Cette affaire de réchauffement climatique a du plomb dans l’aile

Chantageclimat.jpg

Toute la gouvernance planétaire bassine le monde entier sur un hypothétique réchauffement climatique qui serait la conséquence de l’activité économique humaine à partir des rapports ad hoc du GIEC.
Or ces rapports sont contestés.
Nous avons eu un article de M. Navis qui démine sérieusement la théorie d’un réchauffement climatique généré par l’homme :
https://ripostelaique.com/climat-les-charlatans-du-rechauffisme-reeduquent-les-deputes-de-gauche.html

Cet article évoque le cycle de Milankovitch dont d’autres expliquent le mécanisme et l’influence sur l’alternance de périodes glaciaires et périodes plus chaudes :
https://planet-terre.ens-lyon.fr/ressource/milankovitch.xml
https://www.meteorologiaenred.com/fr/cycles-de-milankovitch.html
https://www.futura-sciences.com/planete/definitions/climatologie-cycle-milankovitch-13390/
https://www.les-crises.fr/climat-14-milankovitch/

On voit bien ici que la Terre n’a pas attendu l’homme pour voir son climat modifié, et on est fondé à se demander si la gouvernance mondiale avec le GIEC ne s’est pas lancée dans la plus vaste théorie complotiste depuis la création des religions pour manipuler les masses.
Un autre argument beaucoup plus simple à comprendre que les équations différentielles, les effets albédos ou les axes de rotation terrestres méritent aussi réflexion.

Mais il y a encore plus simple pour démasquer un complot, le simple bon sens avec la comparaison des comportements des décideurs mondiaux face au réchauffement climatique et la supposée main de l’homme responsable de l’emballement : nous allons voir que le réchauffement climatique n’est en réalité qu’un alibi pour relancer le capitalisme mondial qui va consommer comme quatre ce qu’il ne consommait que comme un avant ce que l’on nous présente une révolution verte qui n’est qu’un habillage pour une consommation terminale de toutes les ressources de la planète, avant fermeture pour liquidation définitive et extinction de toutes les espèces. Le plus remarquable étant que ce sont ceux qui se prétendent écolos qui vont être les maîtres d’œuvre de la ruine de tout le globe.

Faisons un petit parallèle entre le traitement réservé par la gouvernance mondiale à la pandémie Covid et le traitement fait à la supposée relation entre l’activité économique humaine et le changement climatique.
Pour le traitement de la Covid, la gouvernance mondiale n’a pas eu un instant d’hésitation à mettre l’économie mondiale en arrêt pour un virus dont le taux de létalité est des plus minimes, inférieur à 2 %. Même pour la grippe espagnole au XXe siècle, qui a pourtant fait beaucoup plus de morts et dont le taux de létalité était largement supérieur à 10 %, l’économie mondiale n’avait pas été mise à l’arrêt.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Grippe_espagnole

Or si l’on en croit l’alarmisme qui ressemble de plus en plus furieusement à ces peurs millénaires – la grande peur de l’an mil, le bug de l’an 2000, l’apocalypse selon saint Jean, les apocalypses des sectes qui entraînent le suicide des disciples comme ceux de Jim Jones ou de l’ordre du Temple Solaire, etc. – l’homme devrait faire face à une hécatombe du fait du changement du climat prévu dès 2030 : au bas mot par famine, inondation, submersions maritimes, on serait au-delà des cent millions de morts, peut-être entre 500 millions et le milliard car il faut y ajouter les migrations forcées et déplacements de populations par centaines de millions, avec leur cortèges d’exactions par les mafias de traites négrières et autres calamités qui renvoient les douze plaies d’Égypte à une galure de gamin.

Devant une telle disproportion dans les réactions, la question que tout individu sensé doit ou devrait se poser et poser à la gouvernance mondiale et au GIEC : pour un virus dont le taux de létalité n’atteint même pas 2 %, vous arrêtez l’économie mondiale, pour une catastrophe planétaire climatique, vous n’arrêtez pas l’économie mondiale, alors qu’à ce qu’on nous dit ce serait cette économie cause de ladite catastrophe. Pourquoi ????
Et bien au pourquoi, la réponse la plus sensée est tout simplement qu’il n’y a pas plus de réchauffement climatique dû à l’activité humaine que de beurre aux fesses d’une dinde que l’on va passer au four à la graisse d’oie. Aussi sec.
Ce simple parallèle et la réponse diamétralement opposée apportée face à deux catastrophes humanitaires suffit à montrer que la catastrophe climatique est une pure invention d’intellectuels, pilotée par le GIEC, pour les besoins en renouvellement d’achats de biens de consommations par 8 milliards de consommateurs, et dont les voitures électriques en remplacement des véhicules à moteur thermique reste l’archétype de l’arnaque.

Car en effet, le capitalisme mondial (ne rêvez pas, tant la Chine que la Russie que le Venezuela ou que Cuba qui se disent socialistes, mais sont en réalité directement accrochés au système capitaliste, restent des pays dont on a seulement changé l’étiquette sur la fiole mais dont le contenu marche au même carbure) a besoin de relancer une croissance qui, globalement, stagne depuis 20 ans maintenant (globalement, car ce qui s’est fabriqué en Chine ces 20 dernières années, par exemple, est tout simplement ce qui ne s’est pas fabriqué dans l’Union européenne et aux USA).

Autre argument, la conférence de Rio, qui est présentée comme le sommet du siècle en matière d’écologie date déjà, en 2022, de trente ans (Rio-1992) :
https://www.un.org/fr/chronicle/article/objectifs-et-vision-de-la-conference-rio20
Or, trente ans après, le bilan n’est même pas maigre, il n’y a aucun bilan : les consommateurs consomment deux fois plus en 2022 qu’en 1992.

La population mondiale était de 5,5 milliards d’habitants au moment de Rio en 1992 :
https://www.lesechos.fr/2012/06/population-environnement-levolution-de-la-planete-depuis-rio-92-358838#:~:text=Hausse%20de%20la%20population%20mondiale%2C%20acc%C3%A9l%C3%A9ration%20du%20r%C3%A9chauffement%2C,%C3%A0%20pr%C3%A8s%20de%209%2C3%20milliards%20d%27ici%20%C3%A0%202050.

Dès novembre 2022 la population mondiale atteindra 8 milliards d’habitants :
https://www.lesechos.fr/monde/enjeux-internationaux/une-terre-a-8-milliards-dhabitants-des-novembre-2022-1775901
On voit déjà ici que cette affaire de réchauffement climatique a du plomb dans l’aile : comment justifier que l’on se plaigne en 1992 du pillage des ressources planétaires réalisé par 5,5 milliards d’habitants-consommateurs que l’on laisse lapiner-se reproduire à un rythme géométrique incompatible avec une urgence écologique pour compter 2,5 milliards de consommateurs de plus trente ans plus tard ?

Deux milliards cinq-cents millions de consommateurs de plus, ce sont au bas mot 200 millions d’automobiles, un milliard de portables, 200 millions de logements au bas mot en plus à chauffer, ventiler, des centaines de millions de commerces, de kilomètres de routes et d‘autoroutes, des centaines de millions de tête de bétail, une multiplication de l’intensivité de l’agriculture, des millions de kilomètres carrés de terre pris sur la forêt, la nature et la biodiversité.
« La production est passée de près de 8,5 milliards de tonnes d’équivalent pétrole (TEP) en 1992 à 12 milliards en 2009. À elles seules, les énergies fossiles (charbon et dérivés, pétrole brut, gaz naturel) représentent 87 % de l’énergie consommée, contre 5,2 % pour le nucléaire et environ 13 % pour les énergies renouvelables. La consommation d’énergie devrait doubler d’ici à 2030 » nous indique le journal « les Echos » (lien supra).

Les journaleux se font alarmistes, distillant une peur qui n’est pas sans rappeler ces grands peurs millénaires :
https://actu.orange.fr/monde/au-chevet-de-l-ocean-l-onu-rassemble-decideurs-experts-et-militants-CNT000001Prqta/photos/pollution-plastique-dans-l-ocean-indien-en-decembre-2021-06546fb4dc8b4efb1cb76bebbb671540.html
https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0301421522001756?via%3Dihub
https://www.lemonde.fr/planete/article/2022/05/15/energies-fossiles-les-425-bombes-climatiques-qui-pourraient-reduire-a-neant-la-lutte-contre-le-rechauffement_6126177_3244.html
https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/rechauffement-climatique-scientifiques-inquietent-ces-425-bombes-carbone-98513/
https://paperjam.lu/article/425-bombes-carbone-pretes-a-ex

Or en 2022, jamais il n’y a eu autant de consommation d’énergies fossiles dans le monde, comme dans Mad Max « ça pompe, ça pompe », et l’Union européenne n’a même pas pris de disposition radicale pour interdire toute importation de biens provenant des pays les plus dangereux identifiés aujourd’hui (425 bombes carbones, liens supra) :
« Et, concernant les régions concernées, les auteurs de l’étude remarquent que seuls 10 pays cumulent plus de 10 de ces « bombes carbone » et deux tiers des émissions carbone potentielles : la Chine, la Russie et les États-Unis en tête, mais aussi des pays du Moyen-Orient ».

Ajoutons qu’au surplus l’UE n’a pris également aucune disposition pour interdire toute entrée de population dans son espace, conduisant au double crime de submersion migratoire et d’assèchement des nappes phréatiques avec développement de la culture extensive.

On voit bien que si réchauffement climatique il y avait et si urgence aussi il y avait, personne n’aurait jamais permis un tel gâchis : les limitations drastiques de naissance auraient été imposées dès 1992, on aurait même planifié une décroissance de la population humaine pour la ramener au niveau de la population à la Renaissance ou même dans l’Antiquité : ce seul effet aurait divisé par cent le nombre de véhicules, d’avions, de portes-containers, la consommation énergétique, la production de biens, services et autorisé à quitter définitivement le mode intensif de production agricole.

Or qu’ont fait ces guignols de la gouvernance mondiale, y compris ceux du GIEC, qui viennent aujourd’hui casser les courges à tout le monde en larmoyant ? Rien !
Ils n’ont rien fait en trente ans et viennent aujourd’hui parler d’urgences.
Tout individu sensé ne les croira donc pas, il n’y a aucune urgence, car si urgence il y avait eu, ils n’auraient jamais laissé faire : voilà le bon sens et la réflexion qui démasquent le complot du réchauffement climatique qui n’est qu’une astuce pour relancer le capitalisme en perte de vitesse.

En laissant faire ce pillage généralisé, la gouvernance mondiale nous dit clairement qu’il n’y absolument pas la main de l’homme là-dedans mais un simple mouvement naturel comme la Terre en a connu des dizaines de fois depuis sa naissance.
Que croyez-vous donc : sur 900 millions de véhicules automobiles à moteur thermique dans un marché mondial mature, comment relancer la consommation ? Tout simplement en décrétant que les véhicules à moteur thermique sont prohibés, ce qui va obliger 900 millions d’habitants à mettre au rebut 900 millions de véhicules interdits pour en acheter 900 millions de nouveaux.

Or si réchauffement climatique il y avait réellement, qui peut croire qu’il serait écologique de mettre au rebut 900 millions de véhicules encore en état de marche pour sommer le consommateur d’en racheter 900 millions de nouveaux, avec son complément indispensable de débauche d’énergie, de peinture, de ferraille pour carrosserie, en terres rares et en gaines électriques cuivrées plastifiées pour les produire, puis d’électricité pour les faire rouler ?

Comme nous venons de le voir, l’hypothèse d’un réchauffement climatique qui serait dû à l’activité humaine ne peut pas tenir à l’analyse : depuis Rio au moins, si cela était vrai, la gouvernance mondiale aurait pris toute disposition pour ramener la population mondiale au niveau de celle de la Renaissance, ce qui aurait conduit mécaniquement à une décroissance compatible avec les conneries de leur discours actuel de développement durable qui ne peut pas exister compte tenu de la surpopulation d’aujourd’hui en passe, comme une nuée de criquets, de tout dévaster sur son passage, laissant un vaste Sahara dans toute l’Europe à titre d’exemple.

Le rieur pourra saillir ici qu’on a déjà les Bédouins dans nos campagnes, il ne reste plus au climat qu’à modifier le paysage pour avoir une exotique carte postale pour les lardons de demain. Or rien n’a été fait en ce sens, et comme il n’est pas possible d’imaginer un instant par ailleurs que la planète serait gouvernée par des crétins…

Jean d’Acre

image_pdfimage_print
20

24 Commentaires

  1. « Cette affaire de réchauffement climatique « ….moi, ça me laisse froid….

    • Pour la Niém fois, le réchauffement de la terre est expliqué par les 3 paramètres de Milusin Milankovic savant Serbe et mort dans les années 50. Renseignez-vous sur internet sur le lien : »Paramètre de Milankovic ».

    • Effectivement les recherches de. LEROI LA DURi vont dans votre sens puisque les sécheresses et canicules ont toujours existe avec beaucoup de morts humaines er animales. L’arche de Noë et autres études sur la position du soleil et de la terre révèlent des changements se répercutent sur le climat.

  2. Je ne crois plus qu’en Sainte Gréta (autiste aspergée, hémorroïdes, incontinences nocturnes, premières règles)

    … Elle devait jacasser aujourd’hui, mais quedalle sur les chaînes de désinformation en continu, je suis très déçu, peut-être n’a-t-elle pas été bien reçue conformément à son rang de ‘maléfique gobelin suédois’

    A part ça :

    1) 900 millions de bagnoles ne pourront pas être remplacées, (pas assez d’électricité avant au moins 60 ans) les seuls idiots à s’imposer ça sont dirigés par 3615 cULLA, mais ça ne va pas durer, car le réel va s’imposer, avec un peu de bol l’UErss va sauter en même temps que 3615 se fera sauter par erdogan sur son canape, de même que l’€ n’est qu’une monnaie en frêle sursis.

    … suite

  3. … suite

    2) Il y a environ 1200 ans les vaches paissaient dans le Groenland (étymologie Green land, « terre verte ou pays vert »). alors leur réchauffement climatique d’origine anthropique ils peuvent se le mettre où je pense, de même que les autres religions style covid ou islam.

    • Il y a 1200 ans la vigne poussait en Angleterre. Nos ancêtres Gaulois se battaient nus meme l’hiver. Le Vineland, terre « découverte » par les Viking s’appelait Vineland parce que l’on pouvait y faire pousser de la vigne.
      C’est sans doute pour cela que les gauchistes veulent detruire l’histoire.

  4. La NASA ment ! Le rayonnement solaire a augmenté contrairement à ce qu’ils prétendent (ce n’est pas le premier mensonge de la NASA). Les scientifiques qui surveillent les sondes envoyées sur d’autres corps célestes du système solaire on constatés QUE D’AUTRES planètes de notre système solaire se réchauffent un peu… Le chauffage central est resté allumé ? Hé non, c’est bien la preuve que le soleil « s’énerve un peu » mais pas de quoi paniquer. Alors mettre ça sur NOTRE DOS en passant par le carbone (CO²) qui a contribué à la vie sur Terre !?! La vie sur notre petite planète bleue est d’ailleurs désignée par: VIE CARBONÉE ! Et le gaz carbonique N’EST PAS un gaz à « effet de serre » (invention mensongère du GIEC + N.W.O.) !

    • « La NASA ment ! »…..alors là, je suis surpris, ça serait bien la première fois….lol et mdr…

  5. si bill gates a les moyens technologiques de défier le dieu Soleil ayant pour nom Arka et visant à réduire la capacité de ce dernier en lui balançant des tonnes de produits à la con doit-il disposer aussi d’autres moyens pour créer une canicule post-covid qui tombe bien à propos ? vu leur mentalité à la dray on peut tout soupçonner provenant de leur cartel et les questions cons doivent s’adapter à une arrogance armée qui s’abat sans merci sur tout un chacun car ils sont prêts à frapper jusqu’aux leurs si ça leur est utile.

    • l’homo-économicus en érection doit sa notoriété au pétro-dollar-euro. tout est Fric, la tune, de la tune et encore de la tune, c’est avec ça d’ailleurs que Judas a tué Jésus, mais il s’est tué en premier le pauvre ! Il a réalisé trop tard ce qui l’animait en profondeur… à méditer pour nous tous.

  6. J’ai constaté depuis quelques années que le soleil ne se lève plus au même endroit que par le passé! Cela pourrait confirmer la théorie de Milankovitch!

  7. Votre démonstration est de mon point de vue aussi simpliste que celle de la GIEC.
    La vérité est entre les deux.
    Je vous rejoins sur la problématique du nombre de cons(ommateurs). La consommation c’est consommateurs x conso ‘individuelle’. Il y a deux facteurs. L’efficacité voudrait que l’on intervienne sur les deux, pas sur un pendant que l’autre s’envole.
    Il me semble que le dernier rapport GIEC est le premier qui a effacé de la version officielle le problème du nombre, qui était uniquement rétrogradé dans l’ordre de priorité avant publication.

  8. il faut combattre cette imposture climatique et son corollaire la transition écologique, cette fumisterie destinée à mettre les populations à genoux et qui nous menace dans notre quotidien : chauffage, voiture, etc sont diabolisés au profit d’inventions nocives, destructrices, paupérisantes (voiture électrique, éolienne et autre fadaise) : tout cela mis en place par de puissants lobbys et leurs relais – lutter contre eux est la seule solution

  9. Dans le même genre, on nous bassine avec la déforestation, mais en même temps on interdit de parler du contrôle des naissances et on nous vend l’agriculture extensive, qui nécessite plus de surface.
    Cette déforestation en cours est essentielle pour nourrir les nouveaux venus, et même ceux présents.
    La seule logique qui devrait prévaloir est : ressources limitées, population limitée. Mais, ç’est contraire au concours de qui a la plus grosse, la gauche qui veut toujours plus d’électeurs pauvres quitte à les importer, le financement des retraites généreuses basé sur la croissance démographique forte…
    La croissance permet de casser la gueule au voisin et simplifie les finances publiques. Jusqu’à ce que l’on atteigne les limites des capacités de notre lieu de résidence…
    Le réchauffement climatique du GIEC est devenu un leurre pour cacher les vrais problèmes.

    • les aides aux pays du tiers monde devraient être conditionnées à une politique de dénatalité réussie

    • qui reçoit peut-être « un peu » d’argent de la part de l’industrie automobile allemande ??

  10. j’ai perdu mes articles de réserve , cherchez sur le net , En plusieurs endroit du globe au fond des mer , les eaux froides se réchauffent anormalement , augmentation de la réaction nucléaire interne ,Les pôles se déplacent a une vitesse accélérée anormale, avec changement du bouclier magnétique ( aurores boréales jamais vues aussi bas dans l’hémisphère nord) + augmentation du flux des particules qui viennent du fond de l’univers ( les 3 phénomènes sont peut-être liés?)ces phénomènes naturels sont bien plus forts que le 1% d’augmentation du CO2 . Des chercheurs disent que c’est le CO2 qui suit l’augmentation des températures et non l’inverse

    • Répondre à faguet: Le « scientifique qui a démontré » que le CO² serait un gaz à effet de serre, a utilisé deux bouteilles (en verre, mais lequel?) dont l’une remplie de CO² posées sur le rebord de la fenêtre de sa cuisine, au soleil. Depuis, c’est une vérité étalon pour les idéologistes du GIEC). Enfin, en décembre 2017, Robert Ian Holmes recalcule par la loi des gaz parfaits la température moyenne de chaque corps céleste à atmosphère dense du système solaire (Vénus, Terre, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune, Titan) et trouve le résultat exact observé actuellement grâce à nos moyens modernes. Le CO2 ne joue aucun rôle, même sur Vénus, où il y en a 100.000 fois plus que sur la Terre. (Sur Terre on a 0,05% de CO², vérifié par moi-même avec des instruments de laboratoire). Ainsi donc, le CO2 gaz à effet de serre est une pure escroquerie !

  11. Totalement d’accord : quel marché juteux que celui qui consiste à remplacer les voitures thermiques par des nouveaux véhicules électriques … BMW – VW et qq autres grosses marques « innovatrices » se jettent là-dessus avec un enthousiasme tel qu’on peut être certain que, politiquement, les interdictions vont se faire assez vite … aucune grosse industrie ne se lancerait à la légère dans ce genre de mutation dispendieuse sans en être certaine.

Les commentaires sont fermés.