C’est Obama qui a établi la liste des sept pays musulmans !

Publié le 1 février 2017 - par - 6 commentaires - 1 981 vues
Share

Le mensonge médiatique continue ! La propagande bat son plein contre Trump !

Sous la présidence d’Obama, en 2016, pour une demande de visa pour entrer au USA :

Dans le questionnaire figurait cette question : « avez-vous visité ou séjourné dans l’un des 7 pays arabes » (les mêmes pays cités dans le décret Trump) Donc ! Ce qui existait avant est ignoré par les médias et manifestants ! 

Alors que depuis le 11 septembre 2001, les documents officiels des USA n’ont pas changé ! 

Mieux encore ! Sous Obama : Voici l’histoire vraie d’une gamine, une Française, qui fut réexpédiée en France !

http://www.francetvinfo.fr/societe/le-cauchemar-d-une-etudiante-francaise-aux-etats-unis_1700305.html
Venue pour être jeune fille au pair en juillet 2015, Laure, une étudiante de 19 ans, a été emprisonnée pendant 24 heures à Seattle aux USA !
La raison ? Elle a été prise pour une immigrante clandestine.

Venue comme jeune fille au pair pour veiller sur Joey, 9 ans, cette étudiante en droit à la Sorbonne, de 19 ans s’est retrouvée en prison suite à une incompréhension sur sa situation :  » Quel est le but de votre voyage aux États-Unis ? », lui a lancé un officier des douanes à son arrivée sur le sol américain.

Elle raconte : « je leur ai tout de suite expliqué que je venais pour prendre soin d’un enfant, sans être payée, mais pour progresser en anglais et découvrir leur culture ». Des explications qui ne suffiront pourtant pas à convaincre les officiers.
Très rapidement, Laure sera redirigée vers la police de l’immigration. Au total, elle passera 9 heures à être questionnée. Après cette attente interminable, une vague explication lui est donnée : « ils me disaient qu’il y avait un problème sur ma situation et que je n’avais pas su apporter la preuve que je n’étais pas une immigrante illégale ». Bouche-bée, la jeune femme ne comprend pas sa situation .Et la situation ne va pas s’arranger malgré ses explications et le discours de sa famille d’accueil concordant avec le sien.

Après une fouille au corps, un officier sort les menottes . Emplie d’un sentiment d’humiliation, la jeune femme traverse l’aéroport vers 2 heures du matin, les mains menottées dans le dos. Puis la jeune fille endosse la tenue orange du prisonnier.

Elle entre dans un hôpital dans lequel elle enchaînera les examens : test de grossesse, radio des poumons, questions sur sa vie personnelle… Après la lecture obligée d’un document sur le viol en prison, ce sont des papiers douteux que Laure doit signer : « ce document explique que si je n’ai pas la possibilité de retourner en France, je vais devoir rester dans ce centre d’incarcération et travailler pour eux ». Vient ensuite l’entrée dans sa cellule. Quatre heures plus tard, une jeune fille polonaise la rejoint. (après discussion, cette inconnue lui explique que cela fait 4 mois et demi qu’elle est là). Une mésaventure de taille qui se terminera samedi le 11 juillet 2015 dès son retour sur le sol français. Loin du rêve américain, Laure décrit son histoire comme « 24 heures de cauchemar ».

C’était le cauchemar made by Obama….

Ce n’était pas sous Trump ! c’était sous Obama,mais elle était Française ! Où étaient-ils tous les manifestants ?? Personne pour crier au scandale ??? 

Maintenant remettons les pendules à l’heure !

La liste des 7 pays du Moyen-Orient dont les visas seront suspendus pendant 90 jours n’a pas été établie par l’administration Trump, mais par celle d’Obama en 2015 !

Obama a signé le « Visa Waiver Program Improvement and Terrorist Travel Prevention Act » dans le cadre d’un projet de loi sur les dépenses fédérales. La loi restreint l’accès au programme d’exemption de visa, qui permet aux citoyens de 38 pays qui sont en visite aux États-Unis pour moins de 90 jours d’entrer sans visa.

Bien que des groupes tels que l’Américan Civil Liberties Union et action NIAC – l’organisation sœur du National Iranian American Council – se sont opposés à la loi, le projet de loi bipartite a été adopté par le Congrès avec peu de résistance.
Lors de la signature initiale des restrictions, les personnes étrangères qui seraient normalement considérées comme admissibles à une exemption de visa ont été rejetées si elles avaient visité l’Iran, la Syrie, le Soudan ou l’Irak au cours des cinq dernières années ou détenu la double citoyenneté de l’un de ces pays.
En février 2016, l’administration Obama a ajouté la Libye, la Somalie et le Yémen à la liste des pays qu’on ne pouvait pas visiter – mais a permis à deux citoyens de ces pays qui n’avaient pas voyagé vers ces destinations l’accès au programme d’exemption de visa. Les citoyens avec la double nationalité de Syrie, du Soudan, d’ Irak et d’ Iran sont cependant toujours inadmissibles.

Donc, en un mot, Obama a restreint l’exemption de visa pour ces sept pays à majorité musulmane – l’Iran, l’Irak, la Syrie, le Soudan, la Somalie, la Libye et le Yémen – et Trump a repris la même liste de pays pour sa suspension de visas temporaires.
Ces restrictions avaient été une réponse de l’administration Obama à la fusillade de San Bernardino et aux attaques de Paris. Il est clair que la décision de Trump est bien plus restrictive en soi pour les ressortissants de ces pays, mais il est malhonnête d’affirmer comme le font les médias que Trump a établi une liste de « pays musulmans » par « islamophobie », alors que cette liste émane en réalité de l’administration précédente et qu’ils ne l’avaient jamais jugée islamophobe avant que Trump s’en empare.

source: https://mic.com/articles/166845/the-list-of-muslim-countries-trump-wants-to-ban-was-compiled-by-the-obama-administration#.563iAaMRG

Quant au décret voici ce qu’il contient :

http://www.lefigaro.fr/international/2017/01/29/01003-20170129ARTFIG00061-ce-que-dit-exactement-le-decret-de-donald-trump-sur-l-immigration.php

Après tout le tintamarre médiatique et les manifs, quand on voit ce qui se déverse en commentaires sur les réseaux sociaux, on se demande si tous ces gens ont lu le décret ne serait-ce qu’en diagonale.

À la lecture du décret détaillé par le Figaro, je ne vois pas pourquoi certains poussent des cris d’orfraie. Il ne s’agit absolument pas d’une interdiction générale et définitive de l’entrée aux États-Unis, ni pour les touristes, ni pour les « réfugiés ». Trump agit avec pragmatisme et cherche à contrôler tout ce qui arrive dans le pays. Certains semblent avoir oublié que l’une des prérogatives de l’État est le contrôle des frontières. Les idéologues de gauche qui veulent faire venir toute la misère du monde sans s’inquiéter d’où elle vient, et les idéologues de droite  qui veulent continuer à bénéficier d’un prolétariat, de la main-d’œuvre pas chère, nous jouent en chœur  la comédie grotesque des droits de l’homme. À propos d’hypocrisie de gauche, dont les bien-pensants ne parlent pas, comment justifiez-vous que Mark Zuckerberg, patron de Facebook, milliardaire qui critique Trump pour son mur à la frontière mexicaine, et qui vient d’acquérir 700 ares de terre à Hawaï, attaque en justice les centaines de familles qui vivent à cet endroit depuis des siècles, car elles refusent de lui vendre leurs terres ?

http://www.huffingtonpost.fr/2016/06/29/mark-zuckerberg-construit-un-grand-mur-a-hawai-et-gache-la-vue-d/

La tranquillité et les murs, c’est pour les 1 %, pas pour les autres ! Et on s’étonne que Trump ait été élu !!!

ALICE CHAMBORD

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Wikileaks

OBAMA : DOUBLE NATIONALITÉ = VISA OBLIGATOIRE
France 24 en janvier 2016 – Obama était président!
« De la même manière, les personnes possédant LA DOUBLE NATIONALITÉ iranienne, irakienne, soudanaise ou syrienne devront solliciter un visa avant de se rendre aux États-Unis. »
http://www.france24.com/fr/20160122-etats-unis-durcissent-conditions-exemption-visa-france-iran-jihadistes-terrorisme

Suisse Laurent

Suite de suite: il est vrai qu’il semble impossible de flouer la nation Américaine à ce point,sauf si ces organismes de renseignements et de surveillance se sont ralliées à cette mystification comme le laisse subodorer les implications éventuelles de la CIA dans la campagne H. Clinton. Ô Cahusac tu as peut être trouver ton maître dans le déni et le parjure.

Suisse Laurent

Suite: lors d’un voyage en Arabie saoudite: Obama s’incline comme un vassal dévot devant un prince du cru, ces visites en Égypte et sa souplesse envers l’immigration musulmane et des pratiquant du dogme malgré les événements tragiques de ces dernières années, n’avons nous pas là tous les facteurs pour que notre homme soit un pratiquant de la taqiya.

Suisse Laurent

Bien que n ‘étant pas le cerveau le plus lucide et perspicace de la planète: je suis apte à regrouper plusieurs infos et en faire une synthèse et le recoupement de ces renseignements m’incite à penser: Que mr Obama est peut être le plus grand parjure du siècle, sur les dires des intervenants du site,le grand père et le père d’Obama était musulmans, il porte le prénom d’Hussein ce qui le prédestine à épouser le dogme de l’islam, il fréquente l’école coranique en Indonésie…

from Persia wiz love

J’attends avec impatience le commentaire d’eurêka.

catherine

La poussée d’Archimède est la force particulière que subit le corps d’ @ eurêka ,plongé en tout ou en partie dans les medias islamophiles soumis à un champ de gravité…voire d’extrème gravité !