C’est pourtant bien la faute à Mahomet si j’ai mis le nez dans le terrorisme

C’est la faute à la République si je suis tombé dans l’islamisme…

Entendu : A qui profite les « tueries » de Montauban et de Toulouse ? Sous-entendu à quel présidentiable cela va t-il rapporter des voix et une justification du renforcement des forces de police et du tout sécuritaire. Waouh !

Quelle méconnaissance du monde mahométan, quelle méconnaissance de son message coranique tyrannique ! Pour les musulmans, il y a deux mondes bien séparés : l’oumma et le monde des « kafirun » (infidèles). C’est deux mondes sont entièrement parallèles et ne pourront jamais se rencontrer. On est pour ou contre, il n’y a pas de milieu : c’est la vie ou la mort. « La pensée par le sabre anéantira les infidèles ».

Dans le bouquin de Mahomet, il est bien stipulé qu’il faut jouer des zizanies entre chrétiens, entre autres à l’époque,  pour arriver à imposer l’islam. On en voit le résultat aujourd’hui chez nos « homo politicus ». L’islam sait combien le double langage est d’une efficacité redoutable avec tous ces « bobos » occidentaux imprégnés des valeurs de notre Siècle des Lumières, ce qui les rend aveugles et sourds envers le danger de l’islam rampant, qui tout doucement, s’infiltre, sape, sabote, divise, manipule, mine et détruit notre société.

L’assassin, le séide (de Saïd, le tueur à gages des contradicteurs de Mahomet) n’a fait qu’appliquer le coran à la nuance près qu’il n’a pas égorgé ni poignardé ces victimes, il faut bien vivre avec temps, c’est tellement plus simple d’appuyer sur une gâchette, tellement moins salissant et tellement plus rapide ! Les victimes n’ont pas été tuées, elles ont été « exécutées » au nom d’Allah, de son faux prophète Mahomet et de son bouquin mortifère ! Les unes pour leur engagement à défendre le sol de leur Patrie, les autres pour leur engagement envers la Foi de leurs ancêtres. Qu’on y rajoute des sous-entendus envers les origines, les pseudo appartenances religieuses des militaires, les conflits extra-européens,… et maintenant les problèmes de chômage, d’intégration, de stigmatisation, … c’est une saloperie et une imposture. C’est de la manipulation, de la propagande, du goebbelisme digne d’un régime stalino nazi.

Il n’y aucune connotation « raciste » envers ces exécutions. Le mot « race » n’est d’ailleurs pas mentionné dans le coran, jamais, uniquement « croyants » et « infidèles », « hypocrites », « menteurs » (la liste est trop longue), etc…..

Chez les mahométans l’huile ne se mélangera jamais avec l’eau.

Cassandra Troie

image_pdf
0
0