Ces neuf con-frères de Lyon sont la honte de la profession d’avocat

L’avocat Plantevin, premier signataire, un proche de l’ancien président de la Licra, Jacubowicz…

Ainsi que nous l’affirmions en plaisantant, du temps de ma vie d’avocat, dans « confrère » il y a aussi « frère » ! Cette affirmation me semble encore plus vraie ce jour, à la lecture des échanges consécutifs aux meurtres barbares de Romans perpétré par une chance pour la France, généreusement accueillie mais ne supportant pas la proximité des kouffars, dont acte. Ils en assassinent quelques-uns pour sacrifier à leur Dieu barbare qu’ils glorifient aux cris « d’Allahu akbar ».

Si je n’approuve pas les propos liminaires d’un confrère qui a le droit de ne pas vouloir assumer la défense d’un barbare, je ne peux approuver qu’il récuse qu’il puisse être défendu.

Ceci étant précisé, je n’approuve pas que l’on qualifie « frère » un barbare, au même titre que je ne me sens aucune humanité avec les nazis sous quelques aspects ou formes qu’ils se présentent.

Ce groupuscule d’avocaillons qui croient devoir s’afficher comme faisant partie de la même espèce humaine en désignant ce barbare, assassin de nos concitoyens, comme frère au prétexte qu’il aurait le même sang et les mêmes os que les autres humains est une insanité inqualifiable. Est-ce que sous prétexte que nous sommes des mammifères, nous avons quelque chose de commun avec les ânes, les kangourous, voire les nazis ?

Cependant, et réflexion faite, cette triste comédie me rappelle ce que l’on appelle « syndrome de Stockholm » selon lequel les victimes, à force de trouille et de lâcheté, se voient reconnaissants à leur bourreau d’être en vie ! S’identifiant à leurs agresseurs et se faisant les hérauts de leur cause abominable.

Nous sommes donc confrontés à ce syndrome en France, à tous les échelons de la société, et ces avocats qui croient faire œuvre de justice en s’affichant frère des assassins qu’ils sont censés défendre créent le désordre qui est en soi une injustice.

Défendre une personne recherchée par la justice et s’assimiler à celui que l’on prétend défendre, d’une part, on dessert sa cause, car on est jamais un bon avocat pour soi, et  d’autre part, il y a confusion entre « mission » et « militantisme ».

S’il y a grandeur à se battre pour que justice soit rendue, il y a honte à glorifier une humanité dévoyée ; l’humain a droit, lui aussi, à ce qu’on lui fasse justice. Et il n’y a pas de noblesse à se faire complice du crime, il n’y a pas de bonne cause quand il s’agit de criminel de cet acabit. Ces mêmes avocats qui se lèvent pour dénoncer la peine de mort se couchent quand ils se trouvent confrontés à la barbarie.

Je comprends ce bâtonnier qui n’a pas voulu assumer une quelconque fraternité avec ces avocats qui se disent frères humains de cette inhumanité, il y a de la grandeur à ne pas s’associer à cette barbarie, car il y a barbarie dès lors qu’il y a confusion des sens.

Guy Sebag

image_pdf
0
0

43 Commentaires

  1. Cette affaire est gravissime ! Si on suit la « logique » des lois liberticides qui brident la liberté de pensée, le choix par ces avocats de glorifier un égorgeur musulman, c’est de l’apologie du terrorisme ! … Que ces ordures se permettent d’afficher d’aussi perverses pensées, est absolument impardonnable …

  2. Mais qu’est-ce qui y’a à défendre là ? RIEN.
    Y’a juste à établir, à vérifier les faits, à mener 1enquête sérieuse car vt mieux acquitter 1coupable que condamner 1innocent. A priori : aucune incertitude.
    Que cette pourriture ait été ivre, sous l’emprise de la drogue, qu’il soit « fou », n’a aucune importance.
    Il s’est permis le GESTE SUPREME IMPARDONNABLE : OTER LA VIE, volontairement (ce n’est pas 1accident).
    LA PEINE DE MORT SANS GRACE S IMPOSE POUR CET ASSASSIN.
    Il n’y a pas à ratiociner. Il n’y a pas d’humanité à se triturer les méninges, à partir dans des débats « irréels » pseudo philosophiques et/ou religieux.
    Le refus de la peine de mort, dans ce genre de cas, est 1perte de contact avec la réalité humaine, une décadence, une insulte…
    Quant à ces avocats ce sont des CLOPORTES.

  3. Mrs les Avocats ; ne serais ce pas à argument favorable dans le cas d’ un fratricide .Peut on demander ,à un être humain , de devoir supporter la bassesse de tels individus , même s’il s’agit en l ‘ occurrence de frères , fussent ils Cons

  4. Ils peuvent bien nous sortir un texte à la Hugo ou à la Zola, ces avocats qui jouent les « grandes âmes  » ne sauvent ni gavroche ni Lantier d’une certaine bourgeoisie, Il font d’un tueur islamiste accueilli, nourri, logé,éduqué, une malheureuse victime d’un soi-disant racisme d’Etat.  » . Seraient-ils complètement abrutis ? hypocrites ? Islamistes en devenir ? .carriéristes ? Petits bourgeois inconscients parce qu’hypnotisés depuis l’école.

  5. De simples confrères qui se parent avec grandiloquence de vertus d’humanisme pour dissimuler leur ambition nauséabonde et justifier de leur collaboration voire de leur complicité avec ceux qui n’appartiennent pas au genre humain

  6. « je ne peux approuver qu’il récuse qu’il puisse être défendu » , c’est avec cette vision de droit de l’hommiste borné héritée du marxisme que vous allez condamner la légitime défense car il aurait logiquement dû se faire abattre par un témoin armé

  7. « frères » ?
    Ca me rappelle le dialecte banlieusard des racailles islamiques, ce n’est pourtant pas des frères de sang au sens familial ou ethnique du terme, on en conclura qu’ils sont frères en religion similaire ??? Allez savoir …

  8. Bravo Monsieur et merci. Un recadrage exemplaire et salutaire par ces temps de confusion, de désordre, d’injustices et, bref, de décadence.

  9. Ces « frères » appliquent la morale des chrétiens (de gauche évidemment) puisque Jésus a dit que nous sommes tous frères sur cette Terre. Mais cette affirmation a ses limites car il n’y a que Dieu qui puisse pardonner à ce genre criminel, pas nous.

  10. « Ceci étant précisé, je n’approuve pas que l’on qualifie « frère » un barbare, » dites-vous
    Est-ce que, sans faire de psychologie à trois balles, on peut penser que le discours victimaire des populations des quartiers ajouté à la compassion exagérée des médias, a fait son chemin dans l’inconscient de ces avocats qui semblent être jeunes et donc appartenir à la génération manipulée ?
    Est-ce que les professeurs qui font cours aux futurs avocats et magistrats sont aussi gauchisés que dans l’éducation nationale ?

  11. Est-ce que sous prétexte que nous sommes des mammifères, nous avons quelque chose de commun avec les ânes, les kangourous, (voire les nazis ?) Le point Godwin de la politique communautaire…. Heureusement que les Nazi ont existé, car autrement nous serions obligé de nous en remettre aux jacobins de 1789 et leurs massacres de Français.

  12. C’est la triste et tragique réalité ! En francekipu, comme en Israël, si ce genre de complices des déchets existent, s’expriment librement et ont le monopole des merdia, c’est qu’une part trop importante de la population les soutient. Qu’ils s’agisse, comme ici d’avocats, mais trop souvent des rats de palais, ces ordures méritent d’être zigouillées, selon les mêmes rites que leurs protégés, les déchets nazislamistes. Nom d’une pipe ! Tous les collabos ne sont pas protégés comme notre macronette domestique ! Ce doit être possible d’en étrangler quelques uns, sans se faire prendre…

  13. C’est la triste et tragique réalité ! En francekipu, comme en Israël, si ce genre de complices des déchets existent, s’expriment librement et ont le monopole des merdia, c’est qu’une part trop importante de la population les soutient. Qu’ils s’agisse, comme ici d’avocats, mais trop souvent des rats de palais, ces ordures méritent d’être zigouillées, selon les mêmes rites que leurs protégés, les déchets nazislamistes. Nom d’une pipe ! Tous les collabos ne sont pas protégés comme notre macronette domestique ! Ce doit être possible d’en étrangler quelques uns, sans se faire prendre…

  14. Je ne crois pas à la thèse du syndrome de Stockholm, en quoi ont ils personnellement souffert ? En revanche, il y a très certainement dans la posture du bellâtre à la mèche impeccable une forte motivation idéologique sous-jacente. Car il est clair qu’Il s’agira pour eux avant tout de défendre le droit à la migration , Pierre d’angle des droits de l’homme et source comme on le sait de bienfaits inépuisables pour le pays d’accueil. Accessoirement, eil s’agira aussi de défendre l’action des associations En Drôme Ardèche ce sont des protestants qui accueillent à tour de bras aux frais du contribuable et sans en référer à quiconque ‘ces pauvres malheureux qui ont tant souffert ‘. Ces associations et les illuminés qui les animent, pevraient rendre des comptes à la justice

  15. Des connards décérébrés, reflets de notre société abjecte. Une toge posée sur un ceintre, nous défendrait mieux que ces traîtres.Il y aura toujours des ahuris de Kouffars pour se faire  »defendre » par ces collabos ….

  16. Ces 9 avocats sont frères avec l’assassin xénophobe Abdallah Ahmed Osman?,,, Frères de sang?…Frères de pus?… Frères de pisse?… ou bien plutôt frères de merde car j’ai bien l’impression que ces 9 pèteux ont l’air d’avoir le trou de balle bien chiasseux.

  17. Je serai le frère de ceux qui pratiqueront une cravate colombienne sur ces scélérats
    J’ en rirai à « égorge déployée « 😃

  18. une communauté fraternelle suppose l’homogénéité de ses membres c’est à dire le partage des mêmes valeurs
    dès lors que l’assassin demandait à ses victimes si elles étaient musulmanes, il se s’estimait pas le frère des non musulmans
    en l’absence de liens de reciprocité, les avocats n’étaient pas les frères de ce terroriste

  19. Il est bien temps de rapprocher le gauchisme de la LICRA, depuis que çà crève les yeux. Mais chuttt . . . . les tabous ont la vie dure ; pourtant il va falloir urgemment apprendre à nommer clairement les choses

    • Oui bien sûr mais vous serez condamné clairement aussi quasi automatiquement à lui verser de l’argent voir à faire un séjour chez Belloubet…

  20. Si j’ai bien compris, ils sont complices de ce pourri. S’identifier à quelqu’un, c’est le soutenir, et le soutenir, c’est être complice. Mais un jour viendra………………..

  21. « syndrome de Stockholm » pour ces ordures ?
    Mais ils sont victimes de quoi ?

    • @ Joël
      Ils sont victimes d’une idéologie qui veut que tout être humain est un frère dans l’acception du terme, un citoyen du monde qui est notre égal, quoi su’il ait fait il mérite notre empathie.
      Cette idéologie est l’expression du syndrome de Stockholm car elle leur obscurcit l’esprit à tel point qu’ils ne savent plus séparer le bon grain de l’ivraie.
      Si je puis me permettre, c’est, en quelque sorte, leur  » Et le verbe se fit chair »
      Un peu tarasbicoté, j’ en conviens, mais j’aurais essayé de vous donner l’explication qui me vient à l’esprit.

  22. Mais si ils sont frères ces sale cons ! Frères, amis proches dans la bêtise, dans l’ignominie. Beurk !
    « … Tous ces fous trouvent cependant d’autres fous qui les applaudissent… »

  23. Comme disait Kroutchev, le marxisme de staline est le progressisme
    en France cherchons la cause du côté du formatage par l’ ecole marxiste de la république depuis le fameux CNR des pseudos resistants communistes et vrais collabos

  24. comme le disait pierre dans sa vidéo, polpot, staline et hitler sont des frères de sang (de ces gens là)

  25. C’est effarant mais pas étonnant.

    L’ indignation sélective de ces affiliés du barreau, peu solidaires des vraies victimes, me fait penser à  cette  citation de Rousseau (que pourtant je n’aime pas)

    « Tel philosophe qui aime les Tartares pour être dispensé d’aimer son voisin  »

    De plus, dans notre ex beau pays, chantre des « droits de l’homme », devenu « le droit « … des autres, il coûte plus cher de tenir des propos, qu’on a criminalisés, que de commettre de vraies exactions, même bien sanglantes. On marche sur la tête !

  26. Hitler aussi avait le même sang que tout le monde et cela n’a pas fait de lui le frère des juifs et des cinquante millions de morts qu’il a suscités

  27. Il est vrai que de dire qu’il ne mérite pas d’être défendu, de la part d’un avocat, c’est assez étonnant, il devait vraiment être en colère.On sait bien qu’en droit français ( et d’autres) l’avocat est obligatoire et c’est bien pour ça qu’il existe la commission d’office. J’admire le sens de la confidentialité de propos privés, j’espère qu’ils la respectent mieux pour leurs missions ? Et bien ils vont pouvoir se mettre à neuf pour défendre leur frère de sang, je ne sais pas si ça va leur faire une excellente publicité ? Si des victimes avaient l’intention de faire appel à l’un deux, ils sont maintenant informés.Ils semblent avoir oublié que leur frère de sang a quand même demandé à ses victimes si elles étaient musulmanes avant de les tuer.Qu’ils y méditent.

  28. Le rôle du bon avocat ne s’arrête pas là: il a aussi pour mission après le procès de faire comprendre – et accepter – la sentence à son client, lui donner son sens pour qu’elle ait le maximum d’effet. Seul lui peut le faire, à condition qu’il ait réussi à établir une relation de confiance.

    On est donc loin de l’alliance, de la complicité dans le crime qu’y voient les imbéciles (y compris parmi certains avocats, notamment gauchistes).

  29. Dans une émission judiciaire, j’ai noté le témoignage d’une avocate en appel, qui n’a rien obtenu pour son client, un criminel qui avait commis un crime affreux, mais a fait une plaidoirie ou pour la première fois de la vie du condamné elle a raconté sa vie, qui il était, bref parlé de lui.

    Bien que la peine fut la même à l’arrivée, perpétuité, l’accusé l’a remercié avec émotion car pour la première fois de sa vie quelqu’un l’avait fait exister aux yeux des autres et avait exprimé ce que lui-même n’était jamais parvenu à montrer, et lui avait donné une certaine dignité en lui redonnat sa part humaine, car li en avait une quand même.

    • C’est beau, cette avocate est profondément humaine, comme les soignants.

    • ce n’est vraiment pas la seule ? Ni le seul avocat qui a fait ça ? Mais il est vrai qu’il arrive même à Acquitatort de se rater, enfin, on ne peut pas vraiment dire ça, défendre des assassins notoires c’est quand même du grand art. Mais le pire c’est quand le coupable n’a eu aucune raison particulière de devenir ainsi. De toutes façons, la présence de l’avocat est obligatoire,

  30. Le rôle de la défense est de permettre aux juges d’arriver à un jugement équitable, en ne permettant pas qu’une seule voix totalement à charge soit la seule à s’exprimer en brossant un tableau totalement noir de l’accusé.

    Il s’agit de permettre d’équilibrer la peine, généralement en remettant l’accusé en perspective, en donnant à le connaître « de l’intérieur », en rappelant sa vie, parce qu’on juge quand même un être humain et pas une chose.

    Face à un coupable avéré, un bon avocat ne tente pas de faire passer son client pour un innocent ou une victime, mais simplement d’atténuer la peine en le montrant tel qu’il est, ou les épreuves qu’il a subies dans sa vie, bref en introduisant le minimum de compréhension nécessaire.

    • Ça pas été le cas à Nuremberg.
      Mais bon, loi Fabius /Gayssot et consorts….donc je ferme ma gueule.
      Pas envie d’aller en taule si je venais à poser des questions qui dérangent…..

    • je n’avais pas lu votre commentaire, et je faisais la même explication à
      France Pillée qui semble croire qu’un avocat essaie de convaincre de l’innocence de son client . Visiblement certains croient en ça ?

  31. Une nouvelle illustration de la confusion intellectuelle de notre époque, qui voit une déréliction de l’intelligence et du langage. On ne comprend plus le sens originel des mots et des expressions, et par ignorance et perte de maîtrise de la langue on interprète tout n’importe comment, à tort et à travers, en fonction de la définition (ou absence de) personnelle que l’on prête aux mots, selon sa fantaisie

    Si on y ajoute les dégâts de la doctrine gauchiste, une bouillie pseudo-intellectuelle qui entretient volontairement la confusion et l’approximation pour promouvoir ses sophismes pour débiles, on obtient la situation actuelle.

    En effet, « défendre » un accusé ne signifie pas prendre son parti et se mettre de son côté. Encore moins essayer de le faire passer pour innocent.

    • ah bon ; un avocat n’essaie pas de faire passer son client pour innocent ?

      • Non, il est là aussi pour dire le droit et expliquer ce qui a amené son client à commettre, comme dans le cas présent des assassinats. Devant des faits avérés et en flagrant délit, si un avocat peut dire le contraire, vous avez tout compris ! Un avocat ne pourra faire que de tenter de minimiser la peine.Il peut également s’appuyer sur la jurisprudence.

  32. C’est effarant mais pas étonnant.

    L’ indignation sélective de ces affiliés du barreau, peu solidaires des vraies victimes, me fait penser à  cette  citation de Rousseau (que pourtant je n’aime pas)

    « Tel philosophe qui aime les Tartares pour être dispensé d’aimer son voisin  »

    De plus, dans notre ex beau pays, chantre des « droits de l’homme », devenu le droit des autres, il coûte plus cher de tenir des propos, qu’on a criminalisés, que de commettre de vraies exactions, même bien sanglantes. On marche sur la tête !

Les commentaires sont fermés.