comme il l’entend selon son idéologie.

    • Ils n’ont surtout pas le choix, de part l’article 5 du code civil.

  12. Ce serait drôle de voir un jour, dans un tribunal populaire, des juges, des procureurs, des avocats, jugés et condamnés pour trahison de leur éthique professionnelle et du serment de la justice bafoué.

  13. « dans les périodes à venir, l’irresponsabilité des juges sera supprimée » : c’est possible, mais ça dépend de notre faculté à remporter la guerre du renouveau démocratique. Ça n’est même pas envisageable si nous échouons à comprendre que nous ne sommes plus ici engagés dans une petite révolte format mouvement syndical mais dans une indépassable lame de fond qui a le devoir de tout emporter du vice de fonctionnement profond du système politique représentativo-oligarco-lobbyste qui a rongé notre société et notre civilisation jusqu’à ses fondations. Il faut tout refaire à partir de zéro, inventer une démocratie avec une part de législativité directe assez forte et des contre-pouvoirs permettant le rétrocontrôle de toute autorité, et il faut préparer ça à l’avance, avant d’opérer la destitution

    • Si nous échouons, il n’y aura pas de deuxième round, ce sera la dictature pour longtemps, puis l’islamisation totale, puis le chaos infernal et la dhimitude éternelle et la mort en masse. Nous n’avons pas le droit d’échouer, et encore une fois, nous devons, pour avoir une chance de réussir, préparer un renouveau démocratique à l’avance, pour couper l’herbe sous le pied de l’anarchie qui permettrait l’entrée dans les pires scenarii. J’avais proposé un modèle à discuter dans mon dernier article, les lecteurs occasionnels ont préféré focaliser sur un détail de mes réflexions personnelles sans intérêt dans le court terme, mais il faudrait que quelqu’un se donne la peine de rebondir dessus car c’est la seule porte de sortie.

  14. Juste un point de vocabulaire :
    Il ne faut pas dire « justice » mais « racaille judiciaire ».
    Il ne faut pas dire « tribunal » mais « boîte à cafards ».
    Il ne faut pas dire « magistrature » mais « confrérie des suceurs de bites ».

    • Merci pour cette intervention hautement intellectuelle qui décrédibilise encore un peu plus ce site.

  15. Cela a toujours été comme ça mais aujourd’hui on le remarque plus facilement ! c’est très bien, les peuples ouvrent les yeux de plus en plus ………..

  16. Après les politiciens, c’est la caste la plus corrompue, la plus abjecte, celle ou pullule le plus grand nombre de couards, de veules, d’hystériques. La peine de mort devra être rétablie pour ces misérables, et appliquée sans pitié …

  17. eh oui,politicards,journaleux,juges magistrats,trou d’balles du show bizz tous dans le meme panier……des nantis se croyant plus malin que les autres et a l’abri,perso je préfére ma situation ( sans emplois) mais au moins j’ai une fiérté et une morale.

  18. Juge en France 80% de gauchos…
    Jaloux et envieux griser par leurs pouvoirs judiciaires extravagants..
    Des pourris bras armé du pouvoirs…

  19. Victime, comme tant d’autres, de cette pseudo justice, il y a longtemps que je ne crois plus en cette institution mafieuse. Et pourtant mon cas remonte fin 80 ; c’est dire l’augmentation imaginable de pourriture, de déliquescence tout à fait à l’image du reste de cette société « démocratique » (Oh pardon, je viens de dire un gros mot). Mais à quoi servirait d’avoir du pouvoir si ce n’était pour en abuser ? Qui dénoncera la féminisation de la profession, pourtant bien connue ? Tous ces refoulés vivants sur une autre planète, non, je ne les envie pas, mais leur souhaite la capacité de savoir bien vite boucler des valise, on ne sait jamais . . . .

  20. Vous critiquez la décision du juge administratif. Votre critique n’a de valeur que si vous pouvez expliquer en quoi le juge a t’il violé la loi. Pouvez-vous nous donner le fondement juridique justifiant votre critique?

  21. Un procureur qui « écoute » pendant 6 mois en continu un Président en exercice pour trouver matière à l’inculper, une magistrate représentant la « magistrature » syndicale qui affiche sur son mur des cons les photos de victimes directes ou indirectes de cette dérive judiciaire dictatoriale, le coup d’état judiciaire contre Fillon, les organismes faits du prince façon DILCRAH qui ne ciblent que les citoyens laïcs… autant de signes qui autorisent l’islamo gauchiste anar de banlieue à souiller d’un « A » la stèle d’un Policier victime d’un attentat…(CF AFP ce jour) Détruire l’Unité de la Nation en ne respectant aucune des valeurs qui l’ont bâtie.
    L’exemple vient d’en haut!

  22. Un petit rappel.

    TOUS les magistrats sauf UN avaient juré fidélité et loyauté à Pétain…
    Tous ces magistrats à peu d’exception près (1 ou 2 éliminés par la résistance pour avoir condamné à mort un résistant, retraites…) ont repris leur magistrature à la libération (et certains ont même jugé Pétain à qui ils avaient prêté serment) !
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_Didier
    Par la suite, certains de ces magistrats ont poursuivi Georges Gingouin le préfet du maquis, celui-ci n’a pas eu beaucoup d’aide pour le soutenir, et surtout pas le PCF auquel il appartenait.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Georges_Guingouin#Luttes_de_pouvoir

    Vous pouvez donc avoir confiance en la justice de votre pays !!!!!!!!!!!!!!!!

    • Oui et la police a participé aux rafles de juifs avec zèle, on en doit en déduire quoi?

  23. Simplement formatés d’abord par l’école marxiste de la république puis par l’ENM

  24. Le juge, être veule recruté pour sa veulerie, ne craint que les coups.
    Animal vicieux qui attend que vous ayez le dos tourné pour vous mordre, il faut toujours lui dire bonjour avec un nerf de boeuf à la main.
    Si vous voulez être bien jugé par lui, il faut lui envoyer une balle dans une enveloppe avant votre jugement avec votre numéro de dossier.
    Et à l’audience, lui répéter : « j’ai confiance dans la justice de mon pays  »
    Il comprendra tout de suite.

    • ou mieux être « franmac » ! entre frères « trois points » tout est possible!!!! une honte d’avoir une telle justice en France !!!!

    • François Desvignes
      +1000000000000000000000000000000
      Je n’y aurais pas penser (mdr)

  25. Croire et faire confiance à la justice aujourd’hui équivaut à croire au père noel!.

  26. Après avoir lu ça on se demande où se trouve la justice aujourd’hui : Un homme de 37 ans comparaissait dernièrement devant les assises de Reims pour l’agression et le viol de 3 vielles dames. EH bien il a été acquitté ! La cour a jugé entre autres que son sexe était trop petit pour qu’il est pu violer qui que se soit ! Pourquoi se gêner, il aura tout le loisir de poursuivre ses agressions et ses viols à l’avenir ! Pendant ce temps le port d’un masque à poussière ou le fait de l’avoir simplement dans votre coffre vous vos des poursuites pénales ! Elle est belle la justice sous Macron !

    • il fallait le castrer à titre de peine principale, il n’aurait pas perdu grand chose.
      Ou lui rendre ses cerises dans le formole (pour le souvenir)

      • Moi je rendrais la castration obligatoire pour les pédophiles et les violeurs, malheureusement cela ne se fera jamais ce qui leur permet de recommencer ! Le juge changera peut être d’avis le jour où un membre féminin de sa famille subira le même sort !

        • Une patriote
          Ils ne seront pas castré et en plus ils « jouissent » en prison d’un appart 3étoiles pour saillir la moukere et se reproduire

      • Vous êtes ignare en matière de droit. Toute personne ayant une connaissance normale de la chose juridique sait qu’un juge ne peut prononcer une peine que si elle est prévue par le code pénal. La castration ne l’est pas, le juge n’aurait pas pu la prononcer.

    • Sait-on si c’est un koranik ?
      Parce que pour être acquitté, soit c’est koranik, soit c’est kolored.

Les commentaires sont fermés.