C’est la dissolution de Mediapart qui s’impose !

Publié le 27 janvier 2021 - par - 13 commentaires - 1 234 vues
Traduire la page en :

Les médias nous annoncent que le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin voudrait une nouvelle fois entamer une procédure de dissolution du mouvement « Génération Identitaire ».

  • S’avère-t-il donc que ce sont des militants de ce mouvement qui ont incendié un millier de voitures lors de la seule nuit du 31 décembre ?
  • S’avère-t-il que ce sont des militants de ce mouvement qui ont lynché atrocement le jeune garçon ukrainien Yuriy ?
  • S’avère-t-il que ce sont toujours eux qui organisent des black-blocs ultra-violents pour agresser les forces de l’ordre, briser les vitrines, piller et incendier à l’occasion de différentes manifestations ?
  • S’avère-t-il qu’ils fassent régner l’insécurité dans les centaines de « territoires perdus pour la République » dans lesquels ils développent sans cesse les trafics de stupéfiants ?
  • S’avère-t-il qu’ils fassent régner la terreur dans les lycées et collèges, s’en prenant aux enseignants comme aux élèves ?

Mais le ministre Gérald Darmanin sait fort bien qu’on ne peut rien reprocher de tout cela à ces militants.

Non, ce que leur reproche ce grand homme d’État, c’est de menacer gravement la République par l’organisation d’odieuses sorties de plein air en montagne : dans les Alpes, il y a quelques mois et dans les Pyrénées, il y a quelques jours.

En effet, très perversement, ils déploient de dangereuses banderoles, distribuent des feuilles de papier agressives, lancent des slogans égoïstes, se gardant bien – ah ! les rusés ! –  de quelque agression que ce soit, de quelque violence que ce soit.

Mais, avec tous ces procédés fondamentalement inqualifiables, ils osent réclamer que l’État français fasse appliquer les sinistres lois rétrogrades et égoïstes contre la liberté, qui doit être humanitairement accordée à n’importe quel migrant, de venir s’établir en France. Pour y bénéficier, le temps qu’il voudra, de tous les droits sociaux et financiers des Français. De plus, ces dangereux provocateurs identitaristes n’admettent pas facilement que la plupart des migrants puissent, comme si ce n’était pas normal, faire régner au plus vite leurs mœurs, leurs us et coutumes conformément à leur loi politico-religieuse.

Mais trêve de plaisanterie !

N’est-il pas consternant que, dans une période où une multitude de facteurs démographiques, politiques, économiques, sociaux, moraux, concourent à la désintégration de la France, le ministre de l’Intérieur du gouvernement de la République puisse se consacrer à la petite manœuvre politicienne éculée de dissolution d’un mouvement patriotique pour justifier symétriquement quelques dérisoires mesurettes dans la direction opposée ?

Sans oser, en effet, prendre à la racine la menace de l’islamo-gauchisme.

Dissoudre Mediapart

Car une dissolution autrement fondée s’impose aujourd’hui :

Celle de l’officine de dénonciation, de calomnie, de délation, de collaboration islamistophile, la Tchéka de l’antiracisme islamo-gauchiste fondée par le camarade trotskyste Edwy Plenel : Mediapart.

La dernière fripouillerie tchékiste de cette agence a consisté à dénoncer et à livrer en partie à la vindicte islamiste une professeur de droit de l’université d’Aix-Marseille. Cette dernière a ensuite reçu des menaces de mort. Qu’avait-elle osé dire ? Commentant l’assassinat de l’enseignant Samuel Paty, elle avait simplement dit « L’islam ne reconnaît pas la liberté de conscience. C’est quand même absolument terrifiant » et évoqué « des religions sexuellement transmissibles ».

On peut approuver ou ne pas approuver ces mots. Nous allons y venir. Mais la question n’est pas d’abord là.

La question est simple : peut-on encore, en France, parler librement de l’islam ?

Pour le grand inquisiteur Plenel, pas question d’en exprimer autre chose que des considérations laudatives ou pour le moins positives.

Quelques mots rapides maintenant sur les assertions dénoncées :

  • La première est pure vérité : si ce ne l’était pas, pourquoi alors, selon le Coran et les hadiths, le musulman qui veut se convertir au christianisme   (ou à toute autre religion) doit-il être condamné à mort ?
  • Sur la seconde, je ne sais pas ce que notre courageuse professeur entendait par là. J’incline à penser qu’outre un peu de dérision pas bien méchante elle voulait exprimer que les appartenances religieuses sont principalement transmises par la famille.

La vérité c’est qu’elles sont textuellement transmissibles, surtout dans les          « religions du Livre » que sont l’islam et le judaïsme (sacralisation de la Torah, sacralisation du Coran) ; le christianisme étant davantage, peut-être, la transmission de la Parole…

On s’en doute, je suis naturellement prêt à soutenir cette courageuse professeur devant n’importe quel tribunal. Et pour défendre le principe de la liberté d’expression (bordé bien sûr par la condamnation de la haine et de la violence) et pour demander la dissolution de la Tchéka de Mediapart.

J’ai eu en effet à me battre jadis contre la diffamation politique lancée contre moi par M. Plenel, et reprise par toute une venimeuse orchestration médiatique.

Ceux que cela intéresserait peuvent lire mon livre « 15 procès face aux calomnies médiatiques – contre Edwy Plenel et les autres » (1)

C’est le récit de mes quatorze victoires (débouté une seule fois pour question de procédure), dues bien sûr au talent de mes avocats, mais aussi à l’impartialité de magistrats qui ne sont pas tous des gauchistes !

Bernard Antony

https://www.chretientesolidarite.fr/nos-livres/15-proc%C3%A8s-face-aux-calomnies-m%C3%A9diatiques-detail

  • À commander au Centre Charlier (23 euros franco)
Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Abbé Alain René Arbez

L’islam appelle le judaïsme et le christianisme “religions du livre” ahl al kittab…Or c’est l’islam qui est la religion du livre. Un texte sacré duquel on ne peut remette en cause la moindre virgule, qu’on peut commenter à volonté, mais pas interpréter sous peine de blasphème.
Le judaïsme n’est pas une religion du livre, mais une religion de la Parole vivante, sans quoi le christianisme n’en serait pas issu, au nom de cette liberté de l’inspiration par l’Esprit.
Autres religions à partir d’un livre sacralisé: das Kapital, Mein Kampf, le petit livre rouge…

Charles Demassieux

Médiapart c’est LE média de l’ultra-gauche, comme je le constate à chaque manifestation que je couvre… Quant à Génération Identitaire, ils n’ont qu’à imiter Assa Traoré et lancer un appel à manifester. Là, on verra comment les forces de police agiront, elles qui laissent trop souvent agir les Blacks Blocs et se vengent sur les autres…

Jill

Plenel ressemble à Staline…

cryptogamix

Si Staline vivait, le trotskyste Plenel aurait fini d’un coup de piolet sur sa sale gueule ou retrouvé pendu au coin d’un bois comme Müenzenberg
ou tout simplement liquidé d’une balle dans la nuque à la Lubianka.
On en vient à regretter Joseph.

denfer VICTORIA

Pétition contre la dissolution de Génération Identitaire : les 20 dernières signatures
http://www.france-petitions.com/petition/664/petition-contre-la-dissolution-de-generation-identitaire/signatures

jojo

je vote oui, l’internement en plus……

jojo

je vote oui, la pendaison en plus…………..

charlot

Comme le préconisait Trostki-le-gourou de Plenel, une balle dans la nuque !! ce qu’on subit les polonais à Katin !!!!

Perplexe

on aime ou on n’aime pas Asselineau, mais aujourd’hui il est le seul à demander la destitution de minimacron, ARTICLE 68, OR, il a besoin pour l’ouverture de la procédure de 60 signatures de députés : ni les députés de mélenchon, ni les députés de marine n’ont accepté !!! vous les croyez ENCORE DANS L’OPPOSITION ???
Ca pète de partout, énorme manif SANS MASQUES à Londres, aux Pays-Bas, SAUF EN FRANCE, les moutons français sont en hivernage…
Bravo à Asselineau et PHILIPPOT qui sont les seuls à se bouger… les vauclin, messiha, dupont-aignan, poisson restent au chaud
Je crains qu’il ne faille éliminer DEFINITIVEMENT marine…, aidez, soutenez, adhérez aux PATRIOTES, ils ont besoin de vous.

DFGLMP

Dissoudre une organisation est une chose mais dissoudre les individus qui la composent en est une autre. Certains feraient bien de s’organiser dans l’urgence un chemin de repli … au cas où ! …..et d’avoir aussi en mémoire qu’un accident est vite arrivé.

Georges29

Très bien, et suivant l’exemple de C8 dans son émission du 21 01 2021 : « Faut-il obliger le gouvernement à dissoudre Médiapart ?”

anonyme

Mediapart est l’officine chargée de liquider les individus qui lui sont désignés par son donneur d’ordres l’Etat profond. Le “rebelle” Plenel reçoit directement ses scoops des services de renseignement.
Darmanin est actuellement sa cible. On se demande bien pourquoi alors qu’il est un serviteur ultra zélé de cet État profond.
Darmanin devient gênant tant il doit traîner de très lourdes casseroles.

Emmanuel Albach

Bernard, tu es un vrai résistant de la première heure, de ceux qui ne se couchent jamais devant l’oppression et trouve toujours les mots justes. Tu mérites notre admiration!

Lire Aussi