Cette guerre ethnique quotidienne que médias et politiques nous cachent

Publié le 8 avril 2020 - par - 24 commentaires - 2 994 vues

Chaque jour, dans la presse parisienne, dans les médias en général, il est fait mention de ces pauvres jeunes issus de l’immigration, forcément maltraités, forcément discriminés, et forcément objet de la vindicte policière ! Les journalistes aident à casser les thermomètres sociaux.

Les journalistes et les politiques leurs donnent des petits noms. Le premier étant « sauvageon » de Jean-Pierre Chevènement. Depuis, cela diffère en fonction du niveau culturel du journaliste ! C’est souvent « des jeunes », accompagnés par le mot colère, marche blanche, et d’autres ironisent un peu, pas trop, en écrivant « djeunes ». Il est à noter qu’un seul les a appelés « voyous », mais c’était pour gagner les élections présidentielles en 2007 ! Depuis, le karcher électoraliste a été planqué dans les armoires de l’Élysée !

Dans le Parisien, lesdits « voyous » sont appelés « trublions » ! Comme c’est curieux ! J’ai donc été cherché ce que signifiait ce mot.  Ce serait un fauteur de trouble, un agitateur ! Il troublerait l’ordre en agitant l’environnement ! Comme un poisson en fait ! Il agite l’eau du bocal de la cité, dans l’espoir que son maître lui envoie de quoi bouffer ! Cela marche si on en juge par les queues (de poisson) devant les guichets de l’aide sociale ! (Source)

Ces trublions agitent très fort le bocal car, comme nous dit le Parisien autrefois Libéré : les policiers intervenaient pour un feu de mobilier urbain dans la cité des Indes (et) ont été agressés par des groupes hostiles.

Des groupes hostiles ! C’est un peu plus audacieux que « trublions », tout de même ! On apprend que vers 22 h 45 rue du 8 mai 1945, une quarantaine de trublions encagoulés, armés de barres de fer et de cocktails Molotov allument une quinzaine de poubelles et incendient une voiture. Les conteneurs à ordures sont positionnés de manière à former un barrage destiné à empêcher les forces de l’ordre d’entrer dans la cité des Indes. Des tas de pierres de ballast, ramassées sur la voie ferrée voisine, sont également disposés sur la chaussée pour constituer cette barricade.

Nous sommes donc passés de trublions à groupe hostile, alors qu’il s’agit d’émeutiers !

Quand il y a volonté d’en découdre avec les forces de l’ordre, que l’on monte des barricades, défait des ballasts de la voie ferrée adjacente, c’est une émeute ! Cela rappelle cet échange apocryphe de Louis XVI demandant en juillet 1789, si c’était une révolte. Non Sire, lui répondit-on, c’est une révolution !

Les précautions littérales des journalistes de la presse écrite sont en phase avec celles, oratoires, de nos politiques et journalistes de télévisions ! Elles sont tout simplement sidérantes !

Si nous osions un parallèle, on pourrait se demander comment ils appelleraient aujourd’hui les émeutiers du massacre de septembre 1792, sous l’instigation de Jean-Paul Marat, le dépeçage de la princesse de Lamballe, voire le génocide de Vendée ?  Comment appelleraient-ils les noyades de Nantes organisées par Jean-Baptiste Carrier ?

Sans doute nous diraient-ils que des policiers n’ont pas “encore” été massacrés sur place ! Cela viendra…

Les mots ont un sens, mais dans notre pays, gouverné par des « élites », les mots sont mis en musique par le ministère de la Vérité ! Songeons un peu à 1984 d’Orwell, écrit dans les années 50 : ne voyez-vous pas que le véritable but de la novlangue est de restreindre les limites de la pensée ? À la fin, nous rendrons littéralement impossible le crime par la pensée car il n’y aura plus de mots pour l’exprimer.

Julien Constant, le journaliste qui a écrit cet article est soit un complice de la « novlangue » soit un idiot utile ! Si c’est un complice, il est donc responsable de cette édulcoration des faits qui transforme une émeute en petite agacerie contre la police !  

Julien Constant du Parisien autrefois Libéré est complice d’une société qui, plus elle s’éloigne de la vérité, plus elle hait ceux qui la disent et donc, se préserve, comme tous les collabos sévissant en ce moment dans les médias, en évitant les sujets qui fâchent, en arrondissant les coins, en taisant les aspérités, en lissant le discours.

Car enfin, qu’est-ce que c’est d’autre que des émeutes, ces actions ? À minuit et quart, une vingtaine de jeunes, voyant que le piège ne fonctionne pas, montent à l’assaut du groupe des forces de l’ordre en tirant des coups de mortier de feux d’artifice. Ils sont repoussés et dispersés par les policiers qui lancent quatre grenades incapacitantesNotons au passage le langage militaire, ils montent à l’assaut comme les Poilus de 14/18 montaient à l’assaut des lignes allemandes !  Quelle dérive langagière !

Ce n’est plus une émeute à ce moment-là, mais bien une guerre voulue par des sécessionnistes qui refusent clairement la République, les lois françaises, et attaquent les représentants d’un ordre qu’ils détestent.

En réponse, nous avons Macron, nous avons subi Hollande (5 ans), Sarkozy (5 ans), Chirac (12 ans), aidés par des sous-fifres de type Castaner qui ont refusé, et refusent encore d’agir, d’assumer leurs responsabilités, leurs devoirs.

Aujourd’hui, les sondages nous “informeraient” que Macron serait en hausse dans les sondages. On se demande vraiment si les sondeurs ne sont pas des imposteurs, ou les sondés des moutons de l’Aïd.

Je ne crois pas aux sondages, surtout pas ceux-là qui forcément dépendent des questions posées, c’est-à-dire orientées !

Les Français doivent prendre conscience de ces tartuferies sondagières révoltantes, de ces journalistes qui infantilisent, des médias en général, hormis des hommes comme Ivan Rioufol, Éric Zemmour, André Berkoff, Élisabeth Lévy, Charlotte d’Ornellas, et notre journal, Riposte Laïque, et ses rédacteurs. Pardon pour tous ceux que j’oublie, et qui dans la tourmente tiennent le cap d’une info juste, tant sur les plateaux de télévision que sur les réseaux sociaux.

Gérard Brazon

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
wika

Macron serait en hausse dans les sondages ?
Et bien moi, ça ne m’étonnerait pas.
Il suffit de relire les 10 stratégies de manipulation des masses de Noam Chomsky :
https://nospensees.fr/les-10-strategies-de-manipulation-de-masse-selon-noam-chomsky/

jean haysoupé

Echec scolaire de la progéniture, ensauvagement de la société, élites qui nous dirigent complètement déconnectées des réalités et complètement siphonnées, dette abyssale de l’état, remise en cause de la laïcité par certaine communauté, délabrement de tous les services de l’état, paupérisation grandissante d’une grande partie de la population, restrictions sur les libertés individuelles, restrictions sur les libertés d’expressions.
Depuis des décennies force est de constater que la France est gouvernée par des incapables, des imposteurs, des malades mentaux et le pire par des anti-patriotes et anti-français.
Nous arrivons je pense au terminus, et si un coup de force n’est pas tenté par des gens à poigne, alors nous allons droit vers la guerre civile et le chaos.

jonathan

https://www.youtube.com/watch?v=ckdQlEAawOI
Les Asiatiques c’est des racailles aussi.

Eddie

Marie-Julie Jahenny (1850-1941), entre autres, a fait des prophéties sur notre époque actuelle. Ses prophéties sont sidérantes d’exactitude. Je mets un petits extrait en rapport avec l’article.
Les enfants de France vont devenir les enfants d’un autre royaume, malgré leur prétention de rester français. Ceux qui sont nouvellement entrés en France vont résider au Centre (Paris et alentours). L’autre partie (Bretagne, Normandie) sera l’endroit où, celui qui plus tard sera proclamé Roi des français, commencera la conquête. Ce sera lors de cette division que la France entrera dans la violence complète. Les gardiens de la paix traditionnels ne pourront plus circuler dans les villes. Ce sera le signal du pillage, d’une guerre civile terrible.

Eddie

Suite de mon commentaire.
De nombreuses personnes ne travaillant pas n’attendent que le signal.
Quand le gouvernement verra ces bouleversements, il fera comme l’oiseau, il s’envolera et passera dans un autre pays. Et la France sera en pleine révolution. C’est à ce moment-là qu’il faudra fuir Paris.
La mortelle crise révolutionnaire durera juste 4 semaines, mais l’étendue sera immense. Le nombre de ceux appelés meurtriers du peuple sera d’une immensité inconcevable. Lors de ces 4 semaines terribles, les étrangers, dont le désir est rempli d’une violence qui ne se possède pas, seront maîtres de la France. Dès la nouvelle du fatal événement, leurs oreilles ne seront pas sourdes. Pendant cette lutte première, dans toute la France, il y aura liberté pour tout.

Eddie

Suite et fin de mon commentaire.
Il n’y aura plus de captifs emprisonnés pour crimes.

http://www.marie-julie-jahenny.fr/les-propheties-pour-la-france.htm#_Veillez_et_Prier_!_

Quest

Merci pour le lien.
Bien “vu” Marie-Julie Jahenny !

MAXIMUS

Tout à fait d’accord Monsieur Brazon !
Sur la forme et sur le fond .

jean haysoupé

C’est beau le vivre ensemble!, car rappelez vous il y a quelques années de cela en 1999, la bonne, la très bonne idée de l’inénarrable faux cul Chirac qui voulait mettre la diversité dans la Marine de guerre et notamment sur le PA Foch; et bien mal lui en pris car ces « chances » pour l’armée se sont révoltées et mutinées en prenant en otage un officier du bord, ils furent délogés et neutralisé par un commando de fusiliers marins, car ils étaient allergiques à la discipline imposée à bord!.
les JFOM (jeunes Français d’origine maghrébine, dans le langage militaire) commettent 3,5 fois plus de désertions, 6 fois plus de refus d’obéissance, 6 fois plus d’outrages à supérieurs et 8 fois plus d’insoumission que les recrues Gauloises.
Avec une faune pareille, bon courage mes potes soldats!!!.

Lionel

“le véritable but de la novlangue est de restreindre les limites de la pensée”.

En effet! Exactement comme quand certains parlent “d’islamo-gauchisme”, de “merdias” ou de “journalopes”.

A novlangue, novlangue et demi.

andrea

Non non, islamo-gauchisme, merdias, journalopes, ne sont pas des termes de Novlangue.
On pourrait même rajouter journaclures, islamo- collabos, gauchiasses.

malein

andrea, je suis entièrement d’accord avec vous…

patphil

” Ivan Rioufol, Éric Zemmour, André Berkoff, Élisabeth Lévy, Charlotte d’Ornellas, ”
et Golnadel !

Les ROUGES

sans eux CNEWS n’existe plus !

R2D25

La salope ferrari!!

Jérôme

Toujours entourée sur son plateau d’un ramassis de maghrébins genre le marseillais qui force son accent Zeribi, et une brassée de soit disant médecins prénommés Farida, Rachida etc… (comme si il n’y avait plus de médecins français à inviter sur son plateau). Cette Ferrari est une véritable pute à crouilles.

kallia

clairement oui, c’est ça qui a fait le succès d’une chaine qui était moribonde , parce que si on écoute Praud, on a juste envie de zapper direct !

Dugenou

Ivan Rioufol très en forme actuellement dans l’émission de Pascal Praud. Ce n’est pas sur les chaînes bien pensantes dites “publiques” qu’on entendrait de telles vérités assénées avec cette vigueur.
Bravo Ivan et courage à tous ces “résistants”!

JOSEPH D ARIMATHIE

a propos des moutons de l aid , comment ca se passe cette annee ? on espere le deconfinement pour le 20 mai histoire de finir le jeune bien comme il faut ! et puis , ce serait un signe ;un clin d oeil a la communaute sympathique des electeurs de chapon 1ER . en 2022 , c est macron et muezzin ! ou le chaos ?

Daniel Boutonnet

Dans notre liste de journalistes résistants et résistantes, j’ajouterais Gabrielle Cluzel.

Béret vert

Ca leur pètera à la gueule un de ces jours, à ces journalistes.
tshirt-artdelaguerre.com

ven85

tout cela est la faute aux journalistes,mis en place par la finance mondialiste,pour garder le pouvoir,cas unique en france,aucun mediats ,ni radio est independante ,tous rachetes par 9 milliardaires,(bouygues,drahi,rothchild ect ) ils lavent le cerveau aux francais depuis 40ans,c’est grace a eux que MACRON a ete elu,1an avant l’election,tout les jours,surtout BFM,matracaque,meeting en directe,les hebdos comme paris match,2 couvertures en 1 page avec sa cougar et voila comment on met au pouvoir,un macron,sans parti,sans elus,sans argent(si ces copains banquiers)1mois apres les legislatives plus de 300elus,n’ayant jamais fait de politique,grace aux carnets d’adresses de macron,qui ont selectionner dans chaque region,les compatibles pour en marche,car sans elus,comment aurait il fait,

Verdammt

Béret vert: ce ne sont pas des journalistes mais des”pisses copies”.
A une époque ces fumiers de pisse copies appelaient les djeunes des banlieues “Wladimir”.
Moi je ne regarde plus la TV de francarabia depuis plusieurs années.
Un jour un PC (pisse copie) avait rapporte le crime d une petite jeune fille des quartiers Nord de Marseille. Cette petite de 15 ans était passe dans une tournante par une bande de “Wladimir” et a fini cramée dans une poubelle.
le PS avait fini son commentaire en disant: “C est un bizutage qui a mal tourne…”. Voila leur prose a ces PS et il y en a d autres. A l armée un PS
comme cette Mrd aurait prit une bite au cirage, se faire casser la gueule et finir dans l étang. Enfin.

jean haysoupé

Les aides à la presse en France doit avoisiner les 155 millions d’euros, çà c’est du cash pour acheter la propagande des merdias.
Viens ensuite des aides sur les charges sociales, qui doivent tourner autour d’une remise de 25%.
Et cerise sur le gâteau, un abattement “spécial” journaleux de 30% sur leur revenus nets, pourquoi 30% pour les scribouillards propagandistes?, mystère et boule de gomme.

Lire Aussi