1

C’est à cause d’intellectuels comme Mésoniat que Tariq Ramadan a pu exister

Tariq en tôle. Je mentirais si je disais que cela me navre, j’ai même un petit délice quand un présomptueux se prend un râteau.

Mais il y a autre chose.

Au Tessin, dans les années 1990, Claudio Mésoniat était un journaliste très connu. Il était titulaire d’un doctorat en lettres de la très BCBG université de Fribourg, catholique déclaré et membre de Communion et Libération, le mouvement de Don Giussani qui donnait une réponse catholique aux effervescences des années 1968.

Claudio, cultivé, cordial, avec une petite dégaine soixante-huitarde teintée d’une pincée de maniérisme sympathique, personne très agréable, était un pilier de notre télévision, plus tard il devint directeur du journal catholique Il Giornale del Popolo et actuellement il est le référent de Comunione e Liberazione pour la Suisse. C’est pas n’importe qui.

Donc, c’était pendant le ramadan et notre bon Claudio avait organisé une soirée en direct télé dans une famille musulmane. Ce fut la totale. Quelle belle famille : le papa si bienveillant, la maman si accueillante, tous les frères et sœurs si souriants, tout le monde il était beau, tout le monde il était gentil, tout le monde il était pieux et les filles avaient un joli petit foulard et en plus le thé à la menthe exquis, les pâtisseries délicieuses dans l’ambiance chaleureuse de ce foyer exemplaire, en veux-tu, en voilà, à la pelle… la super totale des mille et une nuits.

Seulement, le bon Claudio avait eu l’idée saugrenue de terminer sa soirée par une intervention de Tariq Ramadan en duplex… Et c’est là que ça a fait pschitt : d’un côté, notre bon Claudio avec son allure un peu « patatone » et en face un Tariq aquilin, aux yeux perçants, au petit sourire narquois et au regard tueur de cobra prêt à frapper… Claudio lui posa des questions courtoises et Tariq, très suffisant, lui répondit sur un ton cinglant, le désarçonnant et le mettant OK en 5 secondes.

Nous, nous nous sommes regardés et nous nous sommes dit: “waouw, ce Tariq… il promet…” Il était beau, séduisant, intelligent, insaisissable, méprisant, arrogant, étonnant… bref d’un style nouveau… on connait la suite.

Mais Claudio ne s’est pas avoué vaincu, bien au contraire, dans son Giornale del Popolo, il introduisit une rubrique de dialogue avec les cousins musulmans et en l’occurrence avec Hassan el Arabi, le “représentant” des musulmans au Tessin. Et là, à nouveau : notre bon Claudio écrivait chaque semaine une invitation au dialogue, à l’échange, à l’entente fraternelle et chaque semaine Hassan écrivait son texte qui en aucune façon n’était ni une réponse, ni un dialogue, ni un échange… mais de la rengaine idéologique tout à fait à côté de la plaque. La rubrique a fait long feu.

Et puis il y a eu un événement qui a secoué tout le Canton : une jeune musulmane d’origine pakistanaise (peut-être de la famille de cette fameuse soirée) qui était vendeuse dans une boutique, avait accepté de se marier avec un cousin de son village d’origine. Mais ce jeune homme, catapulté chez nous, a pété les plombs et défoncé le crâne de sa jeune et belle épouse à coups de marteau. Olala ! Y aurait-il donc un côté déconcertant dans la mentalité musulmane ? Cet assassinat a choqué tout le monde.

Cette évolution montre comment nos intellos ont été fascinés et roulés dans la farine et comment, très lentement, encore aujourd’hui, il faut du temps avant qu’ils n’ouvrent leurs quinquets…

Au Tessin, peut-être plus tôt qu’ailleurs, on a commencé à se poser des question. Les Suisses ont voté l’interdiction de construire des minarets, les Tessinois ont voté l’interdiction de se dissimuler le visage et le “Comité de Egerkingen” continue son action pour étendre cette interdiction à toute la Suisse.

Des personnages comme Giorgio Ghiringhelli se sont intéressés de très près aux problèmes liés à l’islam et, entre autres,  il publie sur son site “Il guastafeste” ( le gâte-fête = l’empêcheur de tourner en rond) une étude approfondie qui dénonce les dangers des Frères Musulmans.

http://www.ilguastafeste.ch/le%20riflessioni%20del%20ghiro%20sull’islam.html

A Genève, on a suivi les exploits du frère de Tariq, Hanni Ramadan tandis que l’infatigable Mireille Vallette milite sur son blog.

http://boulevarddelislamisme.blog.tdg.ch/

Nous avons aussi lu le long article du Wall Street Journal qui dénonce le rôle de la famille Ramadan dans la construction de la mosquée de Munich : “Comment une mosquée pour anciens nazis est devenue le centre de l’islam radical”.

http://www.checkpoint-online.ch/CheckPoint/Histoire/His0021-MosqueeIslamisteMunich.html

Article que tout le monde devrait lire car on y est au cœur de notre problème actuel ! Et les tentacules de Munich, jusque dans le Tessin, où la Banque al Taqwa a été citée lors des attentats du WTC, avec les noms de plusieurs personnes très en vue !

Bien sûr, les “buonisti” , les angélistes et autres naïfs continuent à “welcomer” les migrants, mais de plus en plus de gens ouvrent les yeux et le ministre des Institutions (police et justice) Norman Gobbi n’est pas né de la dernière pluie.

Bref, l’ami Tariq et ses Frères Musulmans ont pu faire carrière en Europe alors qu’ils sont sur la liste des terroristes dans leurs pays d’origine comme l’Egypte, Emirats, Arabie, etc.

Tariq a eu “des histoires louches” dans le passé, mais le fait qu’on lui tire dans les pattes aujourd’hui, cela signifie-t-il que le vent est en train de tourner ?

Souvenez-vous : monsieur Trump est allé faire un tour chez les Arabes et après ça il a annoncé que Jérusalem est la capitale d’Israël. Tariq fait-il partie des dommages collatéraux ? On n’a plus besoin de lui, donc on le liquide ?

Il y a quand même un truc qui me fait tiquer.

Le boss Al Capone qui avait plus d’un crime à son actif a été arrêté non pas pour des faits graves comme des meurtres mais pour “fraude fiscale”.

Harvey Weinstein a conduit son business pendant des décennies et là tout d’un coup on le coince pour harcèlement sexuel.

DSK a été empêché de devenir président de la France non pas parce qu’il n’en était pas capable, mais pour une histoire de mœurs.

Tariq Ramadan est en tôle non pas parce qu’il a prêché des idéologies qui sont contraires aux lois de nos démocraties, mais parce qu’il a été dénoncé par des victimes de ses débordements sexuels.

Pour quelle raison n’a-t-on pas enregistré les conférences de Tariq Ramadan, ne les a-t-on pas fait analyser par des spécialistes et, le cas échéant, ne lui a-t-on pas dit, depuis longtemps, que ce qu’il prêchait constituait de l’incitation à un tas de trucs qui vous mènent en prison ? N’est-ce pas le procédé qu’on emploie à l’encontre de patriotes comme Christine et Pierre ?

Dans le même registre, qu’en est-il de l’islam ? Va-t-on un de ces jours découvrir que le coran pose un grave problème dans l’écologie de l’écrevisse d’eau douce et donc sera interdit de vente au même titre que l’odieux Mein Kampf ?

Pour quelle raison l’Etat n’a-t-il pas réuni une commission d’experts comme le professeur Sami Aldeeb, Jean-Jacques Walter et bien d’autres pour analyser les versets du coran qui sont incompatibles avec nos démocraties ?  En conséquence, l’Etat aurait, depuis belle lurette, pu informer les musulmans qu’en vertu de ces incompatibilités la pratique de l’islam est interdite dans nos pays.

Une autre façon aurait pu être l’examen de l’islam à l’aune des sectes.

Non, l’Etat tourne-t-il autour du pot jusqu’à ce que l’islam ne serve plus ? Ce jour-là, vous allez voir que tout d’un coup une association écologique va le dénoncer comme danger mortel pour l’écrevisse d’eau douce qui est sur la liste rouge et, soudain,  l’islam sera interdit ?

Avouez que tout cela sent le coup monté, l’hypocrisie et le foutage de gueule.

Attendons la suite.

Et ce pauvre Tariq dans tout ça ? Pas de problème : même si son aura en sortira cabossée,  en tant qu’anguille patentée, c’est certain qu’il tournera cette aventure à son avantage. Le voilà martyr et victime du légendaire complot sioniste… et … gourou adulé par son fan club il ne manquera pas de groupies en chaleur pour agrémenter ses chambres d’hôtel en sortant de cellule.

Anne Lauwaert

https://www.youtube.com/watch?v=u6z2ia21WiQ