C’est si bon la France de Caroline-Christa Bernard !

Publié le 16 octobre 2019 - par - 1 commentaire - 1 323 vues
Share

La capitaine Caroline-Christa Bernard battant pavillon polonais

Philosophie et spiritualité ont leurs sages, le monde politique aussi

Les miens sont Éric Zemmour, Julien Odoul, Yves Thréard, Guillaume Roquette, liste non exhaustive. J’adore quand ils montent dans les tours républicains et républicaines ! Ils sont tous de droite et leur humanisme se résume en la préservation de l’identité française et par extension européenne. Chacun apporte sa pierre à l’édifice France sans cesse attaqué par les Stuka islamistes. Mais je ne suis pas sectaire puisqu’il y a cent cinq ans j’aurais pleuré Jean Jaurès.

En parallèle, la vox populi produit également sa sagesse et ses Saint-Bernard : il y a les Christine Tasin, les Caroline Valentin et les Caroline-Christa Bernard.

Flashback sur l’intervention de Rungis du 12 octobre 2019

Caroline-Christa Bernard @ www.bitchute.com/video/ozEqXoBPWxVq

Un bel exposé résumant l’étau bien serrant de censure bien-pensante qu’on tente de nous calibrer sur mesure islamique, pas de chance les patriotes ne calculent pas en arabe.

Il en fut de même à Bruxelles où après les attentats du 22 mars 2016 (32 morts, 340 blessés), seule la para-presse façon Le Peuple nomma un chat un chat, http://lepeuple.be/. Pour le reste, il a été journaleusement convenu de ne pas heurter la paisible communauté musulmane à la paisible croissance urbaine exponentielle, paisiblement vôtre.

Que la secrétaire d’État chargée de l’Aide aux victimes du Bataclan, Juliette Méadel, les invite ouvertement en 2017 à ne pas opter pour Marine Le Pen me paraît déontologiquement fort douteux et ladite secrétaire aura sans doute confondu l’aide aux victimes avec l’aide aux victoires de Macron.

J’encourage vivement Caroline-Christa Bernard à poursuivre son parcours du combattant. Le parcours est le Tour de France et la combattante une citoyenne ordinaire (sociologiquement s’entend) obligée de se substituer aux représentants de la nation appliquant le sparadrap censure à la blessure, tout ceci rappelle les heures sombres du fonctionnariat vichyssois à la solde de la Kommandantur.

« Quand la patrie est en danger, il faut d’autant plus se battre », Frédéric Encel

Nous savons tous ce que représente ce tissu noir sur la tête. Sur la voie publique, comme une flèche empoisonnée, il envoie le message visuel ISLAM, aujourd’hui à tous les coins de rue de banlieue et demain à tout bord de sentier de campagne si les sages ne sont pas écoutés.

Même si la Macronie institue le régime des anormalités normales, épargnons par voie législative aux jeunes générations ce lamentable spectacle de propagande textile, sous peine de les conditionner définitivement à l’intolérable. Je connais l’islam et le voile me fait le même effet qu’un képi de la Wehrmacht. Et comme chacun sait, la Gestapo veille sur elle.

Richard Mil

Addendum : à propos de Frédéric Encel

FigaroVox, 21/10/2016 • « Dans votre essai publié à quatre mains avec le géographe Yves Lacoste, vous expliquez avoir écrit cet ouvrage en patriote français très attaché à la nation France. C’est rare qu’un intellectuel et universitaire s’exprime ainsi. La patrie est-elle en danger pour que vous preniez, non les armes, mais la plume ? »

https://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/10/21/31001-20161021ARTFIG00366-frederic-encel-quand-la-patrie-est-en-danger-il-faut-d-autant-plus-se-battre.php

Banlieue digne de ce nom • Il est cinq heures, Paris s’éveille…

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
patphil

parmi les politiques, rajouter nadine morano, retrancher bardella et bay qui ont honteusement tacklé le jeune élu de franche comté