C’est la guerre, pire que toutes les autres…

Publié le 28 septembre 2014 - par - 2 026 vues
Share

la CommuneL’EI a déclaré la guerre à l’occident de la manière la plus horrible, la plus sournoise qui soit. En effet, l’EI se repose sur plus d’un milliard de musulmans sur cette terre qui composent l’Oumma. Et, avec les moyens de la technologie moderne, ou tout se sait instantanément, dans le recoin le plus caché du globe, l’EI a ordonné à tous les musulmans de tuer les infidèles, là où ils sont. Quand ils le peuvent. Ce qui signifie lorsqu’ils se sentiront en position et en volonté propre d’agir au nom d’Allah. Pour plaire à cet obscur califat, ils enverront films et photos de leurs actes de guerres. Ils seront récompensés par le calife et craints par l’occident qui se meurt de sa démocratie.

Terminé les chars d’assauts, les bombardements inutiles qui tuent les populations civiles innocentes. C’est au corps à corps que cela va se passer et à coups de lame, affûtée ou non. Par surprise. Lors d’une simple promenade en forêt, dans le square d’une ville, dans une entreprise, dans une église, un supermarché, un commissariat … C’est ainsi qu’ils agiront et qu’ils agissent déjà, partout dans le monde. Toutes les agressions qui visent le cou, dont on nous rapporte que ce sont des actes de « déséquilibrés », sont déjà les premiers actes de guerre sur notre territoire.  Nous venons de le voir également aux USA, au sein d’une entreprise, comme en Australie, en plein commissariat, sur les trottoirs de Londres, ses squares, dans une école juive de Toulouse, un musée de la même confession à Bruxelles .. Un touriste en Algérie, décérébré qui croyait que toutes les cultures et religions se valent.  Chacun d’entre nous est maintenant concerné. Ils répandent la terreur comme un éclair à travers le globe et qui va finir par rendre chaque occidental paranoïaque. C’est avec nos inventions technologiques remarquables qu’ils nous combattent.

Les civils que nous sommes, tranquilles promeneurs dans une ville, usagers des transports publics, consommateurs dans les magasins, voyageurs, sont ciblés. Ni armée, ni police ne sont capables de protéger les civils dans de telles circonstances surprenantes. Cela n’a toujours rien à voir avec l’islam ? Comme l’écrit Samuel Laurent dans son témoignage: Al Qaida en France, cela pourra être votre voisin, si gentil, si aimable, qui boit et qui fume, ou le livreur de pizza …

Il y a moyen d’arrêter le désastre annoncé, en renvoyant manu militari, les nés musulmans et convertis à cette religion dans l’un des pays qui constituent l’Oumma. Ils sont au nombre de 57.  Ceux qui visiblement se positionnent et ont créé cette société parallèle si visible, par laquelle ils signifient aux pays d’accueil qu’ils ne se plieront pas aux usages, lois et autres règles. Les autres, raisonnables, désireux de s’assimiler à notre pays pourront rester, en se déclarant hostiles aux textes du coran incompatibles avec l’occident.  Oui, c’est l’islam qui est le problème mondial. Il ne sert à rien de détourner le regard, puisque l’islam vous sautera à la gorge et, vous n’ouvrirez les yeux, que pour reconnaitre votre assassin, pour les refermer définitivement, sa basse oeuvre islamique accomplie. Inch Allah !

Sylvia Bourdon

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.