1

Ces musulmans qui ont sauvé la France, et qui sauveront l’humanité !

Les imams, les intellectuels musulmans, mais aussi nos hommes politiques et tous nos islamophiles lavent régulièrement le cerveau à nos compatriotes musulmans. Et à force de le répéter, ils sont intimement convaincus qu’ils ont sauvé la France de l’occupant, qu’ils l’ont reconstruite et qu’ils sont « son seul avenir ». C’est d’ailleurs ce qu’affirme Abdallah Ben Mansour[1] dans son discours[2] lors du 29e rassemblement de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF) le vendredi 6 avril 2012 au parc des expositions du Bourget[3]. Il devient particulièrement agressif, voire menaçant, lorsqu’il parle du « foulard ». Il s’était violemment opposé à la loi sur l’interdiction du port du voile.

Ce discours montre à quel point les musulmans se sentent supérieurs aux mécréants qu’ils honnissent et méprisent. Mais ce qui est plus grave, c’est que nos serviles hommes politiques les confortent dans cette idée :

« Oui, l’Islam a joué et jouera toujours un grand rôle dans la construction d’une pensée moderne. C’est le grand historien britannique Montgomery Watt qui écrivait – je cite — « quand on se rend compte de toute l’étendue des domaines que les musulmans embrassèrent dans leurs expérimentations scientifiques, leurs pensées et leurs écrits, on voit que, sans eux, la science et la philosophie européennes ne se seraient pas développées comme elles l’ont fait ». Eh bien, ce qu’il nous appartient d’écrire aujourd’hui ensemble, c’est la suite de cette grande Histoire. Oui, il nous faut faire briller à nouveau dans notre pays, cet Islam de la connaissance, cet Islam des Lumières. » (Gérard Collomb — discours du 12 juin 2018 — Cérémonie de rupture du jeûne du Ramadan)

 XXX

Retranscription intégrale de ce discours qui vante les mérites [imaginaires] des  musulmans :

[Abdallah Ben Mansour] Si j’ai choisi de parler de ça aujourd’hui [c’est] parce que j’ai écouté toutes les conférences. Tous les conférenciers ont parlé de la dignité, mais ils ont donné des leçons aux musulmans : il faut qu’on fasse ceci, il faut qu’on soit dignes. Moi je ne vous dis pas il faut que vous soyez dignes. Je dis « vous êtes dignes ! », vous ne le savez pas, mais vous devez le savoir : vous êtes dignes, vous êtes nobles, vous êtes majestueux, vous êtes fabuleux, vous êtes hauts, vous êtes forts, vous êtes grands (applaudissements).

Il ne faut pas le dire, il faut le croire, parce que c’est la vérité. Ce n’est pas moi qui la décrète, c’est Allah. (… en arabe…). C’est un gène que vous avez dans votre ADN, personne ne peut l’extraire, personne ne peut l’enlever.

Mais si je laisse le passé et je viens à la pause du présent. Qui a défendu la France pendant la Première Guerre mondiale ? Qui a défendu la France pendant la Deuxième Guerre mondiale ? Qui a servi de chair à canon pour arrêter les Allemands qui massacraient les Français ? Ce sont vos parents, ce sont vos ancêtres, ce sont les musulmans du Maroc, du Sénégal, de la Tunisie et de l’Algérie. Sans l’apport des musulmans, la France ne serait jamais libérée.

Allez interroger, comme je le dis à chaque fois, allez interroger les cimetières militaires. Allez voir combien de croissants ont fleuri à côté des croix. Vous allez sentir que vous êtes réellement dignes et forts.

Mais au-delà de la défense de la France, qui a construit la France d’aujourd’hui ? Qui travaille pour les autoroutes, qui creuse les tunnels ? Qui va chercher le charbon au fond des mines ? Qui ramasse vos poubelles le matin ? Le soir vous ne les voyez pas. Qui fait toutes les tâches ingrates, subalternes, pour que la France puisse vivre ? Ce sont vos parents, c’est vous.

Mais au-delà de ça, qui fait travailler les laboratoires en France, qui fait marcher les universités ? Il ne faut pas voir les musulmans au fond de la mine, regardez-les au sommet des universités. Vous allez voir que c’est vous. Même si les gens ne le savent pas, y’a pas un laboratoire de recherche, y’a pas une discipline où les musulmans, même s’ils sont relégués au 2e rang, mais ce sont eux les ingénieurs, ce sont eux les inventeurs, et la France leurs doit énormément. Alors oui, digne – répétez – digne je le suis.

Lorsque la France a décidé de décréter la guerre au foulard, le foulard c’est quoi ? Le foulard c’est l’habillement de la musulmane qui dit : « moi je suis un être humain. Regardez mon être, regardez-moi en tant qu’Homme, avec un H majuscule, pas en tant qu’objet sexuel. Moi je suis digne d’intérêt parce que je suis une femme, je suis un être humain, pas parce que je suis un corps, pas parce que je suis une séduction publicitaire pour vendre de la marchandise ». Mais cela met à mal toute la théorie des siècles.

Alors on a déclaré la guerre au foulard et on a décidé de deux choses l’une : soit la musulmane choisit le savoir, mais il faudrait qu’elle délaisse son islam, ou alors si elle veut et elle persiste à rester musulmane, on va l’empêcher d’accéder au savoir. Comment ont réagi les musulmans ? Est-ce que nous avons cassé ? Est-ce que nous avons brûlé ? Est-ce que nous avons insulté ? Est-ce que nous avons brûlé ? Absolument rien. Les musulmans ont réagi avec dignité, avec responsabilité. Ils ont demandé à la loi et la loi leur a donné raison – le Conseil d’État. Ils ont décrété une nouvelle loi. Et alors que le chômage augmente, que le pouvoir d’achat diminue, que les banques vacillent, que l’économie va mal, que tous les indicateurs sont au rouge, les politiques ne trouvent rien à faire que de pourchasser la nounou chez elle. Parce qu’elle est musulmane, ils veulent lui enlever son foulard (applaudissements).

Ils ont échoué à redresser la France. Qu’est-ce qu’ils veulent ? Ils veulent enlever le foulard de la musulmane. Mais le foulard de la musulmane, c’est le symbole de sa dignité, c’est le symbole de son humanité. Personne ne peut l’arracher, personne ne peut l’enlever. Et ceux qui ont essayé comme Sarkozy l’ont payé cher, et ceux qui essaieront le paieront cher (applaudissements).

Qui va sauver l’économie, qui va sauver les banques ? Nous, les musulmans. C’est pour ça, oui digne, je le suis [répond le public]. Qui va sauvegarder la famille, là où la famille est en train de se disloquer ? Quand il y a eu la canicule, 15 000 morts et 350 cadavres, on n’a pas trouvé leurs parents. Les enfants ont délaissé leurs grands-pères. Leurs parents ne veulent pas les reconnaître.

Maintenant on est en train d’instituer le mariage entre homme et homme, femme et femme, pour disloquer la famille. Mais la famille c’est la poutre de la société. C’est la cellule, c’est le ciment. Qui va la sauvegarder ? Qui est en train de la sauvegarder ? Ce sont les musulmans. Ce sont les seuls pour eux. Mon grand-père est chez moi, ma mère est chez moi, je ne vais pas les envoyer dans un mouroir. Je ne peux accéder au Paradis qu’en servant ma mère, mon père et mon grand-père. Ils sont ma clé pour le Paradis (applaudissements).

Alors, oui nous allons sauver la famille. Pourquoi ? Parce que oui, digne je le suis. Le monde souffre de maux. L’écologie, j’ai parlé qui a inventé l’écologie. L’environnement, le réchauffement de la planète, le débordement des océans, les inondations, les ouragans, les tremblements de terre, tout ce que la civilisation occidentale a amené pour pervertir l’environnement. Qui va sauvegarder ? Qui va rendre les relations intelligentes entre l’environnement et les humains ? C’est vous, les musulmans. Nous sommes l’avenir de l’humanité. Nous sommes le secours de l’humanité. Nous sommes le futur de l’humanité. Pourquoi ? Parce que : oui, digne je le suis.

Toute la gloire à Allah, à Son Messager et à ses croyants (… en arabe…). Salaam Aleikoum. Qu’Allah vous bénisse !

Johan Zweitakter

[1]Abdallah Ben Mansour, né le 1er avril 1959 à Sfax en Tunisie, est un responsable communautaire musulman en France (https://fr.wikipedia.org/wiki/Abdallah_Ben_Mansour)

[2]Ce discours a été également diffusé sur la chaîne Iqra TV (Arabie-Saoudite) le 31 mars 2013 : https://www.dailymotion.com/video/x10crvr. Il est à noter que cette vidéo a été supprimée de Youtube.

[3]Le rassemblement annuel de l’UOIF, est la plus importante rencontre de musulmans en France avec plus de 100 000 visiteurs.