C’est vrai que Taubira est un tract ambulant pour Marine…

Publié le 6 mars 2015 - par - 1 733 vues
Share

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/x2inw1l_video-nouvelle-escalade-dans-la-polemique-darmanin-taubira[/dailymotion]

http://www.dailymotion.com/video/x2inw1l_video-nouvelle-escalade-dans-la-polemique-darmanin-taubira_news 

Une garde des Sceaux peut-elle insulter un parlementaire  osant souligner ses contradictions, et ne pas supporter la réponse cinglante qui lui est faite ? C’est la question qui peut se poser à la suite du ramdam qui a eu lieu le 4 mars à l’Assemblée Nationale, lors d’une séance de Questions/Réponses au gouvernement, où Gérard DARMANIN, jeune député UMP s’est permis de qualifier l’inattaquable Taubira de « tract ambulant pour le FN »… laquelle s’est autorisée, comme chaque fois que son éminente personne est visée, à qualifier les déclarations de Darmanin de « déchets de la pensée humaine », le traitant au passage de « personne indigente moralement »…

Le jeune homme dont la mère est femme de ménage se dit choqué par ces mots, et n’entend pas en rester là ; il assure que la garde des Sceaux n’est plus digne de rester à son poste et en appelle à François Hollande… qui devra prendre ses responsabilités (encore un rêveur).

http://www.lcp.fr/videos/reportages/169192-video-nouvelle-escalade-dans-la-polemique-darmanin-taubira?var_mode=calcul 

Rappelons-nous le cirque qui avait été fait en 2014 autour d’un montage photo montrant Dame Taubira comparée à une mignonne petite guenon (les caricatures étant sans doute réservées uniquement aux Charlie ?) et qui avait valu une inique parce que disproportionnée condamnation à Anne-Sophie Leclère (ex-tête de liste FN, ceci expliquant sans doute cela). La garde des Sceaux ayant sans le moindre doute, veillé à ce que le procès se déroule dans de scandaleuses et opaques conditions, puisque sur ses terres guyanaises (???) à des milliers de kilomètres de la France, où l’accusée ne pouvait se rendre en personne, et où elle avait eu les plus grandes difficultés à trouver un défenseur ; de même que l’ennemi FN qu’on avait pas manqué d’épingler au passage, occultant le fait que le parti s’était immédiatement séparé de la coupable !

C’est cela votre sens de la justice, messieurs et mesdames les donneurs de leçon de gauche ?

http://www.ndf.fr/article-2/16-07-2014/neuf-mois-ferme-pour-avoir-compare-taubira-a-une-guenon#.VPg8BfmG-Ew 

Les socialistes sont d’ailleurs bien moins regardants lorsque ce sont leurs opposants qui sont brocardés, mais ils semblerait qu’eux-seuls, dans leur immense supériorité, soient autorisés à le faire !

C’est cela votre sens de l’équité, messieurs et mesdames les donneurs de leçon de gauche ?

Madame Taubira, et-elle la seule à avoir le droit de se montrer susceptible lors d’une attaque personnelle ?

On le croirait bien si l’on considère que son premier ministre, au lieu de condamner sévèrement l’injurieuse répartie de la dame, vis à vis du député  osant l’interpeller (ce qui est normalement la règle du jeu lors des échanges entre parlementaires opposés) et la virer immédiatement de son gouvernement … bien au contraire en rajoute une couche contre l’insolent, la bave aux lèvres, l’œil haineux et le doigt vengeur comme d’habitude … tenant des propos pour le moins discutables et confus !

Alors monsieur Valls, déjà fini les amours avec l’UMP ? Pourtant lorsqu’il s’agit de cracher sur le FN (méprisant ainsi au bas mot 30 % des électeurs français !) vous n’hésitez pas à faire appel à « toutes les forces de la République » pour contrer son prétendu ennemi (sic) !

Laissez moi rire ; la belle union sacrée du 11 janvier  avait très vite craquelé  après votre mascarade, profitant de l’émotion nationale pour mieux enfumer les citoyens naïfs qui ne vous avaient pas vu venir avec vos gros sabots … mais là vous donnez une magistrale démonstration de ce qu’est réellement votre interprétation de la liberté d’expression : « faites ce que je dis, mai surtout pas ce que je fais ! ».

De la à faire le rapprochemet avec le fait que de nombreux dossiers « sulfureux » concernant des personnalités socialistes « en délicatesse avec la justice » stagnent indéfiniment et dans l’omerta générale, confortable assurance de la dame à qui il deviendrait délicat de sucrer son poste (déjà en péril depuis longtemps) il n’y a qu’un pas … que nous nous autorisons à franchir.

Pourtant Non Madame Taubira, la susceptibilité et le respect ne sont pas à sens unique, ou réservés à vous seule. De même que vous réagissez lorsque quelqu’un ose vous attaquer, vous avez le devoir de garder vos nerfs lorsqu’un interlocuteur vous envoie une pique qui ne vous convient pas ; c’est ce que font les humains dignes de leurs ambitions, ce qui n’est manifestement pas votre cas !

Mais enfin pour qui vous prenez-vous madame, pour vociférer à la moindre critique de vos actions ? Vous êtes avant toutes choses une citoyenne, égale aux autres, rien de plus, et votre position de garde des Sceaux ne vous donne pas carte blanche pour régler vos comptes personnels, et devrait bien au contraire vous inciter dans toutes vos interventions, à de la hauteur et de la dignité … ce dont vous êtes parfaitement dépourvue !

Et ce n’est pas parce que les composants de l’UMPS sont littéralement verts de trouille devant l’avancée du parti honni, dangereusement susceptible de vous éjecter de vos confortables situations auxquelles vous vous accrochez avec tant d’énergie, que vous devez vous venger sur le premier venu, fut-il du parti complice et « ami » … quand cela vous arrange !

marcher-la-tete-haute

C’est sûr, madame Taubira, c’est sûr, mais ce n’est pas une raison pour vous égarer, en injuriant vos contradicteurs !

Aude Alajoie

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.