1

Ces nostalgiques de Pol Pot qui voulaient m’interdire d’écouter Éric

AP Photo/Christoph Froehder

Il se trouve donc, dans la France de Macron, en 2021, un président de conseil départemental, le socialaud Stéphane Troussel, pour demander l’interdiction d’un meeting d’Éric Zemmour.

Il se trouve aussi un stalinien, Fabien Roussel, qui veut, par la loi, interdire à Éric Zemmour de se présenter, parce qu’il aurait été condamné par les juges collabos pour incitation à la haine.

Et il se trouve des miliciens qui osent s’appeler antifas pour essayer d’imposer, par la violence, la tenue de tous les meetings d’Éric Zemmour.

Et cela ne peut se faire qu’avec la complicité de l’ensemble du monde politique et des médias, qui ne paraissent pas être gênés du tout que la gauche et ses complices aient décidé d’empêcher un candidat à la présidentielle de s’exprimer.

Sous Pol Pot, ils auraient tous fait merveille.