1

C’est l’histoire d’un mec, Mélenchon, Blanc honteux qui voulait être noir !

C’est l’histoire d’un mec blanc qui voulait être noir. Pas être un chanteur noir, pas jouer de la trompette, même s’il sait jouer du pipeau, simplement être noir, même petit, moche, voire maigre. Il regrette de ne pas être noir !

C’est l’histoire d’un mec qui vit un drame, parce qu’il ne voulait pas naître dans une famille blanche. Certes, il est né à Tanger, au Maroc ! Sa mère Jeanine Bayona était institutrice et née en Algérie ! Une pied-noir qui, comme chacun le sait, ne veut pas dire que sa mère avait les pieds noirs !  Son père Georges était receveur des postes, un bourgeois bien placé ! Né au Maroc, il a failli être musulman, et qui le sait finalement !

C’est l’histoire d’un mec qui s’est découvert occidental ! Imaginez le choc ! Lui qui, déjà, était né blanc, peut-être catholique, de s’apercevoir qu’il sera classé occidental toute sa vie et en permanence, même s’il vit avec une orientale !  Heureusement, il n’a pas chopé la tare ultime, infamante,  d’avoir les yeux bleus ! Enfin je crois…

C’est l’histoire d’un mec qui, grâce aux camarades socialistes, grâce à la politique, n’a pas eu à se battre dans les usines à majorité blanche, à se faire diriger par un contremaître blanc qui, honte suprême, lui aurait signifié son rôle de manuel, d’ouvrier, d’employé, dans une société forcément capitaliste, obsédée par la productivité, les comptes d’exploitations, les achats et les ventes, et aussi les profits, voire les bénéfices en fin d’année ! Par chance,  il n’a pas eu à attendre les augmentations de salaires, les éventuelles primes, et faire, le samedi, ses courses au supermarché du coin, avec Madame et les gosses ! Sans compter tenter de boucler les fins de mois vers le 15 ! Il faut dire que cela aurait pu être pire ! Être blanc aux yeux bleus et agriculteur à 350 € par mois !

C’est l’histoire d’un mec qui sait qu’être blanc signifie qu’il faut assumer ce défaut d’origine ! Il faut aussi assumer le fait qu’être blanc, il y a quelques années, c’était le must ! Même aujourd’hui, il existe des femmes noires qui cherchent à se blanchir avec des crèmes ! Il y a des Noirs qui rêvent de coucher avec des Blanches ! C’est fou, quand même ! Preuve s’il en est que les salauds de Blancs sont vraiment salauds d’exercer, sur ces pauvres Noirs, une telle attirance physique, quasi colonialiste dans les esprits.

C’est l’histoire d’un mec qui aimerait que toutes les publicités ne soient jouées que par des Noirs. Il voudrait que dans tous les films, il n’y ait que des Noirs comme vedettes, et même pour les seconds rôles, que tous les truands, les voleurs, les violeurs, les dealers, les méchants, les tueurs ne soient que des Blancs, pour qu’enfin les Blancs trouvent leurs vraie identité de méchants Blancs de naissance !  

C’est l’histoire d’un mec blanc qui fait une névrose grave, dans des lieux où il y a plein de Blancs qui l’entourent, et en présence de Blancs qui sont, en plus, (quelle horreur !), parfois blonds, et même roux, et dont certains ont l’outrecuidance d’avoir des yeux bleus !

Il est inopérable docteur, c’est son drame !

Il pourrait, en tant que mâle blanc, se faire couper les testicules, se faire gonfler la poitrine, se mettre un vagin artificiel, porter des talons hauts, faire la gay pride, mais changer de couleur de peau, c’est pas possible ! Même en passant 8 jours sous le soleil marocain ! Tout au plus, il ne ferait que se cramer la peau ! Affreux.

Reste que sa carrière de Blanc ne s’est pas trop mal passée ! Il a mis pas mal de fric de côté, s’est constitué un patrimoine immobilier conséquent, et touche des indemnités mensuelles importantes ! Il aurait pu être petit, noir, moche, et musulman, et se retrouver en Libye comme esclave, comme sextoy bien ouvert au service libidineux d’autres « frères de couleur », autrement dit, des Noirs qui seraient, dit-on, bien membrés !

Gérard Brazon