C’est le naufrage sécuritaire de la France qui crée les justiciers

C’est le naufrage sécuritaire provoqué par Macron qui crée les justiciers 

Exaspérés par la violence qui détruit leur quotidien et leur mode vie, abandonnés par l’Etat, de plus en plus de citoyens sont tentés de se substituer à la justice totalement défaillante, qui place de plus en plus le criminel en victime de la société.

Ne renversons pas les responsabilités. Ce ne sont pas les justiciers qui  portent atteinte à l’État de droit, mais c’est avant tout ce même État qui refuse d’assurer la sécurité des citoyens.

Si la Suisse est le pays le plus sûr d’Europe, la France est le plus dangereux.

Certains habitants créent des milices de quartier pour patrouiller et surveiller les cambriolages, on mène l’enquête pour retrouver un coupable, et au besoin on lance une expédition punitive. Bref, la réponse pénale étant toujours plus déficiente, de nombreux citoyens se font à la foi shérif et juge. C’est efficace et rapide à défaut d’être légal.

Beaucoup rêvent d’être armés, mais la loi française est devenue la plus sévère du monde envers les citoyens qui veulent seulement se protéger contre les 1000 agressions gratuites par jour, contre lesquelles l’État est impuissant faute de volonté politique. C’est le naufrage sécuritaire absolu, le renoncement permanent et la capitulation de toute la chaîne pénale. Depuis 1960, la criminalité a été multipliée par cinq.

Il est dorénavant impossible de porter sur soi un taser, une bombe lacrymogène, un couteau ou une canne épée, tout est interdit. On a juste le droit de prier pour ne pas faire de mauvaise rencontre. Seuls les malfrats sont armés. Qu’il y ait 100 000 viols par an et que des femmes aient peur dans les transports ou en circulant la nuit, importe peu à Macron. Il désarme tout le monde par peur d’émeutes futures.

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F33658

Et dites-vous bien que si le malfrat a droit à un simple rappel à la loi, le contrevenant pris avec une arme d’autodéfense sur lui ou dans sa voiture risque gros. Une forte amende et au pire de la prison.

Là où il faudrait supprimer les prestations sociales des familles de mineurs délinquants, ceux-ci ont droit à un simple rappel à la loi. Quelle mascarade ! La tolérance zéro on en parle tous les dix ans et on oublie.

Il faut dire que 70 % des affaires enregistrées par les parquets sont classées sans suite ! Et que dire des plaintes qui  ne sont même pas instruites ? C’est ce qu’Olivier Véran appelle l’État de droit, un État qui laisse en liberté 80 % des criminels. D’ailleurs le taux d’élucidation des crimes et délits est en chute verticale. Concernant les cambriolages, le taux est de 10 %, pour les vols avec violence, il est de 15,4 % . Seuls les meurtres ont un taux d’élucidation de 70 %.

Le paradis des années 70 est devenu un pays dangereux où tout le monde a peur. À commencer par le pouvoir, tétanisé par les émeutes de 2005 et qui craint par dessus tout une révolte des banlieues. Moyennant quoi, il se couche et refuse de reconquérir des pans entiers du territoire qui échappent à l’autorité de l’État.

Les femmes ont peur dans les transports, les enfants ont parfois peur à l’école, les enseignants ont peur, les soignants des urgences ont peur, les commerçants ont peur, les policiers ont peur. C’est le pays de la peur. Les 2/3 des citoyens ne se sentent en sécurité nulle part. Le pire est que beaucoup ont même peur chez eux !

Il y a un total renversement des valeurs, où le criminel est encouragé et la victime oubliée.

Ce n’est plus le propriétaire dont le logement est squatté qui est la victime, mais c’est le malheureux squatteur qui a droit à un logement comme le prévoit la loi. Le « droit au logement » c’est encore une stupidité de Sarkozy, le président nuisible qui a supprimé la double peine pour les délinquants étrangers et qui a exonéré de toute incarcération les criminels condamnés à moins de 2 ans fermes.

Les délinquants étrangers, qui occupent 25 % des places de prison, Sarkozy préfère les garder pour qu’ils récidivent à l’issue de leur peine. C’est magistralement pensé !

Les mêmes juges qui condamnent à regret les délinquants, éternelles victimes de la société, sont en revanche intraitables avec les apprentis justiciers. Pour ces juges, il y a systématiquement « usage disproportionné de la force » et atteinte à l’État de droit.

Un squatteur ne sera jamais condamné, même si en théorie il risque une peine d’un an de prison et 15 000 euros d’amende, mais un propriétaire qui récupère son bien de force pour ne pas coucher sous les ponts risque gros : pour lui, c’est 3 ans de prison et 30 000 euros d’amende.

Celui qui a payé sa maison après une vie de travail couche sous les ponts et celui qui vole la maison, sans débourser un sou, est considéré comme chez lui, donc inexpulsable sans passer par voie de justice. Voilà quarante ans qu’on nous promet de traiter ce scandale mais rien n’est fait.

Et cerise sur le gâteau, le propriétaire reste néanmoins responsable de l’entretien des locaux et des factures d’eau ou d’électricité non payées par le squatteur. Aucun pays au monde, je dis bien aucun pays au monde, ne traite les propriétaire avec autant de mépris et de cynisme que l’État français.

En Amérique, où personne ne vous croit quand vous parlez des droits exorbitants des squatteurs, il faut à peine une heure pour récupérer son logement. Vous appelez la police qui arrive sans tarder et expulse les parasites manu militari. Pas de plainte, pas de préfet, pas de juges ni d’avocats, pas d’années de procédure sans résultat. Une heure, c’est tout ! La France ne respecte pas le droit de propriété. Celui qui vole votre maison est chez lui, donc intouchable.

La France est un pays de fous. Pas un seul gouvernement n’a voulu traiter le problème. Ils font tous semblant d’agir mais les préfets répugnent à employer la force publique pour déloger les familles, sauf si c’est leur propre maison qui est squattée…

https://www.mieuxvivre-votreargent.fr/immobilier/2021/05/28/squat-que-risque-un-proprietaire-qui-procede-lui-meme-a-une-expulsion/

Le perdant, c’est toujours la victime agressée ou spoliée. Seul le sort des hors la loi mérite compassion.

Macron avait promis en 2017 la construction de 15 000 places de prison. Il n’en a construit aucune. Les 2000 places sorties de terre sont des projets datant de Sarkozy. Quel que soit le domaine, Macron ne tient jamais parole. Moyennant quoi, 83 000 peines de prison fermes sont en attente d’exécution.

C’est la brasse coulée, la démission de haut en bas, qui fait le bonheur des coupe jarrets. Toutes les peines sont allégées pour ne pas trop emprisonner faute de place. Rappelons que celui qui a la malchance de se retrouver en prison malgré la répulsion des juges à incarcérer les voyous, ne fera que 50 % de sa peine. Tout est fait pour vider les prisons puisque l’État refuse d’en construire. En deux quinquennats, Macron n’aura pas construit une seule place.

Exactement comme pour l’école. Le niveau s’étant effondré, on brade les diplômes en baissant le niveau des épreuves. Tout part en vrille.

Et que dire de la légitime défense, totalement interdite en France, puisque si vous descendez l’intrus qui vous menace d’un couteau, avant qu’il vous ait égorgé, il y aura usage disproportionné de la force selon les juges. C’est à peine caricatural. Un commerçant dévalisé 10 fois n’a aucun droit de se défendre.

L’État veut conserver le monopole de la violence physique légitime, mais aussi longtemps qu’il victimisera les voyous au détriment des victimes, avec des lois toujours plus laxistes envers les criminels et plus sévères envers les citoyens, ces derniers seront tentés de se faire justice eux-mêmes.

La sécurité des citoyens, ce droit élémentaire dans toute démocratie digne de ce nom, est la dernière des priorités nationales.

Pour Macron, une seule priorité : désarmer les Français dans ce climat qui pourrait très vite devenir insurrectionnel, vu le naufrage identitaire, économique et sécuritaire de la nation.

Pendant cinq ans, il est resté les bras ballants, ne réglant aucun de nos problèmes, aggravant l’immigration, l’insécurité et se ruant dans une guerre contre la Russie qui va liquider les débris de notre industrie et appauvrir le peuple comme jamais depuis 1945. Beau bilan du Mozart de la finance ! Il n’est jamais responsable des désastres. Il s’exonère même du fiasco de Toulon, qui fait de la France la risée du monde, en faisant porter le chapeau à Giorgia Meloni.

Jacques Guillemain

image_pdfimage_print
27

23 Commentaires

  1. L’UERSS en général et le gouvernement français en particulier n’aiment pas les gens susceptibles de détenir des armes, sauf, bien sur, s’il s’agit des CPF des banlieues et de leurs stocks d’arme de guerre. Ne doutons pas que les antichasse soient les idiots utiles de ce gouvernement. On fera interdire la chasse à cour; la chasse traditionnelle suivra, d’où l’obligation pour les ex-chasseurs de se débarrasser de leurs armes. Après ce sera le tour des tireurs sportifs. D’ores et déjà, certaines préfectures accordent les détentions d’armes à la tête du client. Connu pour être proche des idées de Zemmour, et l’autorisation vous sera refusée.
    Lorsque la guerre civile va éclater, les armes recensées seront saisies. Par contre les Kalachs des banlieues….

  2. Alors si on excepte la fraude électorale industrielle comme aux states, pourquoi ces gangsters sont ils réélus élection après élection ? Et ça dure depuis 40 ans. A qui profite toute cette merde ?

  3. c’est une évidence : si l’état remplissait son rôle vis à vis de la sécurité du citoyen, ce dernier ne serait pas obligé d’organiser sa propre défense

  4. On ne peut mieux exposer notre déréliction. Ne supportons pas encore 3ans 1/2 avec ce malade psychiatrique réélu avec 14% des français.

  5. Comment un type comme macron a-t-il pu être élu puis et réélu ? Y aurait-il plus d’électeurs violents satisfaits de ce que nous subissons aujourd’hui, que de braves et honnêtes gens paisible qui ne souhaitent que la paix et la tranquillité ? Ou alors y a-t-il eu fraude aux élections, car tout ceci est franchement incompréhensible.. ou alors la majorité du peuple français serait complètement débile, là est la question..

    • Pour moi c’est l’éternel penchant français pour l’étatisme qui est en cause. Le Français attend tout de l’Etat et il croit que le gouvernement veut son bien. Et du coup personne ne critique la vérité diffusée par les médias.
      Pour les dessiller il faudra une conflagration , par exemple comme le scandale du chlordécone aux Antilles. Depuis lors, les Antillais ne font aucune confiance à l’état. Ils étaient anti-vax. Ils ont voté « tout sauf Macron » : Mélenchon au premier tour, Le Pen au second.

  6. Jacques Guillemain comment ferais je aujourd’hui si comme depuis sept ans ,pour ce qui me concerne je n’avais chaque matin à lire votre article du jour . Il y a, je sais parfois dans les commentaires qui suivent vos papiers quelques uns qui vous reproche de vous tromper ,qu’il s’agisse de vos vues sur le climat ,cette dernière guerre en Ukraine et surtout sur notre politique intérieure mais je ne suis absolument pas de cet avis et vous remercie infiniment Monsieur pour votre admirable travail

  7. C’est malheureux à dire, mais les honnêtes gens qui en ont assez d’être d’éternelles victimes doivent adopter les « méthodes de travail » des voyous. Pas vu pas pris.
    Bien sûr cela exige un reconditionnement du néocortex : débrider le cerveau reptilien et neutraliser le surmoi.
    Pratiquer un art martial et fréquenter un club de tir sont des bonnes initiatives. Mais insuffisantes.

  8. Charles Bronson brandissant un 45 automag ! lourd surpuissant bruyant comme un canon, ça déménage! mais pas très pratique en port quotidien. 😀

  9. Il est vrai que l’insécurité décuple et finira par toucher ceux qui en sont la cause à commencer par la classe politique de gauche, le milieu institutionnel qui obéit sans rechigner et une grande partie des médias asservis aux subventions et avantages fiscaux.
    En ce moment, on dénombre une augmentation des cambriolages dans ma région et ce n’est qu’un début. D’ou l’urgence à se prémunir préventivement contre ces risques. Chacun doit pouvoir en tirer les conséquences qui s’imposent pour se préserver.

  10. qui va Nous courir après ? moretti ? lallement ? dardtapin ? non, wargon, runacher, buzyn pardi !

      • en effet et i get ; j’espère seulement que les lanceurs de lbd voyant le vent tourner décident de mettre mécaniquement bas leurs armes et de changer de côté s’ils voient leurs propres vies en danger à vouloir maintenir une position suicidaire.

  11. Vive les justiciers, c’est eux qui ouvriront les yeux des endormis. Il faut absolument un point de départ pour que tout s’enchaîne…

  12. Dans la voiture avoir une arme qui n’en est pas…jusqu’à ce qu’elle le devienne par destination… et par nécessité : manche de pioche, pic à glace, câble électrique, spray de produit ménager, l’imagination me me manque. Posséder une arme à feu en toute légalité est tout à fait possible. Recettes connues : tir sportif, ball-trap, permis de chasse. Le port d’arme est illégal en revanche. Mais qui respecte les lois de nos jours ?

    • Vous avez omis le stylo à bille, bien planté dans un oeil il devient un outil efficace, et si vous en avez encore un peu de temps visez le 2e oeil.

    • Vous avez oublié le pulvérisateur à purin de porc ou à sang de porc avec anticoagulants.
      Je pense que les éleveurs de ce charmant animal auraient des débouchés pour leur lisier et purin : pulvérisateurs, bouteilles pour recharger, bidons pour épandre ces produits devant nos maisons…., cartouches trempées dans du saindoux ou du lisier, pétards qui, en explosant éjecte ces produits, protèges cous avec des capsules qui, pressées par un bras luisant et puissant éjecte ces produits….

      Je crois qu’il y a une mine d’idées efficaces et non répertoriées comme armes

  13. vu que nos politicards sont aux abonnés absents….ils y en aura de plus en plus de justiciers,et c’est tant mieux,plus rapide,pas de frais.

Les commentaires sont fermés.