1

Ces pourris osent menacer nos militaires, parce que trop patriotes !

Je suis outré par les dénonciations calomnieuses que font la plupart des représentants LREM avec à leur tête Ducon-Moretti « un quarteron de factieux », ou cette soi-disant ministre des Armées qu’est Florence Parly, qui n’a jamais dû toucher un fusil, « qui promet des sanctions, si certains signataires sont encore en exercice ». Je sais de quoi sont capables ces pourriticards. Je n’ai pas oublié que le crétin de l’Élysée, avant d’aller porter des croissants sur son scooter à sa pouffiasse, n’a pas hésité à rayer des cadres de l’armée mon ami le général Piquemal, qui soit dit en passant a été le patron de la Légion, régiment d’élite français, et a à ce titre combattu aux côtés de ses hommes, et a risqué sa vie pour la France !

Voilà de quoi sont capables ces salopards du haut de leur piédestal, sans aucune reconnaissance ni prise en compte de ces actions. Quel crime avait commis le général Piquemal alors à la retraite ? Simplement avoir manifesté à Calais lors d’une manifestation interdite : « manquement au devoir de réserve » ont-ils déclaré alors que la justice l’avait simplement relaxé. Mais c’était sans compter sur l’action de ce grand patriote ministre des Armées à l’époque, le dénommé Le Drian, vous savez, celui qui, lors de la commission d’enquête du Bataclan, lorsqu’on lui a posé la question « pourquoi les militaires postés devant le Bataclan ne sont pas intervenus » a osé répondre que c’était « sécurité défense ». Ce qui lui a permis de ne pas répondre. Voilà le genre de personnages qui ont osé rayer des cadres de l’armée ce général parachutiste, patron de la Légion ! En langage militaire, on appelle ça des petites bites ! Eh bien je suis certain qu’ils vont faire pareil avec ces militaires qui ont osé, sans JAMAIS menacer, participer à cette tribune destinée à ouvrir les yeux du peuple français et à mettre en garde contre la colère des Français qui gronde – et c’est bien compréhensible – face aux nombreuses scènes de guerre civile qui se déroulent sans la moindre sanction sur notre sol et de façon quotidienne, la presse se gardant bien de tout dévoiler !

Ducon-Moretti, tout le monde connaît et la plupart des gens pensent qu’il aurait dû rester dans son rôle d’avocat de criminels comme le frère de Mohamed Merah dont il a déclaré « c’est un honneur de défendre Abdelkader Merah ! ». Rien que cette déclaration en dit long et situe le degré de soumission aux islamistes dont fait preuve le personnage !

Florence Parly, on connaît moins bien, mais elle s’est quand même illustrée dans le trucage des appels d’offre de la SNCF au profit d’IBM et a fait l’objet d’une plainte le 11/12/2018 pour : « Harcèlement moral, délit d’extorsion de consentement, complicité de malversation et subornation de témoin. En octobre 2017 Marianne révèle qu’elle touchait 52 000 € par mois, salaire excédant le plafond prévu pour son poste à la SNCF et qu’elle a également touché un parachute doré de 675 800€ suite à son départ d’Air France ! En 2001, alors qu’elle est secrétaire d’État au Budget, elle supprime l’avantage fiscal des membres du Conseil constitutionnel qui ne payaient des impôts que sur 50 % de leurs revenus et en contrepartie passe leur indemnités de 7 000 à 11 000 €,  ce qui soulève d’importantes difficultés juridiques puisque seule l’Assemblée nationale est compétente pour voter la rémunération des membres du Conseil Constitutionnel !

Voilà le genre des sinistres personnages qui veulent sanctionner les militaires courageux qui défendent notre patrie, souvent au péril de leur vie, pendant que ces pourris sont assis sur leur cul de singe dans leur bureau, allant de réception en réception et touchant des salaires MIROBOLANTS !

J’ai bien lu la tribune de ces militaires : à aucun moment ils ne parlent de putsch contre l’État (et pourtant je pense qu’il serait grand temps de foutre tous ces baltringues dehors à grands coups de pompes dans le cul !). Évidemment, tous ces décérébrés gauchiasse n’ont rien compris ou ils feignent de ne pas avoir compris et n’ont pas vu le simple avertissement que ces militaires ont voulu, avec juste raison, dénoncer vu l’imminence d’une guerre civile déclenchée par l’incompétence des politiques qui nous dirigent depuis 50 ans et nul doute qu’en cas de guerre civile, ils seront bien contents d’avoir recours à l’armée pour les protéger, bien qu’un général de bureau, le général Bruno Leray, ait déclaré lors de la même commission d’enquête du Bataclan « que l’armée n’avait pas vocation à protéger les civils ! ». On se demande à quoi ils devraient servir si ce n’est passer à chaque fin de mois à la caisse !

Comment ne pas être d’accord lorsqu’ils disent que le péril monte, la violence s’aggrave alors que chaque jour nos rues sont le théâtre de scènes de guerre civile, que nos forces de l’ordre sont attaquées voire tuées au sein même de leurs commissariats, que nos professeurs et nos curés sont décapités ou égorgés, que nos églises brûlent ! Face à de tels faits il y a deux réactions : celle de nos pourriticards qui se disent vivement que ce mandat se termine pour repasser la patate chaude au suivant, mais surtout n’ont pas le courage et opposent la prudence pour se donner une bonne raison de ne pas intervenir, ou celle de nos militaires qui, eux, savent ce qu’est le courage. Et en rédigeant cet avertissement ils en ont encore fait preuve et essaient d’avertir que si nos politiques ne changent pas leur façon d’agir se déclenchera une guerre civile et c’est vers eux que les politiques seront obligés  de se tourner, car ce sera leur seule planche de salut. Faute de quoi ils risquent d’avoir leur tête en haut d’une fourche (ce serait pour certains amplement mérité).

Alors on peut ne pas être d’accord avec leur initiative mais moi, entre les pleutres qui ne font rien et ceux qui ont le courage de dénoncer la situation dans laquelle les pourris nous ont mis depuis 50 ans, j’ai bien entendu choisi mon camp !

Marine Le Pen a, en bonne opportuniste, immédiatement réagi en invitant ces militaires à se joindre à elle… bien vu sauf qu’elle a oublié une chose : les militaires sont avant tout des patriotes. Comment d’ailleurs ne le seraient-ils pas puisqu’ils risquent chaque jour leur vie pour la patrie et comme le souligne le général Martinez : « je pourrais vous rejoindre sur certains points, mais nous sommes en désaccord profond sur un point vital  puisqu’ il concerne l’identité même du peuple français et les valeurs qui sont les siennes. C’est cette idéologie mortifère qui, contrairement à ce que vous dites, n’est pas compatible non pas avec la République mais avec la démocratie, avec la France tout simplement. Et l’islamisation conduite à marche forcée par nos dirigeants mène la France au désastre ; c’est cette dérive mortelle qu’il faut stopper et inverser ». Là j’avoue que je bois du petit-lait car c’est exactement ce que je pense et Marine, avec tout le respect que je lui dois, a fait une énorme faute politique et s’est tiré une balle dans le pied suite à cette déclaration imbécile. Cela va lui coûter, une fois de plus, les élections. C’est la raison pour laquelle j’appelle de mes vœux Éric Zemmour à se présenter et je lui apporterai tout mon soutien.

ALORS évidemment, ces pourris ne vont pas tarder à sanctionner ces hommes et femmes courageux ; ils ne savent faire que ça et a priori ne sont pas suffisamment équipés pour réfléchir sur ce qui a amené ces militaires à prendre une telle initiative. Je trouve cela particulièrement INJUSTE et c’est pourquoi j’aimerais que dans un énorme élan populaire les Français soutiennent ces militaires. C’EST POURQUOI, DANS LES JOURS QUI VIENNENT, JE VOUS SOLLICITERAI POUR APPORTER VOTRE SOUTIEN AUX COURAGEUX MILITAIRES QUI PRENNENT LA DÉFENSE DU PEUPLE FRANÇAIS, AU RISQUE DE SE FAIRE SANCTIONNER PAR CES TRAÎTRES ET CES COLLABOS QUI NOUS DIRIGENT !

Patrick Jardin