1

C'est la République des copains et des pourris


La femme de Gilles Legendre a été nommée à la tête de la Française des jeux.  Jusque-là rien de bien anormal, sauf que Gilles Legendre, en tant que député en marche de la deuxième circonscription de Paris et président du groupe LaREM à l’Assemblée nationale, a voté la loi de privatisation de FDJ alors que sa femme était nommée directrice de la communication de l’entreprise !
Pourtant Macron nous avait promis une République IRRÉPROCHABLE ; apparemment nous n’avons pas du tout la même façon de juger de l’irréprochabilité de son entourage. Richard Ferrand (abus de confiance autour des mutuelles de Bretagne, Marielle de Sarnez (abus abus de confiance avec son assistante parlementaire du parlement européen), Didier Martin (tentatives d’escroquerie), Romain Grau (harcèlement moral), Bruno Bonnel (spéculations boursières douteuses, il possède 2 sociétés au Delaware, paradis fiscal lui permettant de se soustraire à l’ISF), Houmria Berrada (falsification de diplôme de l’Institut d’études judiciaires), Émilie Guérel (escroquerie à l’assurance maladie), Véronique Avril (location d’un logement insalubre), Olivier Servant (propos homophobes), Thierry Solère (soupçons de fraude fiscale), Moussa Ouarouss (député suppléant et cadre LaREM mis en examen pour importation, transport et détention de drogue), Mustapha Laabid (détournement d’argent), François Bayrou (détournements de fonds publics), Alexandre Benalla, (mis en examen pour violences volontaires, immixtion dans l’exercice d’une fonction publique, port public et sans droit d’insignes réglementés, recel et détournement d’images issue d’un système de vidéo-protection et recel de violation de secret professionnel), M’Jid El Guerrab (député LaREM mis en examen pour violences avec arme), Jean Jacques Bridey (mis en examen pour concussion et détournement de fonds publics), Laura Flessel (fraude fiscale), Françoise Nyssen (travaux sans autorisation et pas de déclaration au fisc), Alexis Kohler (enquête du parquet financier), Muriel Péricaud (soupçons de favoritisme), Gérald Darmanin (accusé de viol il a bénéficié d’un non-lieu, la victime a fait appel) et je pourrais continuer comme ça très longtemps, mais la lecture deviendrait longue et fastidieuse, et n’aurait que très peu d’intérêt.
Il n’est pas question ici de fustiger les membres de LaREM, bien qu’en deux ans et demi, ce soit déjà élogieux. Le pire étant que dans les autres camps politiques, ce n’est guère mieux. Cette (petite) évocation prouve bien que nos dirigeants politiques N’EN ONT RIEN À FOUTRE du sort des Français, bien trop préoccupés qu’ils sont d’une part par se remplir les poches à notre détriment, et bien entendu, à leur profit, et quand ils se font prendre (cela doit être rare car beaucoup d’autres « infractions » passent à la trappe) bien trop préoccupés par leur défense. Donc rassurez-vous, la lutte contre l’immigration, ce n’est pas encore pour demain. D’ailleurs, si ça continue, cela ne servira plus à rien de lutter pour nos retraites, vu qu’on sera poignardés et tués par les islamistes bien avant ce qu’ils appellent « l’âge pivot », ce qui renflouera les caisses.
EN 2020 ON NE CHANGE PAS UNE ÉQUIPE QUI PERD…
Patrick Jardin