1

Ceta : l’eurodéputé Jérémy Decerle, éleveur, va-t-il s’écraser devant Macron ?

L’histoire vaut son pesant de fumier et de purin.

Jérémy Decerle est l’ancien président de l’association des Jeunes agriculteurs, en Saône-et-Loire, où il élève une cinquantaine de vaches charolaises. Ce qui est très peu pour la région.

Et comme le tremplin associatif mène souvent en politique grassement rémunérée, cet homme de 35 ans avait jugé bon de rejoindre la liste RENAISSANCE cornaquée par Emmanuel Macron via Nathalie Loiseau, tête de liste de la République en marche pour les Européennes du 26 mai dernier.

Et le bravache n’y était pas allé par quatre chemins dans sa profession de foi : « Particulièrement engagé dans la protection des jeunes agriculteurs et des générations futures, il défend une agriculture à taille humaine, respectueuse de l’environnement, harmonisée entre les pays membres de l’Union européenne. »

Seulement voilà, les carottes sont cuites pour Jérémy Decerle. Il vient de se prendre deux coups de pieds en vache par ses collègues députés (européens et nationaux) de la REM d’Emmanuel Macron : le Mercosur et le Ceta, dont un rapide panorama suffit en effet pour comprendre l’étendue des dégâts pour l’agriculture et l’élevage français.

LE MERCOSUR

Il s’agit de l’accord de libre-échange qui se tramait depuis une vingtaine d’années entre l’Argentine, le Brésil, le Paraguay, l’Uruguay et l’Union européenne. En pleine accélération de Macron après les élections européennes, il a été signé en juin dernier.

« la viande bovine en provenance du Mercosur sera vendue moins chère que la viande produite en Europe… les agriculteurs sud-américains ne sont pas soumis aux mêmes normes sanitaires que les éleveurs français…

« On va importer des produits du Brésil, de l’Argentine, en Europe. Des produits qui ne respectent en rien les règles européennes. C’est une catastrophe pour nos agriculteurs », dénonce jeudi sur Europe 1 Samuel Vandaele, secrétaire général des Jeunes agriculteurs (JA). 

« Le poulet venu du Brésil coûtera deux fois moins cher, mais produit avec des médicaments, des hormones etc. Soit on va perdre nos marchés, soit on va s’aligner en sachant que nos charges sont bien supérieures », souligne également Matthieu Leroy, membre des Jeunes agriculteurs du Nord. « Aujourd’hui, on mélange tout et l’agriculture française se retrouve le dindon de la farce », a déploré mercredi Céline Maginot, présidente de la FDSEA de la Meuse. », source : https://www.europe1.fr/economie/quel-est-ce-projet-daccord-entre-lue-et-le-mercosur-qui-inquiete-les-agriculteurs-3581630

À noter que Jérémy Decerle a été pour le moins naïf, et seulement naïf, quant au Mercosur qui se tramait dans les coulisses de la macronie au service du grand capital immigrationniste, destructeur des nations, lui qui a pourtant effectué une partie de sa formation au Brésil. N’aurait-il donc point vu les spécificités des élevages brésiliens et plus globalement ceux de l’Amérique du Sud ? Grotesque ! source : https://eu-renaissance.org/fr/candidates/4

Jérémy Decerle (Jeunes agriculteurs) : « Aller vers une nouvelle ambition agricole européenne  »

https://youtu.be/voqid0P4sHE

Européennes : le président des Jeunes agriculteurs Jérémy Decerle, 4e sur la liste En Marche

https://youtu.be/xHQm3Rsinrc

Jérémy Decerle, eurodéputé de Saône-et-Loire, découvre le Parlement européen

https://youtu.be/uK739XW4ddw

LE CETA

Le Ceta (AECG) est un nouvel accord commercial entre l’UE et le Canada : https://ec.europa.eu/trade/policy/in-focus/ceta/index_fr.htm

Justin Trudeau et Emmanuel Macron défendent le Ceta

https://youtu.be/ITVNJoYMKpo

Ceta : oui, le Canada pourra exporter en France des bovins nourris avec un type de farine animale :  https://www.lejdd.fr/Politique/ceta-oui-le-canada-pourra-exporter-en-france-des-bovins-nourris-avec-un-type-de-farine-animale-3911296

« La ratification du Ceta, l’accord de libre-échange entre le Canada et l’Union européenne a été validée à l’Assemblée nationale avec une courte majorité. 265 députés ont voté pour, 211 contre et 77 se sont abstenus. Dans les faits, plus de 90 % des dispositions du Ceta sont déjà entrées en vigueur depuis septembre 2017. Il s’agit des mesures qui relèvent de compétences exclusives de l’Union européenne. Les 10 % restantes relèvent, elles, à la fois de l’UE mais aussi des 28 États membres ayant signé le traité. Pour que ces 10 % s’appliquent il faut donc que chacun des 38 parlements nationaux et régionaux ratifie l’accord. Mais ces votes représentent également un enjeu bien plus grand. Il suffirait qu’une seule chambre refuse la ratification pour que l’application préventive des 90 % du Ceta soit stoppée. »

https://youtu.be/D7Uh2WiYqLQ

Pourquoi le Ceta fait-il polémique ?

https://youtu.be/7mICb6vu494

Une trentaine de Jeunes agriculteurs manifestent à Annecy contre « les incohérences des députés »

Les députés ont voté, à une très courte majorité, le Ceta, traité de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada. Écologistes et agriculteurs étaient réunis, samedi 27 juillet à Annecy, pour dénoncer notamment l’exportation de viande canadienne nourrie aux farines animales.

https://youtu.be/41GDXye3bg8

« Avec les abstentions et les absents, cet accord Ceta n’a pas la majorité mais il va s’appliquer. Des farines animales (os, peaux, plumes) pourront nourrir des bovins qui vont être importés… dans nos assiettes ! Tragique pour le climat et la santé des Français. »

Réaction de Nicolas Dupont-Aignan suite à la ratification du Ceta

https://youtu.be/C1Qfy-AIgFI

Les farines animales de cadavres broyés ont été réautorisées par l’UE !

https://youtu.be/O6U3Fm5Gqec

Jérémy Decerle vient d’épancher son amertume dans le Journal de Saône-et-Loire

Le titre est révélateur : « Jérémy Decerle, l’éleveur eurodéputé pas vraiment à l’aise avec le Ceta ».

L’ex-syndicaliste-politico-éleveur de Chevagny-sur-Guye est subitement très mal dans ses sabots. Sans doute les avait-il choisis un peu grands à la boutique Macron.

L’interview est en édition abonné : https://www.lejsl.com/edition-charolais-brionnais/2019/08/03/jeremy-decerle-l-eleveur-eurodepute-pas-vraiment-a-l-aise-avec-le-ceta

En voici quelques extraits :

« Jérémy Decerle est député européen. On ne lui demande donc pas de voter la ratification du Ceta. Et ça l’arrange ». Pan ! voilà déjà pour la légende de la photo.

Faux-cul de première, il déclare :

« Bien sûr qu’en tant qu’éleveur, je suis inquiet de voir arriver en face du marché existant des animaux qui viennent d’ailleurs et qui n’ont pas les mêmes conditions de production ». Mais l’eurodéputé de Macron ajoute : « il faut aussi relativiser, on ne va pas voir arriver demain 50 000 tonnes de viande canadienne en France et il ne veut pas jeter la pierre aux députés LaREM qui ont ratifié le Ceta : ils ont tout un tas d’éléments d’information que moi, je n’ai sans doute pas. Je leur fais confiance » (sic).

Voilà déjà de quoi faire réfléchir l’agriculteur-éleveur lambda qui étouffe au quotidien sur les votes futurs de ses représentants.

Mais, le solide gaillard prévient : « Je ne compte pas me taire. J’avais déjà dit mon désaccord avec Emmanuel Macron sur le Mercosur ». Même pas peur.

L’article est en page 6 du JSL, rubrique politique, édition du Charolais du dimanche 4 août 2019

Lire aussi : Qui dirige le monde

Les liens mortifères entre le groupe Bilderberg, les francs-maçons et Greta… https://ripostelaique.com/les-liens-mortiferes-entre-le-groupe-bilderberg-les-francs-macons-et-greta.html

Jacques CHASSAING