1

Cette gauche qui rêve de faire crever Le Puy du Fou

La gauche – par ailleurs fort silencieuse, si ce n’est complice – lors des manifestations interdites du comité Traoré ou des clandestins dans les rues de Paris – monte au créneau et proteste contre la dérogation accordée au Puy du Fou, qui peut accueillir 9000 personnes, au lieu des 5000 maximum prévus par la loi. L’occasion de confirmer la haine de la France et de son histoire, de la part d’une mouvance qui a décidé de préférer les autres aux nôtres, dans tous les domaines.