1

C’est la haine des collabos pour le RN qui a causé l’agression d’Enzo Alias

C’est trop facile de déclarer Urbi et Orbi que l’ennemi, en France, serait « l’extrême-droite », à savoir le RN, et de se laver les mains ensuite des conséquences de ses paroles, monsieur le Ministre de la Justice, qui est allé jusqu’à traquer Damien Rieu sur ses terres et à le harceler…

 

Alors, comment s’étonner si des militants RN, des candidats RN… se font agresser ?  Quand on souffle la haine…

Le candidat RN aux élections départementales Enzo Alias, ainsi qu’un autre militant, ont été agressés pendant qu’ils collaient des affiches de campagne, hier aux alentours de 16 heures. C’est dans le centre-ville, rue Mireille, qu’ils auraient été pris à parti par deux habitants du quartier, leur ordonnant de ne pas coller leurs affiches, nous a raconté Enzo Alias, qui a filmé la scène et l’a diffusée sur ses réseaux sociaux.

Sur la vidéo, on voit un homme leur jeter de l’huile en bidon. Le candidat affirme ensuite que l’individu a utilisé une matraque télescopique pour les frapper. Enzo Alias s’est fait diagnostiquer un traumatisme crânien. L’autre militant a une commotion cérébrale et une fracture du tibia, et s’est fait prescrire quatre jours d’ITT. Une plainte a été déposée. Un mois et demi plus tôt, un autre militant RN avait été agressé à Barriol.

https://www.laprovence.com/actu/en-direct/6385524/arles-departementales-le-candidat-rn-enzo-alias-et-un-militant-agresses-en-centre-ville.html

Tous ces dégénérés qui défilent contre une prétendue extrême-droite, alors que la violence est en eux… c’est à se taper la tête contre les murs. Dans quel monde est-on ? 

Tous ces politiques qui, aux manettes, ont tous les rapports des ex-RG savent bien que la violence, en France, en 2021, vient et de la gauche, de l’extrême-gauche notamment et de l’immigration, musulmane le plus souvent. Combien de militants du RN responsables d’agressions, de morts, de destructions, d’émeutes, d’interdictions de conférences… Aucun.

Mais quand on veut tuer son chien on l’accuse de la rage. Et toute la macronie, toute la gauche sont obsédés par le RN et par la peur que le peuple français n’ouvre les yeux et ne comprenne, enfin, que les vrais dangers, les vrais dictateurs, les vrais violents, ce sont ceux qui, justement, accusent le parti patriote de tous les maux…

Quant à Enzo, vous avez entendu beaucoup parler de lui hier ? L’enfarinement du dictateur Mélenchon était bien plus scandaleux, bien plus intéressant…

Christine Tasin