1

C’est par les urnes et non dans la rue que le peuple renversera la table

C’est par les urnes et non par la rue que le peuple renversera la table. Dans deux mois, il aura une chance unique de balayer ceux qui veulent détruire notre pays.

Ce peuple de France qui ne supporte plus la dictature vaccinale, qui ne supporte plus l’injustice, ce peuple de France qui souffre des privations de libertés et du déclassement social continu, à cause d’une immigration démentielle de miséreux illettrés qui nivellent le pays par le bas, ce peuple de France qui ne supporte plus l’explosion de la criminalité et qui vit dans la peur, c’est par les urnes qu’il reprendra son destin en mains.

Car dans la rue, le combat est trop inégal. C’est le pot de terre contre le pot de fer.

Face aux manifestations légitimes de citoyens pacifiques, Macron et ses sbires usent d’une stratégie bien rodée.

Primo, on interdit la manifestation.

Secundo, on verbalise à outrance.

Tertio, on lâche les hordes de casseurs et de black blocs pour discréditer le mouvement, en montrant les scènes de guérilla urbaine sur toutes les chaînes TV. Cela fonctionne à merveille. L’opinion bienveillante des premiers jours se détourne des manifestants dès les premières scènes de violence.

Nicolas Dupont-Aignan l’a parfaitement exprimé dans cette brillante vidéo :

https://youtu.be/tDT-I9mFkP0

Au cours de cette manifestation pour la liberté, on aura vu le pire et le meilleur.

Le pire, c’est ce policier qui arrache le drapeau français des mains d’un paisible manifestant, pour le jeter à terre comme un vulgaire chiffon crasseux.

Je rappelle à ce policier stupide qu’en ce moment même des soldats français meurent au Mali pour la défense de toutes les valeurs que représente notre drapeau. Ce drapeau, on le vénère et on le chérit.

Si certains membres des forces de l’ordre sont assez ignares pour ne pas comprendre ce que représente notre drapeau, qu’ils quittent leur uniforme, car ils en sont indignes.

Mais jamais je ne mettrai tous les policiers dans le même sac, comme certains le font à tort.

Car il y a aussi le meilleur, ces témoignages de manifestants qui ont rapporté des signes de soutien de la part des forces de l’ordre. Le pouce levé ou le V de la victoire adressés discrètement par certains policiers et gendarmes aux manifestants. 

Les membres des forces de l’ordre n’ont rien de Tontons Macoutes, même si Paris, avec ses blindés déployés, prend des allures de capitale sud-américaine en ébullition. 

Mais tous ces mouvements populaires ne mènent à rien. La France détient le record des manifestations à tout propos, mais pour quel résultat ? Aucun.

Depuis 40 ans les dirigeants, de gauche comme de droite, mènent rigoureusement la même politique mondialiste qui détruit le pays.

Rien ne changera si les citoyens reconduisent systématiquement les mêmes fossoyeurs de la nation.

Le 10 avril, voter Macron ou Pécresse, ce sera voter pour la continuité, donc pour la fracture identitaire, le chaos racial et l’appauvrissement généralisé. Ce sont tous deux de dangereux mondialistes.

Voter Marine équivaut à voter Macron puisqu’elle n’a aucune chance de battre ce dernier au second tour.

Seul Zemmour peut nous débarrasser  du mondialisme et mener la politique salvatrice dont la France a besoin.

Hors Éric Zemmour, les Français subiront la même politique qui les détruit. Et toutes les manifestations n’y changeront rien.

Pour renverser la table, il faut voter pour un candidat hors Système, suffisamment intelligent et courageux pour relever un défi titanesque. Ce candidat providentiel, c’est Zemmour.

La campagne éclair que mène notre Conquistador, qui fait beaucoup mieux que les pros de la politique qui prétendent tout savoir, est bien la preuve qu’il a largement l’étoffe d’un vainqueur.

Jacques Guillemain