Cet ennemi c’est l’islam : Il a un Etat, une armée et des djihadistes

Publié le 30 juin 2018 - par - 42 commentaires - 1 391 vues
Share

A chaque époque dramatique de son histoire, et elle en a connu de très graves, la France a vu se lever des patriotes pour la défendre. Des Français qui ont sacrifié leur carrière et même souvent leur vie, par amour de la Patrie.

On peut considérer cela comme idiot car la France ne leur a pas toujours été reconnaissante et même quelquefois les a rejetés, ne comprenant pas que l’on puisse se sacrifier pour elle !

Il n’est pas dans mes intentions de remonter l’histoire de France jusqu’à Clovis, d’autres l’ont fait et, en ce qui nous concerne aujourd’hui, Charles Martel serait plus approprié, mais arrêtons-nous quelques secondes sur la seconde guerre mondiale, 39/45 : certains ont accepté l’occupation allemande et ont collaboré, les communistes par exemple, mais d’autres, quelques milliers seulement (Il y en avait des centaines de milliers mais à l’approche de la libération, pas avant !) n’ont pas accepté que leur pays soit occupé par des étrangers, par les nazis. Ils ont pris les armes, ont lutté, ont tué et souvent sont morts. Jean Moulin, Guy Moquet et des centaines d’autres.

En 1961 également, lors de la guerre d’Algérie et devant le lâche abandon de départements français, des généraux au sommet de leur carrière, qui n’avaient rien à espérer dans ce combat mais tout à perdre, et ils ont tout perdu, mais ils ne pouvaient se résigner à trahir la parole donnée à toute une population qui espérait que ce pays, le leur, resterait français. Ils décidaient de se sacrifier au service de la Patrie et non pas à celui d’un gouvernement d’abandon, de trahison, et derrière eux quelques milliers de volontaires, de tous les milieux, de toutes les origines, de tous les partis politiques (Eh oui ! Même de nombreux communistes et socialistes des quartiers ouvriers de Bab-el-oued ou d’Hussein-Dey) les ont suivis aveuglément dans cette bataille.

Pas uniquement des Pieds Noirs mais également de nombreux Français, que l’on baptise « de souche » et qui, eux, ne défendaient que l’honneur de la France et pas l’appartenance à la terre chérie.

Nombreux sont morts, les armes à la main en Algérie, mais d’autres « assassinés » en France, par un pouvoir qui ne se souvenait même pas que tous s’étaient levés vingt années plus tôt, pour libérer le sol où ils allaient pourrir.

Ils sont morts pour le drapeau, pour le pays, pour la Patrie…ne sont-ce pas là les paroles du « Chant des Africains » !

Ces généraux n’avaient aucune ambition politique, comme ce fut le cas d’autres généraux au cours de notre récente histoire.

Aujourd’hui la France est en danger. Elle a un ennemi qui veut l’occuper, qui  la combat avec des armes nouvelles : l’attentat terroriste, l’assassinat, le meurtre, la drogue et la plus dangereuse de toute, la religion.

Une religion qu’on veut, non pas lui faire accepter comme toutes les autres religions, dans la paix et la laïcité, mais lui imposer, dans sa complexité, dans sa cruauté, dans son incompréhension : « par la force, par le sabre et par le sang », comme elle s’est imposée au cours des siècles et des siècles dans d’autres pays, et notamment en Algérie et dans tout le Maghreb.

Cet ennemi a un nom : l’islam. Il a un Etat, il a une armée, il a des combattants, les djihadistes. Il recrute, il radicalise, non pas parmi la grande majorité des musulmans de France, fort heureusement, autrement nous serions submergés, mais parmi les délinquants, les truands, la racaille (comme ils l’ont fait en d’autres temps et notamment en Algérie et en métropole !).

Les gouvernements successifs ne l’ont pas compris, l’ont ignoré et donc ne l’ont pas combattu comme ils devaient le faire. Ils se sont montrés défaillants, impuissants, préoccupés par d’autres problèmes qu’ils estimaient majeurs, alors que c’était justement  ce problème islamique qui était majeur et prioritaire.

L’Etat a laissé prêcher le « djihad » par des imams, dans les mosquées. A laissé la parole et le geste à des associations, des organisations, des partis pro-islamiques et anti-français, qui ont proliféré, endoctriné, recruté, radicalisé.

Et l’on s’étonne soudain qu’une islamophobie s’installe, se diffuse, s’amplifie : « Bien sûr que tous les musulmans ne sont pas des terroristes, mais tous les terroristes sont musulmans ! » Cette citation est devenue la devise de ceux qui ont pour objectif de combattre l’islamisme radical, de ceux qui, sans doute plus patriotes que d’autres, se préparent à combattre cet ennemi de l’extérieur, cet étranger, mais également l’ennemi de l’intérieur, celui que l’on baptise « Français », mais qui est bien loin de l’être.

Ils estiment que l’Etat baisse les bras, se soumet, néglige les mesures appropriées nécessaires pour mettre hors d’état de nuire « notre » ennemi, le chasser hors du territoire, hors des frontières.

Quand l’Etat se montre impuissant, la porte est ouverte à toutes les folies.

Quand le pays est en danger, comme il l’a été en 39/45, en 54/62, n’est-il pas prévisible que des patriotes se sentent concernés et se tiennent prêts à agir, si cette nécessité s’imposait demain ?

Le ministre de l’Intérieur pavoise (c’est vrai qu’il n’en a que rarement l’occasion), la DGSI vient de se distinguer, elle a interpellé et arrêté une dizaine de « très dangereux terroriste d’extrême droite qui projetaient de commettre un attentat, paraît-il ? ». Contre qui ?

Contre certains imams qui prêchent le « djihad », contre certaines mosquées qui leur ouvrent leurs portes, contre certains terroristes qui vont être remis en liberté (quelques centaines d’ici fin 2019) et vont pouvoir poursuivre leurs actions criminelles ?

Peut-être en avait-il l’intention, mais pour l’instant il n’en a rien été et contrairement aux terroristes musulmans, ils n’ont tué personne, ils n’ont pas assassiné des prêtres, des centaines d’innocents, ils n’ont pas posé de bombe, et pourtant ils sont incarcérés, mis en prison.

Oui, mis en prison, dans ces prisons qu’occupent et dirigent les groupes musulmans radicalisés, fanatisés, dans ces prisons où ils font la loi, leur loi, même contre les surveillants qui sont impuissants car menacés.

Que l’on se souvienne que la peine capitale a été abolie en France il y a quelques décennies, or c’est la peine de mort que risquent en prison ces malheureux, livrés pieds et poings liés à la vengeance de ces fanatiques.

Méfiez-vous car si l’un, ou l’une, d’entre eux subissait un sort funeste, ce n’est pas cent, ce n’est pas mille, mais plusieurs milliers qui se lèveront pour vous accuser… et pour les remplacer !

Manuel Gomez

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
philippe briot

Quand les grandes émeutes arriveront, les français seront désarmés. Quand on voit ce qu’il s’est passé avec les soldats de l’opération sentinelle au Bataclan, on sait déjà que nous serons seuls, qu’aucun responsable ne donnera les ordres qui s’imposent et que ça sera la partition, avant que ça recommence. Mais bon, ça bouge, espérons que ça va bouger à temps.

BOURGOIN

Magnifique article cher manuel ! ! !
C’est parfaitement vrai ! ! !
Nous sommes encore des millions et des millions à pouvoir nous lever ! ! !
Comme vient de le dire Tomi Robinson dans une vidéo de quatre minutes qui a été transmise par son ami friand il n’est pas trop tard ! ! !
Non ! ! ! Il n’est pas trop tard ! ! !

philippe briot

Guy Moquet, résistant ? Heu là, Jean Moulin va se retourner dans sa tombe. Sa seule résistance s’est de s’être opposé, en bon communiste, à un conflit avec les allemands durant le pacte germano soviétique. Et c’est pour ça qu’il était en prison en France.On peut admettre qu’il ait trouvé ballot d’être fusillé par des allemands, mais « résistant », non, c’est tout le contraire.

Garde Suisse

Il faut lire Michel Dabat

Garde Suisse

Je rappelle que Guy Môquet à été arrêté en octobre 1939 alors qu’il distribuait des tracts communistes contre la guerre et appelant les français à déserter, il y a quand même eu mieux comme Résistant !
Par exemple Michel Rabat, qui faisait également parti des 50 otages de Chateaubriand et qui, lui, était un vrai résistant. Malheureusement il n’a pas bénéficié de la propagande d’un grand parti, qui a su réécrire l’histoire et occulter sa collaboration avec le « grand Reich » !

Simone GUTIERREZ

à Garde Suisse
Tout comme moi vous êtes subjugué par ce talent inouï que possède la gôôôche pour réécrire l’ Histoire !
Le Politiquement Correct coule naturellement dans ses veines .
Falsifications , omissions ( évidemment ) , mensonges purs et simples , la gauche , c’ est la propagande incarnée .
Cette autre idée de monter Pétain en épingle , à Vichy , pour faire oublier que son gouvernement comptait une majorité de socialos …. génial !!!!

philippe briot

Nous sommes d’accord, maintenant que les cocos sont classés patrimoine historique UNESCO, il faudrait peut être songer à débaptiser la station de métro qui porte son nom.

BERNARD

Peut être en fin le début du commencement d’une guerre civile… le plus tôt sera le mieux compte tenu de leur taux de reproduction… le changement , C’EST MAINTENANT !

Penelope

Marre du terme  » islamophobie » sorti du cerveau malade d’un musulman. Le terme devrait être  » anti islam » ou bien même « islamomisie »

BERNARD

Islamectomie…

Vincent L.

Islamo-lucide ou islamo-critique devrait suffire car, effectivement, l’islamophobie n’existe pas : il y n’y a rien de plus rationnel que de craindre l’islam.

patphil

le gros problème de l’affaire d’algérie, n’est pas d’avoir donné l’indépendance, mais de n’avoir pas défendu les piednoirs, de les avoir abandonné et même tiré dessus, d’avoir trompé les harkis et de les avoir livré .

Vincent L.

Exact, l’Algérie n’était qu’un bâton merdeux ou une boîte à chagrins qui coûtait un max à la métropole. Il fallait s’en débarrasser mais pas de cette façon.

JILL

Défendre les pieds noirs,comment ? En refaisant la guerre ?Quant aux harkis,la plupart ne voulaient pas quitter l’Algérie …

Monrose

en appliquant les accords d’Evian, c’est à dire en ne sortant pas de la Force locale comme il le fit peu après l’indépendance et en assurant l’ordre en Algérie jusqu’à l’instauration d’un pouvoir élu, donc le 20 septembre 1962. En réalité, il s’est carapaté de l’Algérie en abandonnant ses soldats , ses prisonniers, ses ressortissants malgré les promesses de Fouchet au Rocher noir. Cet homme est un traitre sans parole. Relisez les archives soviétiques du 10 oct. 1956 qui citent G. Palewsky .

JILL

Nous n’avions pas à intervenir dans un pays indépendant .Les Algériens n’attendaient que cela : quelques uns de leurs compatriotes abattus auraient été le prétexte à un massacre des pieds noirs sur tout le territoire par dizaines de milliers .
Il fallait recommencer la guerre ?

JILL

En 1938,Daladier est allé lécher les bottes d’Hitler pour préserver la paix ;avec le résultat que l’on sait .Aujourd’hui,les politicards lèchent les babouches de l’ennemi par crainte qu’il
devienne trop méchant avec la complicité des ignobles collabos .
Nous sommes en guerre,et la  » bien pensance  » fait semblant de l’ignorer .
Que les lécheurs ne s’y trompent pas;ils n’échapperont pas au couteau de leurs copains
mahométans .Ceux ci utilisent les collabos tout en les méprisant .

Monrose

Vous êtes bien dur avec Daladier qui revint de guerre en 1918 avec le grade de lieutenant, la Légion d’honneur et quatre citations. Il savait l’impréparation de notre Armée en 1938, la trahison des Anglais ( Chamberlain s’apprêtait à signer unilatéralement).et celle du parti communiste qui sabotait notre effort de guerre. C’est lui qui déclare la guerre à l’Allemagne le 3 septembre 1939. Il faut avoir vu notre Armée en 1939, pour comprendre son attitude..

JILL

Vous n’avez pas tort,j’en conviens ;la personnalité du  » taureau du Vaucluse  » méritait sans doute d’être plus nuancée .Il est quand même allé
à Munich,même si il en est revenu sans illusion …

Simone GUTIERREZ

à JILL
Pour une fois je ne suis pas d’ accord avec vous .
Aucun  » léchage de bottes  » dans la conduite de Daladier en 1938 , mais simplement un  » suivisme  » vis à vis de Chamberlain , car à cette date , la France amorçait un déclin et avait perdu l’ initiative ( rappelez-vous comment les communistes sapaient la Nation pour l’ offrir à Staline )
Elle était à la remorque de l’ Angleterre , comme elle est aujourd’ hui à la remorque de Bruxelles et de ses technocrates mondialistes .

JILL

Comme je l’écris plus haut,vous n’avez pas tort,j’aurais du être plus nuancé.

robert lloveras

On nous dit de ne pas faire d’amalgame mais pour moi a part les harkis, les autres sont tous les mêmes . Si mon enfant avait été assassiner au bataclan ou ailleurs par les djihadistes la réponse ne se serait pas faite attendre.

katastrov

Vous avez entièrement raison, néanmoins :
« Bien sûr que tous les musulmans ne sont pas des terroristes, mais tous les terroristes sont musulmans ! »
Eh bien non ce n’est pas la devise de tous les patriotes, en tous les cas pas la mienne. Un musulman est un musulman et restera un musulman en cas de conflit. Il convient donc de se méfier de TOUS les musulmans.
C’est ce que, moi, je fais.

Monrose

Bien sûr qu’en temps de guerre, il faut se méfier de tout le monde, mais nous avons eu des Caîd Hadj Saddok, des Bachaga Boualam et des Rabah Kellif qui ont été plus français que beaucoup d’entre nos illustres militaires. « Je ne croyais pas qu’il y avait tant de salauds dans l’Armée française » a dit le général Challe. Ganelon n’était pas musulman… et pourtant, il pactisa avec Marsile, roi musulman de Saragosse..

coco

C’était un autre temps……………..

coco

Parfait vous avez tout compris

Lionel

« Les communistes » ont tous accepté l’occupation et collaboré?

Visiblement certains n’ont jamais entendu parler de l’appel de Charles Tillon du 17 juin 1940.

Alain PIERRE

Charles Tillon c’est le communiste qui n’a jamais dénoncé le pacte germano-soviétique. Bel exemple en effet !

Lionel

C’est un autre sujet. Nous parlons ici de la résistance en France.

jan le Connaissant

je sens comme un soupçon de pasdamalgam dans cet article … hum. A surveiller
vous croyez vraiment que des  » milliers  » se lèveront si un de ces dix mourrait en prison ?!
Vous avez oublié le foot ! (rires ! )
la grande majorité des français s’en foutent !
Après ils seront  » vacance  » ,
après ils seront  » rentrée !
après ils seront  » fêtes de fin d’année
etc !

JACOU

« la grande majorité des français s’en foutent ! »

C’est pour cela qu’ils vont s’en faire foutre.

jan le Connaissant

:-)

Allonzenfan

Les militaires rebelles de 1961 n’ont pas d’héritiers : ne comptons donc pas sur l’armée en tant que corps constitué pour changer le cours de l’Histoire et le sort de notre France bien-aimée… Quand aux « extrémistes » de « l’Ultra-Droite », ils n’ont eu qu’un seul tort : se faire prendre !

Monrose

Nul n’ignore la controverse sur Guy Moquet « résistant », arrêté le 13 octobre 1940, à 16 ans, pour avoir distribué des tracts du parti communiste en application d’une loi de Daladier, parti communiste français qui obéissait alors à Staline et donc au pacte germano-soviétique, fusillé le 22 octobre 1941, soit 5 mois après la rupture de ce pacte, en représailles de l’ attentat de Nantes. De Gaulle marque une nette réserve sur cette action.
Pour ceux que cela intéresse, je renvoie à wikipedia.

Georges S

Ce gamin n’a servi que de « poster boy » a la suppose resistance des communistes.

Dupond

Les islamos collabos a la tete de l’état ne savent plus comment faire pour nettoyer le pays de la vérolerie qui s’accumule depuis pompidou .Une tentantive de remigration a été proposée sous giscard qui a échoué a cause de mamie l’avorteuse , et c’est là que le boom de surnatalité est arrivé suite au regroupement familial . Oui nous allons au clash car plus personne ne produit de richesse , la démotivation des bosseurs les fait s’expatrier ,nos paysans se meurent et le flot dassistés grossit

Simone GUTIERREZ

à Dupond
Je crois reconnaître la  » mamie  » à laquelle vous faites allusion .
Cette femme est un pur produit du Politiquement Correct , presque trop parfaite pour être vraie , l’ alibi rêvé de la peste médiatico gauchiste pour faire accepter cette idée insolite que , parfois , tuer est une bonne chose .
Certains ont osé la comparer à Marie Curie , dont l’ œuvre a bouleversé la Science !
Mais qu’ a donc fait  » mamie  » pour entrer au Panthéon ?
Macron se fout vraiment de nous !!!!!!!!!!!!!!!!!

sitting bull

ouiaaaiiii on est foutu l ennemi est partout …les collabos aussi

Georges S

Il est evident qu’avec une attitude pareille vous êtes perdu d’avance. Changez de pseudo, Sitting Bull était un grand guerrier et un grand penseur

coco

D’accord avec vous NE JAMAIS ETRE DECLINISTE DEFAITISTE NOUS GAGNERONS L’ EUROPE GAGNERA !!!

kabout

et en plus cet islam est protéger par ces fiottes de ce gouvernement,les francais se retrouvent bien seul.

Georges S

Ils ne sont seuls que parce qu’ils le désirent. Devenu nombrilistes ils ne regardent pas plus loin que leurs propre image de solitude et baissent les bras. Je me demande ce que Jean Moulin aurait pu vous dire. Au prochain Halloween faites donc un grand feu dans un bois, amenez une offrande et demandez a l’esprit du Général Raoul Salan ce qu’il faudrait faire