C’est l’islam qui a endeuillé la France

Publié le 15 novembre 2015 - par - 26 commentaires - 4 014 vues
Traduire la page en :

ceintureexplosive2Pendant que la bien-pensance trouve encore le culot et l’indignité de disserter sur le comment et le pourquoi de la boucherie qui s’est abattue sur Paris, il est du devoir moral de ceux qui ont en charge des affaires du pays de désigner l’ennemi qui a pour nom islam, islamisme, salafisme, wahhabisme, secte des frères musulmans et djihad. Cette hécatombe est venue rappeler à ceux qui doutent encore de la dangerosité de l’islam, qu’ils sont aveugles, autistes, bisounours et en partie responsables du drame qui vient d’endeuiller la France.
Il n’y a pas lieu de se cacher le visage parce que le moment est venu pour que la vérité soit dite maintenant et pas demain.
Les dirigeants de la France officielle ne doivent plus faire la politique de l’autruche mais au contraire, dire que c’est l’islam et ses enseignements qui sont à l’origine de la tuerie de Paris.
L’islam, surtout sunnite, par son endoctrinement barbare et fasciste est responsable de la mort atroce des français de tout âge. Et pour leur mémoire, l’islam doit être mis à l’index afin d’extirper l’idéologie fasciste qu’il véhicule.
L’indécision, la pleutrerie et la compromission de ceux qui ont les clefs de la maison France ont permis aux barbares d’agir en toute tranquillité et de frapper quand ils le voulaient, car ils étaient en terrain conquis et en plus, protégés par la démocratie.
Tandis que ces terroristes islamistes préparaient leur carnage, l’oligarchie politico-médiatique faisait la chasse à ceux qui dénoncent les dérives de l’islam. Mais dans quel pays, vit-on ?
Honte à ceux qui ont armé les djihadistes du Front Nosra en Syrie et qui ont considéré les terroristes islamiques comme des révolutionnaires.
Honte à ceux qui ont détruit la Lybie de feu Kadhafi pour la livrer aux djihadsites égorgeurs.
Honte à ceux qui continuent de dérouler le tapis rouge aux Saoudiens et Qataris, ces financiers et ces propagateurs du wahhabisme criminel et du terrorisme islamique au nom du djihad à travers le monde.
Honte à ceux qui ont permis l’installation de la secte des Frères musulmans sur le territoire européen pour y semer la haine et le fascisme vert.
Honte à tous ces penseurs qui ont cautionné l’islam politique et l’ont encouragé à se répandre en France et ailleurs pour y semer ses graines de la mort.
Honte à tous ceux qui collaborent avec l’islam.
Et maintenant, qu’ils ont du sang sur les mains, doit-on les juger ?
C’est eux et eux seuls qui sont responsables de la boucherie de Paris parce qu’ils ont fermé l’œil sur l’islam barbare au nom des droits de l’homme et permis aux imams musulmans de prêcher la haine du non musulman dans les mosquées en toute légalité, au nom de la différence et de l’inconscience.
N’ont-ils pas, par leur silence complice, favorisé le meurtre de ces centaines d’innocents français ?
Ne doivent-ils pas un jour, au nom de ces morts, rendre compte de leur compromission et de leur collaboration avec la religion de paix et d’amour?
L’islam n’est-il pas le premier et dernier fascisme de ce siècle ? Ignorer cette donnée fondamentale, c’est encourager ses adeptes et surtout ceux qui prêchent le djihad à tuer encore plus de mécréants pour se rapprocher d’Allah avant de rejoindre le Paradis où les attendent les soixante douze houris ( les vierges célestes). Et ça, c’est l’islam…
Au nom de la mémoire de ceux qui ont été lâchement assassinés par l’islamo-fascisme, le moment est venu pour que le peuple de France se lève comme un seul homme et dise : STOP à l’islamisation de sa patrie.

Hamdane Ammar

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi