C’est la fin de la récré du « socialisme de l’absurde » de Hollande

hollandemontreEn 2017, c’est la fin du « socialisme de l’absurde » et des rêves de « Hollande-ça-va-mieux au pays des merveilles » à l’Élysée. Le quinquennat de « Hollande-ça-va-mieux » couvre une période marquée, en politique extérieure, par « l’affaiblissement certain de la voix de la France » face aux événements politiques et sociaux d’une particulière importance dans le monde. Depuis 2012 et l’arrivée de la gauche au pouvoir, le déclin de la France est devenu une réalité en Europe et dans le reste du monde. Dès le début du quinquennat funeste de « Hollande-ça-va-mieux« , on assiste à l’indifférence puis à la méfiance de la population vis-à-vis des dicours du président normal à la télé, toujours vides de sens, et qui ne rencontrent aucun succès dans le peuple.

Ne trouvant pas la moindre trace d’esprit socialiste dans le peuple, l’Élysée en vient bientôt, au vu des statistiques du chômage de masse, à penser que les défaites ramollissent le président normal et que tout est fini pour les espoirs re-présidentiels de « Hollande-ça-va-mieux au pays des merveilles » à la tête du pays.

« Hollande-ça-va-mieux » ne partage pas ce pessimisme. Il attache moins d’importance à la situation du chômage de masse, du moment qu’aux rapports de l’Insee, on peut manipuler les statistiques du chômage.

Il pense que le pays va se décider à faire sérieusement la guerre à la Droite nationale. Dans son for intérieur, il reste toujours d’avis, aujourd’hui comme hier, qu’il finira par gagner. Il en donnerait même sa tête à couper, mais il est inutile d’espérer voir cette idée capitale se concrétiser. Après avoir promulgué la Loi dite Travail, l’acte d’émancipation des grandes entreprises du CAC 40, les travailleurs se rebellent. Dans le même temps, la population qui travaille se révolte et attend la victoire probable de Marine le Pen à l’Élysée comme un bouleversement politique non seulement en France, mais aussi et surtout d’une portée mondiale.

« Hollande-ça-va-mieux au pays des merveilles » n’est toujours pas convaincu : il n’est pas du tout sûr que la victoire de la Droite nationale se déroulera de façon aussi logique que ses colllaborateurs semblent le croire, eux qui quittent le Titanic socialiste et qui démissionnent en masse, ne laissant dans la place que les plus incompétents et les plus inutiles. Le succès espéré de la ligne Bleu-Marine aux élections législatives à venir semble bien leur donner raison. C’est la fin attendue d’une présidence normale pourrie à l’Élysée qui n’a fait que désespérer le peuple placé devant le grand choix historique du vote Marine pour l’Élysée en 2017.

Lui même ne doute pas de sa propre existence, après bientôt 5 ans à l’Élysée sans rien faire. C’est pourquoi les électeurs vont voter pour qu’on mette les pouces à cette folie absolue qu’aura été la mystification de la république socialiste de la honte. Au demeurant, les commentaires favorables à Hollande sont de plus en plus rares dans la presse inféodée et soumise aux généreuses subventions des socialistes au pouvoir.

La moquerie populaire porte sur l’avenir de « Hollande-ça-va-mieux à l’Élysée » ce jugement ironique : « Votre quinquennat calamiteux à l’Élysée est l’une des choses les plus grandioses qu’il ait été donné de vivre au XXI ème siècle… » La dette fumeuse de la république socialiste orientera l’avenir de la France entière pour des dizaines d’années. Une fois abolie la république socialiste d’inspiration soviétique, cette principale entrave au développement politique et social de la France, le pays connaîtra inévitablement un nouvel essor.

C’est ce qui assurera à bref délai une position plus influente de la France dans l’histoire mondiale. Il est clair que ce changement aura une influence bénéfique sur l’Europe et le reste du monde . C’est la réalité sociale et économique de la classe laboreuse européenne qui établit un lien étroit entre le chômage de masse et le quinquennat calamiteux de « Hollande-ça-va-mieux à l’Élysée« . Les peuples d’Europe ont senti d’instinct que leur sort était mis en péril par le refus des réformes par les gouvernements socialistes de Hollande « C’est pas cher, c’est l’État qui paye« . C’est pourquoi, la victoire probable de Marine le Pen à l’Élysée a inauguré une nouvelle perspective pour l’essor de la population qui travaille en révolte, les classes moyennes et les familles menacées par cette idéologie absurde qui prône la « destruction socialiste de la famille« , en tant que lieu de la socialisation des enfants et de l’éducation « critiquée comme soi-disant traditionnelle bourgeoise » !

Si, aujourd’hui, le ton de cette critique paraît excessivement hostile, une chose ressort clairement des avanies de la gauche au pouvoir. Dès le début du quinquennat calamiteux de Hollande, le conflit politique est engagé contre les familles, sans se laisser arrêter par les réserves ou les objections des observateurs. C’est pourquoi le mouvement de la « Manif pour tous » montre qu’une grande partie des classes moyennes ont déjà pris conscience de leur mission historique de révolte contre l’État-PS. Hollande-ça-va-mieux n’a jamais voulu ni pu comprendre la portée immense de l’événement de la « Manif pour tous« , cette force politique qui s’efforce d’amener la conscience lucide des classes moyennes à une concrétisation parfaite. Analysant les causes et les conditions de la guerre contre les familles et contre la population qui travaille, la « Manif pour tous » a conclu à la victoire possible de la ligne Bleu-Marine. Sur ce qui se passe en France, Hollande-ça-va-mieux ne fait jamais preuve de clairvoyance. Mais il ne songe pas à démissionner, même quand les affrontements entre les syndicats gauchisants, le gouvernement et l’opposition des frondeurs ne tournent pas à son avantage.

L’opposition de la Droite nationale sort renforcée depuis les dernières élections régionales, bien que l’UMPS ait réussi à tourner la difficulté à l’aide des intrigues complotistes souterraines des fraternités GOF-UMPS pour remporter un succès très provisoire en matière de politique politicienne anti-démocratique.

Le front soi-disant républicain anti-FN n’a pas réussi à réaliser l’unité contre la ligne Bleu-Marine sous l’égide de l’UMPS. Les succès de la Droite nationale lui vaudront le ralliement de plus en plus d’opposants. La presse inféodée et soumise aux généreuses subventions des socialistes au pouvoir n’est sûrement pas d’un bon niveau et ses opinions politiques gauchisantes sont de plus en plus suspectes aux yeux des lecteurs. Si l’on ajoute que Hollande-ça-va-mieux croit pouvoir se faire passer pour un maître de l’intrigue politicienne, on comprend pourquoi, dès le début de ce quinquennat calamiteux, seuls les aveugles n’ont pas vu clair dans son jeu. La difficulté à comprendre la politique obscène de Hollande-ça-va-mieux est le seul fait des ignorants.

Une telle ignorance ne vient que d’une chose, à savoir l’idée que s’en font ceux parmi les subalternes du parti socialiste qui supposent que Hollande-ça-va-mieux aurait des intentions sérieuses en politique et des perspectives réalistes de gouvernement du pays réel. La réalité réelle a pourtant été bien différente, avec les escapades en scooter, les virées nocturnes amoureuses et avantureuses de la rue du cirque !

Thierry Michaud-Nérard

image_pdfimage_print

7 Commentaires

  1. Quel constat.
    Et le pire c est qu’ il avoue aujourd hui qu’ il a toujours pris ses electeurs pour des crétins et qu’ il se moque des pauvres qui pour certains ont voté pour lui

  2. 51% l’ont mis là,gageons,que cela serve de leçon,mais voilà,toute la question est,depuis + de 40 ans les électeurs votent UMPS,je ne vois pas pourquoi,ils ne continueraient pas,sincèrement depuis 33 ans,queje vote « FN »,j’ai cru mille fois au réveil FRANÇAIS,et mille fois dégoûté,maintenant nous y sommes,c’est la dernière fois,ou,nous sauvons la FRANCE FRANÇAISE,ou,nous la perdons définitivement,et fort de mon expérience,je crains le pire..!!

    • Au 2ème tout pour qui avez vous vote. Il ne sert a rien de pleurer. Seule la droite unie peut gagner. Le FN ne gagnera jamais mais les électeurs de droite peuvent imposer l unité en votant systématiquement pour le candidat de droite arrive en tête. Quand Marine Le Pen propose a ces électeurs de s abstenir en 2012 au 2ème tout c est sandaleux. Elle aurait peut être même été ministre en étant moins bete. La réciproque elle l a. Certains électeurs UMP lui en veulent et s abstiendront pour lui rendre la monnaie de sa pièce. Jamais la droite divisée ne pourra imposer une vraie politique de droite. C est la force de la gauche Uni dans la detestation.

      • COMME QUOI LA RANCOEUR ET LA  » VENGEANCE » SONT MAUVAISES CONSEILLERES !!
        IL VAUT MIEUX OUVRIR LES YEUX SUR CE QUI VA SE PASSER ET S’UNIR POUR AGIR AVEC EFFICACITÉ.

      • Arrêtez de raconter n’importe quoi, votre réponse est de la « branlette de cerveau » plus communément appelée en entreprise »brainstorming »! @dupuis.alain, LRPS chie dans les bottes du fn depuis des « décennies », soit vous êtes »sourd & malentendant » soit alors en tant que »grand et vrai républicain LR » vous êtes juste un « lapin crétin » sauf votre respect bien entendu!
        Pour résumer vos propos, la France se meurt depuis l’après-guerre et les électeurs UMP/centre et droite molle font un caca nerveux en infligeant à Marine la monnaie de sa pièce. Puta** qu’elle détestation, je ne savais que j’étais de gauche!
        Apprenez simplement à avoir juste un peu de conviction, moi aux 2 tours je vote FN

  3. Le fitttt….ne doit jamais écrire ce la.
    Il a déclaré dans son « brùlot » son oraison funèbre,celle du parti socialiste et de ses affidés.

Les commentaires sont fermés.