1

C’est vous qui salariez les politiques !

Au lieu de râler, de grogner, de pleurnicher, de vitupérer… une fois pour toutes, les Français devraient prendre conscience qu’ils sont les employeurs, certes, de millions de fonctionnaires, mais surtout de milliers de politiques, élus ou non, qui, majoritairement,  perturbent leur vie.

Et c’est vraiment le moment d’en prendre conscience et de réagir !

Connaissez-vous beaucoup de chefs d’entreprise qui se laisseraient malmener par leurs salariés ?

Il faut vraiment changer d’état d’esprit, ne jamais oublier que ces individus nous doivent tout.

Ça rend plus lucide, plus objectif, plus libre.

Il est ahurissant que tant de gens fassent des courbettes à des élus, pour la plupart traîtres, qui ne sont que leurs salariés, trop souvent indignes.

Avant de serrer fièrement la main d’un maire, d’un député ou d’un ministre, souvenez-vous que son salaire mirobolant et ses privilèges, c’est aussi à vous qu’il les doit.

À chaque fois que vous leur écrivez pour récriminer, rappelez-leur qu’ils sont rémunérés par vous.

Il faut le faire partout et constamment et si nous sommes en nombre, ce sera efficace.

Nul n’aura oublié ce syndicaliste auquel le malappris ministre Macron avait osé dire : « la meilleure façon de se  payer un costard, c’est de travailler ».

Ce monsieur aurait dû lui rétorquer que son beau costard était aussi payé grâce à lui.

Roux de Bézieux, monsieur Medef, dirigeant de nombre d’entreprises, se laisse-t-il injurier par son personnel ?

Il est inadmissible de se laisser houspiller voire invectiver, par le moindre élu, à raison de plus, par un membre du gouvernement, sans parler de l’arrogant Macron.

Ils ne sont pas rétribués à cette fin.

Tous se le permettent car on les laisse faire.

Tels des enfants mal élevés, ils osent tout. Il serait vraiment temps de les rappeler l’ordre.

Il est inconcevable de laisser perdurer telle situation.

C’est ainsi que nous sommes en dictature.

Mitrophane Crapoussin

https://www.youtube.com/watch?v=dtRvOs5vaC8