Ceux qui nous gouvernent s’en foutent des Français pauvres

Certains Français s’imaginent très intelligents, d’autres supérieurs par essence, par la naissance, par la science ! Le plus souvent, ils se pensent au-dessus du peuple en général, des sans-dents qu’ils méprisent la plupart du temps !

Lors d’une émission sur M6, concernant la peur du déclassement des Français ! De ceux que nos « intelligents » appellent, « la classe moyenne » !  Dans ce documentaire il est précisé que les exemples traités sont ceux de Français de la classe « inférieure » !

Il y aurait donc des » inférieurs » dans la « classe moyenne » ! Des individus, des familles classés en bas ou en haut d’une échelle sociale ! Il y aurait, pour nos intelligents, des supérieurs et des inférieurs en fonction de leurs salaires et aides sociales dans la case dite, « classe moyenne » ! L’Insee classe ainsi dans la classe moyenne toutes les personnes dont le revenu disponible – autrement dit l’ensemble des revenus, prestations sociales comprises – est situé entre 1 350 euros et 2 487 euros par mois (chiffres portant sur l’année 2016). Au- dessus, vous êtes donc riche ? De qui se moque-t-on ?

 

Quid d’un décile : c’est quand on découpe notre population en tranches égales de 10 %, on obtient ce que les statisticiens appellent des « déciles ».

Chaque jour, j’en apprends davantage sur le niveau de nullité de ceux qui décident où et comment placer des groupes et les individus en fonction de leurs revenus, et donc des intérêts qu’il y a à mieux les connaître pour mieux « exploiter » ledit classement ! 

Le géographe Christophe Guilluy estime que depuis les années 1980, la classe moyenne des pays occidentaux voit sa situation en matière de revenus, de services, de lien social s’aggraver, principalement du fait de la mondialisation. Cette relégation de la classe moyenne serait particulièrement visible d’un point de vue géographique, par « le creusement des inégalités sociales et territoriales », et se matérialiserait par le rejet de celle-ci à la périphérie des grandes villes ou dans les campagnes alors que les « gagnants de la mondialisation » resteraient concentrés dans des métropoles mondialisées. (Source)

J’ai pu constater, lors des reportages, les terribles combats de survie de certaines familles terrorisées par les fins de mois déficitaires, le 15 ! Des femmes seules qui se démènent pour leurs enfants afin qu’ils puissent manger, dormir, et aller à l’école dignement ! Des couples qui se battent chaque jour pour joindre les deux bouts, et accumulent les réductions, les promotions et font des courses avec ces réductions de quelques centimes pour réduire la note finale. Des retraitées anciennes ouvrières, gagnant moins 1 000€ et obligées de continuer à travailler dans des conditions très dures, comme chauffeur d’un car scolaire, etc.

J’ai été touché en plein cœur et je ne pouvais pas réprimer ma colère qui montait quand je pensais à ces gauchistes qui militaient pour l’invasion migratoire, se félicitaient que des soi-disant mineurs touchent 50 000 € par an, que d’autres aient une carte bancaire payée par les subventions à la charge des contribuables, où qu’ils exigeaient, au nom de « l’humanisme« , que soient accueillis « avec dignité » des clandestins, alors même que nos vieux crèvent, que nos patriotes se serrent la ceinture et souffrent chaque jour, en se taisant le plus souvent !

La gauche dite sociale est bel et bien morte. Elle a fait place aux immigrationnistes, aux mondialistes islamisés, et autres bobos gauchistes à pédales ! 

Je les voyais ces « Gilets jaunes » des débuts, avant qu’ils ne se fassent noyauter par les gauchistes de la CGT et SUD, par de soi-disant chefs et meneurs qui ont tué le mouvement. Ils devaient faire face à l’augmentation de l’essence, du gas-oil,  parce qu’en province, la voiture est terriblement nécessaire, et qu’entre le loyer et l’essence, il ne reste plus que des déficits, des interdits bancaires, des menaces et parfois, la chute dans la pauvreté, et le déclassement comme disent les « économistes », les politiciens, avec leurs cœurs azotés !

Voici un exemple de stupidité infernale dans cette vidéo qui montre à quel point notre pays est tombé bien bas, qu’il s’approche d’une ligne rouge, celle d’un déclassement généralisé de la nation France parce que ceux qui nous gouvernent sont des incompétents au minimum, ou de fieffés coquins, sinon plus.

Gérard Brazon

 

 

image_pdf
0
0

4 Commentaires

  1. on s en fout des francais pauvres ! l important c est de venir en aide a tous les pauvres de la planete qui viendront nous remplacer ! des mosquees , des allocs et tout ira bien pour eux . quand imam content , musulmans tranquilles !

  2. Chiffres effarants, même si bien connus…
    D’où 750 Mds de Redistribution,
    10 % des plus riches paient 70 % de l’I.R.

  3. j’ai vu une video dont je n’ai plus le lien qui expliquait, d’après les chiffres officiels fournis par l’état qu’un pauvre sur quatre sera mort avant de toucher sa retraites et que les riches ont une espérance de vie de dix huit ans de plus que les pauvres !
    repousser l’âge de la retraite c’est donc se débarrasser d’un maximum de pauvres !!!!
    un assassin va en prison
    un tueur en série va en psychiatrie
    et un tueur de masse comme marcon, qui tuent agriculteurs et pauvres tout va bien !!!!

  4. ben c’est y pas normal, ces pauvres ils ne peuvent pas les faire cracher un pognon de dingue !

Les commentaires sont fermés.