C’est tellement facile d’être contre la peine de mort…

Plus de 30 condamnations à la perpétuité ont été prononcées depuis l’abolition de la peine de mort, il y a quarante années. Ce sont plus de trente assassins qui ont échappé à la peine capitale et ils ont tué près de 220 victimes : combien parmi ces 220 victimes seraient restées en vie si la peine de mort avait été appliquée ?

Parmi ces trente monstres, ayant assassiné 3 personnes et plus, certains ne méritaient certainement pas de rester en vie, par exemple Thierry Paulin (21 victimes), Francis Haulme (11), Michel Fourniret (11), Marcel Barbeault (8), Émile Louis (8), Pierre Chanal (8), Jean-Thierry Mathurin (8), Guy Georges (7), Patrice Alègre (5), Nadir Sedrati (5), Claude Lastennet (5), etc. D’autres se sont suicidés avant d’être condamnés, comme Yvan Keller (23 victimes), Michel Asanovic, Albert Foulcher et, tout récemment, François Verove, dit Le Grêlé.

L’abolition de la peine de mort a sauvé la vie à ces 30 assassins mais elle a coûté la vie à combien d’innocents, parmi leurs 220 victimes ?

Combien, parmi eux, ont été condamnés puis libérés et ont récidivé sans que la complicité des juges ne soit mise en cause ?

Combien de petites filles juives aurait pu abattre Mohammed Mérah si le « RAID » ne l’avait pas abattu ?

Si Miguel Ricart, violeur et assassin de trois jeunes filles de 14 et 15 ans, dans la région de Valence (Espagne), condamné à 170 années de prison en 1997, considéré comme un danger et un risque social, avait été condamné à mort et exécuté, il ne serait pas en liberté aujourd’hui et, paraît-il, être passé en France.

La peine de mort, selon certains qui ne risquent pas d’y être condamnés, ne serait pas « dissuasive » : j’aimerais bien savoir quel serait leur avis s’ils étaient confrontés au risque d’être exécuté ?

La peine de mort doit être abolie afin d’éviter l’exécution d’un innocent, « condamné par erreur », paraît-il ? : Je souhaiterais que l’on m’indique un seul nom, parmi ces plus de trente assassins, qui aurait dû être exécuté et qui aurait pu être condamné par erreur ? 

L’humanisme a bon dos quand il sauve la vie des assassins et permet que l’on assassine les innocents.

Ce serait par humanisme que Robert Badinter aurait aboli la peine de mort il y a quarante années : je n’ai pas aperçu le moindre humanisme de sa part lorsque la peine de mort a été prononcée, et exécutée, contre Jean-Marie Bastien-Thiry, qui n’a jamais assassiné personne. Je n’ai pas entendu sa voix lorsque la peine de mort fut exigée par de Gaulle contre les généraux Jouhaud et Salan et, si elle ne fut pas prononcée, Badinter n’y est absolument pour rien.

Sous les ordres de François Mitterrand qui, paraît-il, était contre la peine de mort, des dizaines de décapitation furent exécutées et pourtant on l’associe à cette abolition.

On peut être hostile à la peine capitale mais quand un meurtrier est libéré et qu’il récidive, il ne mérite aucun pardon. Il n’est pas nécessaire de se montrer aussi barbare qu’ils le sont, la guillotine a trouvé sa place au musée des horreurs, mais une simple injection suffirait, même dans l’intimité et sans public, afin de ne plus assister à cette horrible exécution, cette boucherie, qui a été ordonnée et commise contre le lieutenant Degueldre.

Aujourd’hui, la bouche en cœur et avec de belles envolées lyriques, le président de la République, Emmanuel Macron, reconnaissant la lucidité de Robert Badinter, va œuvrer pour l’abolition totale de cette « peine de mort » par toutes les nations de la planète. Il est sans doute le seul à penser que la majorité des pays dirigés par la religion musulmane, par exemple l’Iran, l’Irak, l’Égypte, l’Arabie saoudite, et j’en passe, se soumettront à son souhait mais il peut toujours rêver !

Bilan 2020 : 483 exécutions dans 33 pays, hors la Chine.

Manuel Gomez

image_pdf
0
0

35 Commentaires

  1. Thierry Paulin (21 victimes), Francis Haulme (11), Michel Fourniret (11), Marcel Barbeault (8), Émile Louis (8), Pierre Chanal (8), Jean-Thierry Mathurin (8), Guy Georges (7), Patrice Alègre (5),Claude Lastennet (5),Yvan Keller (23 victimes), Michel Asanovic, Albert Foulcher François Verove
    Et, d’après les patronymes, tous des muzzs, comme souvent dénoncé dans ces colonnes !

  2. C’est pour se faire aimer par les assassins que l’ordure badinter a aboli la peine de mort.

  3. Cette petite histoire qui circulait sur Badinter il y a quarante ans:
    Pour le commun des mortel un jeune qui trucide ses parents est un assassin de la pire espèce!
    Mais voyez vous pour Badinter, ce jeune criminel n’est pas un assassin mais c’est un orphelin!
    Avec des loustics comme ça, toute la sauvagerie en France est soutenue et encouragée!

  4. Badinter un des GROS responsables de l’état de délabrement de la France…
    Son acte aura eu le mérite de le sauver.

  5. Remplaçons le terme « Peine de mort » par « ne mérite plus de vivre parmi les hommes pour des actes criminels, qualifiés d’inhumains ».
    Badinter s’il fut l’un des avocats, des criminels de guerre qui furent jugés à Nuremberg, aurait demandé la clémence pour son « client » et aurait eu ces mots « la peine de mort pour ces criminels de masse n’est pas dissuasive pour éradiquer l’idéologie du Parti National Socialiste des Travailleurs Allemands (N.A.Z.I). Ben si, justement !

  6. Phrase de simple bon sens :
    « Si l’on veut abolir la peine de mort, en ce cas, que messieurs les assassins commencent » (Alphonse Karr, magazine « Les Guêpes »)

  7. Le problème avec la perpétuité est qu’elle n’est, pour ainsi dire, jamais appliquée sinon elle a pour avantage de pouvoir rectifier le tir en cas d’erreurs judiciaires comme pour Patrick Dils, bien que l’on ne connaîtra sans doute jamais la vérité sur cette affaire.

  8. à Mr. Gomez. : Vous êtes un nostalgique de l’Algérie Française . C’est une position respectable. ( Bien que ce ne soit pas du tout la mienne ) .
    Vous regrettez les exécutions de Claude Piegts , Albert Dovecar , Roger Degueldre et Jean Bastien-Thiry . De Gaulle leur a refusé la grâce présidentielle alors qu’il se serait grandi en l’accordant .
    Rétrospectivement, vous auriez dû être pour l’abolition de la peine de mort : Cela aurait évité ces 4 éxécutions-là . Et le prestige de Ch. De Gaulle serait resté intact .

    • ce petit côté dérision m’agace un peu .. Mais ce que vous oubliez de préciser c’est que ce Nostalgique de l’Algérie Frse comme vous dites appuie où çà fait mal et ces 3 Militaires et ce civil Pieds Noirs ont été exécutés par votre Gal en ne voulant que faire respecter ce que ce même général s’etait engagé de respecter pour arriver au pouvoir .. En fin de compte il a fait assassiner ces mêmes gens qui lui avaient donné leur confiance aveugle et sincère . Eux ont gardé intacte leur parole et l’ont prouvé .. Le général lui a tourné casaque et les a fait exécuter pour avoir changé d’avis… EUX NON … Quelle leçon de morale quand même .

      • à antoine furnari. : D’accord avec vous sur un point : dès le départ , en 1958 , De Gaulle était déterminé à donner l’indépendance aux Algériens. Il a délibérément trompé les partisans de l’Algérie Française.
        Ceux-ci ont eu bien tort de ne pas se rendre à l’évidence et de se bercer d’illusions .

        Rappel : les  » Français Musulmans  » étaient 7 millions . Aujourd’hui les Algériens indépendants sont 42 millions ! Si ces bougnoules avaient la nationalité française , je vous laisse imaginer ce que serait l’invasion musulmane en métropole !

  9. C’est bien le paradoxe d’une société humaine qui se pense civilisée, on peut sans doute se féliciter de la suppression de la peine de mort, (que l’on devrait garder en réserve pour les terroristes et les grands criminels). Toutefois que dire de nos sociétés et de l’humanité qui continuent de générer des dizaines de milliers de psychopathes, de grands névropathes, d’individus addicts qui s’auto détruisent sur tous les plans. Que dire aussi des magistrats qui remettent à la rue des criminels au bout de quelques années (parce qu’ ils s’étaient bien comportés en prison !!?? que pouvaient il faire d’autre) et qui commettent de nouveau des crimes une fois sortis. Magistrats « seigneurs tout puissants » qui ne rendent des comptes à personne, mais sont plus qu’ ignorants en ethno psychologie.

  10. La peine de mort n’a pas été abolie : le droit d’assassiner des innocents demeure toujours, par contre, seul, celui de punir les assassins par la peine de mort a été aboli.

    • Non, la peine de mort n’a pas été abolie. Il a juste été institué un nouveau droit: celui de tuer sans risquer d’être tué à son tour…

  11. Inversion des valeurs et impunité des responsables…
    En fait, il faudrait ne sortir qu’avec une minerve en zinc, un gilet pare-balles et, pour les femmes, une arme, chargée…
    France, terre de liberté, kidisent…

  12. La peine de mort n’a jamais montré aucun valeur dissuasive pour des criminels obéissants à des pulsions (pédophile, tueur en série). Restaurer la peine de mort comme la sous entendue Zemmour, c’est bien se mettre au niveau de l’Arabie Saoudite, Qatar, Irak et j’en passe. Clairement des modèles…

  13. chez badinter c’est seulement la vengeance d’un bolchevique juif qui veut détruire la France, bref l’antithèse d’un Zemmour

  14. Pour le retour de la peine de mort sous 4 conditions :

    1/ Ne retenir que les preuves matérielles scientifiquement constatées :
    Eléments biologiques et chimiques, balistique, moyens de traçage électronique.
    Avec 2 collèges de scientifiques en double aveugle.

    2/ Rejeter les aveux arrachés sous la pression par les flics, comme le baratin des psys toujours prêts à trouver des excuses aux criminels. Les faits, rien que les faits !

    3/ Virer les juges professionnels islamo gauchistes qui dirigent les délibérés et rendre aux jurés, émanation du peuple Français, le pouvoir de décider.

    4/ Comme dit l’auteur, éliminer les déchets sociaux avec une piqûre létale sans grand guignol. Après tout on se débarrasse bien des vieux innocents au Rivotril, sans tambour ni trompette.

  15. La peine de mort est nécessaire, en plus les prisons de nos jours sont devenues des hôtels de luxes, menus à choix, totalité des soins, divertissements, clim/chauffage etc le tout au frais de la société. Donc l’honnête paye pour que la salopard puisse se la couler douce. Et ne parlons pas des visites de conjugalités…j’ai vécu en Inde et une nana chef de gang de jeunes filles m’avait dit : l’ancienne prison était dur, de grandes cellules avec 15-20 femmes, 4 ventilateurs, un trou dans un coin pour le wc, des petites fenêtres inaccessibles, c’est tout. On dort par terre sur une natte et les repas, du riz avec qq légumes. Maintenant il y a la new prison, 1 femme/cellule, wc, douche et la clim, menus à choix et soins gratuit, tout gratuit, c’est vraiment super la nouvelle prison

  16. Se défendre contre un bourreau, ne fait pas de vous un bourreau, et tuer les assassins revient à sauver des innocents. Toute personne qui pense le contraire n’a jamais été confrontée à un assassin sûr de pouvoir brutaliser en toute impunité quelqu’un.
    Or moi on m’a déjà tiré dessus et le tireur n’a pas fait un jour de prison.

  17. La peine de mort a le mérite incontestable d’éviter tout risque de récidive.

  18. Manuel, ce qu’il faut souligner, c’est le fait que si des assassins ont échappé à la peine de mort grâce au badinter, aujourd’hui, ce sont, chaque jour qui passe, des milliers de gens, dont certains sont massacrés, par toujours les mêmes, qui sont victimes, parfois de manière létale !!

    Et ces ordures, assassins, en groupe, continuent, eux, à vivre !!!
    Combien de morts à cause de ceux qui sont responsables de cet état de fait ?

    Le badinter, une belle charogne !!! qui mériterait amplement cette peine de mort qu’il a fait abolir pour les autres assassins, nazislamistes, racailles diverses, de la diversité justement …

  19. La guillotine est peut-être une exécution spectaculaire mais la mort est instantanée, contrairement à l’injection ou la chaise électrique.

  20. Il.ne va plus avoir beaucoup de temps Badinter pour parachever sa folie. C est mieux ainsi.Si je ne prends que l automobiliste,combien de peines dissuasives? Et elles sont toutes effectuées dans leur intégralité sans aucune réduction de peine. Il est tellement facile de faire marcher au pas d honnêtes gens qui n ont eus comme seul tort qu un dépassement de vitesse alors qu ils n ont pour la plupart jamais tués personne. Pour ce genre de délit ils ne font aucun cadeau car c est le fric qui rentre dans les caisses de l état alors que le vrai criminel, a devoir l entretenir nous coute un bras.

Les commentaires sont fermés.