La CGT complice des assassins islamistes

“Qui n’empêche pas le mal le favorise. ” Cicéron

CIwrD_oUkAEh_g2À Toulouse, la CGT ne manifestera pas ce samedi 21 novembre contre l’ISLAMISME. Ni contre l’obscurantisme religieux. Ni contre le terrorisme.
Non ! la CGT manifestera CONTRE les AMALGAMES et la paix. Contre la barbarie aussi; mais sans trop définir d’où elle vient, qui elle est, et quelle forme elle prend. Dans ses tracts ou son communiqué de presse, jamais le mot islamisme n’apparaît. En revanche, les organisateurs en appellent aux gros bras de son service d’ordre pour faire la chasse à l’extrême drouaaate. (1)
Cette pudeur contre l’islam nous rappelle que pendant le pacte germano-soviétique, la centrale syndicale, sous les ordres de Staline, invitait déjà les ouvriers à ne pas faire d’AMALGAME et à suivre les mots d’ordre pacifiques du petit père des peuples, allié de tonton Adolphe.
Face à la vraie menace, la CGT retrouve donc ses vieux réflexes. Alors que le péril prend les habits verts de l’islam, qu’il ronge toute une jeunesse, qu’il menace nos libertés, nos vies, notre avenir, alors qu’il distille son venin au cœur de la classe ouvrière, la CGT regarde ailleurs, minimise, et adopte le relativisme complice de ses années de collaboration.
Un relativisme que l’on retrouvera dans les années 60 chez les porteurs de valises émanant de ses rangs et qui furent chargés de financer les égorgeurs musulmans du FLN.
C’était l’époque où Camus disait  » Mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde ». Aujourd’hui quand Mélenchon et la CGT déclarent que l’Islam n’a rien à voir avec les massacres du vendredi 13 novembre, ils ne font que rajouter du malheur au drame qui nous touche.
meltwCette rhétorique n’est malheureusement pas nouvelle. C’est celle qui permet encore aux communistes de se dédouaner des crimes de Staline, Pol Pot, Mao et de tous les régimes coco qui ont ensanglanté la planète. En 2013, Gérard Filoche ne déclarait-il pas que le vrai communisme n’a jamais existé.
Rien de nouveau donc sous le soleil :

– Les crimes communiste n’ont rien à voir avec le communisme – Les crimes islamistes n’ont rien à voir avec l’Islam -… et le cacao n’a rien à voir avec le chocolat.

filocheQue cache cette pudibonderie ? Une complicité ? De la couardise ?
Comment se fait-il que la CGT, qui passe son temps à lutter contre le FN croyant qu’il incarne le plus grand danger pour la France, n’a pas assez de vocabulaire pour dénoncer l’Islamisme et cherche par n’importe quel moyen à l’épargner des amalgames ?
Le courage ne lui manque pourtant pas! La preuve :
Quand elle organise une manifestation contre la venue du Front National dans une ville, la CGT parvient à transformer tous ses alcooliques en résistants intrépides qui finissent par vomir, dans les senteurs anisées de leurs ivresses héroïques, des gerbes d’amalgames.
Est-ce-que finalement la CGT ne serait pas une organisation semi-mafieuse, avide d’argent public destiné à entretenir des petits marquis et autres rentiers de la contestation autorisée ?
Tout ceci pourrait sembler bien dérisoire si ce que nous venions de vivre n’était pas profondément tragique. Car le fascisme, le vrai, celui qui vient de faire 130 morts, d’anéantir une génération de caricaturistes, de massacrer des enfants dans une école juive et d’assassiner des militaires français, ce fascisme là se nourrit de la peur que nous éprouvons à le désigner et à l’affronter. En refusant donc de donner un nom à l’idéologie qui nous attaque, la CGT devient le complice consentant de nos assassins.
Cette posture n’est pas sans conséquences. Lorsque à Riposte Laïque certains d’entre nous ont dévoilé et dénoncé l’islamisme à la RATP (que les média font mine aujourd’hui de découvrir), de quel côté s’est alors trouvée la CGT ?
Du côté du combat républicain ? De celui de la laïcité ?
Non! La CGT a choisi à l’époque le camp de l’infâme. Celui de l’idéologie qui a donné naissance à l’islamiste Samy Amimour. Cet ancien chauffeur de bus de la RATP qui, au milieu d’une jeunesse pleine de joie et de vie, souriante et insouciante, s’est fait péter comme un lâche le vendredi 13 novembre.
Qui sait, peut-être que si la CGT avait eu le courage de dénoncer l’emprise de l’islam au sein de cette entreprise publique, nous aurions pu éviter l’acte délirant de ce fanatique.
Et c’est ainsi qu’avec ce genre de syndicat Allah deviendra Grand en France.
Jérôme Cortier
(1) Jamais un mouvement d’extrême droite n’a perturbé une marche à la mémoire des victimes. Mais peut-être que la CGT de la Haute Garonne fait allusion à la manifestation qui a eu lieu à Metz où la gauche Cégetiste et du Front de gauche a expulsé des patriotes qui brandissaient une banderole demandant l’expulsion des islamistes. La CGT ne se contente pas d’épargner l’Islam, elle sert aussi de milice aux donneurs d’ordre de l’islamisation en France.
 

image_pdfimage_print

8 Commentaires

  1. Toute cette vermine syndicaliste vit grassement du parasitisme social, outre de la corruption des chiens d’argent mondialistes qui les cooptent pour pousser à la roue de l’immigration de masse qui transformera au meilleur des cas le salarié occidental en esclave du futur tiers monde européen.
    Toutes ces vieilles pourritures dégénérées provoqueront le chaos sans réaliser qu’ils seront les premiers à être égorgés comme des porcs sous les couteaux mahométans qu’ils aiguisent…

    • Comment voulez vous que la CGT nomme le mal, l’islam, qui ronge notre pays et l’Europe, quand une partie de ses représentants syndicaux sont eux mêmes des musulmans que l’on voit régulièrement aux informations, justifier un combat syndical dans les entreprises, la boucle est bouclée, on ne fait pasdamalgame et cestpasçalislam.

  2. « CGT » ne veut plus rien dire. n’a plus aucun sens avec un code du travail de 5kg.
    il faut démanteler cette organisation mafieuse qui entretient des nababs-gôchiards, ramassis de propagandistes anti-français.

  3. J’ai rendu ma carte CGT il y a dix ans pour la remplacer par une belle carte bleu blanc rouge patriote. Les syndicats ne s’occupent plus des intérêts des travailleurs depuis bien longtemps
    , bien au contraire ils favorisent une immigration massive pour fournir au grand patronat une main d’oeuvre à bon marché, diviser les travailleurs pour casser les luttes et faire baisser le niveau des salaires et même quand ils constatent les dégâts et les morts causés par leur idéologie immigrationniste débile ils persistent et signent.

  4. Il y a belle lurette que les maghrébins sont délégués CGT. Solidarité de porteurs de valises…

  5. Alors nouveaux on nous dit que les Français sont patriotes ! Mais par Français on entends… Arabe, noir et islamo-collabos et gauchos ! Bref tous ceux qui ont tapés sur les patriotes. Une petite Marseillaise et ça repart ! Encore une Marseillaise qui n’est pas pensée, pas réfléchie. Nous les patriotes, une Marseillaise nous redresse les poils, nous fait appartenir au plus beau pays du monde car j’y suis né. La patrie avant tous mais pour les gauchos cela ne signifie rien sauf poussières !

  6. Les dirigeants communistes n’ont pas toujours été aussi idiots que ceux d’aujourd’hui (pour vous en convaincre, regardez les vidéos des discours de Georges Marchais de 1980 quand il parle des dangers de l’immigration massive…)
    Il faut se méfier des parallèles hasardeux, comme celui entre le communisme et l’islam.
    Pour ma part, je comparerais plutôt le communisme au christianisme. Le message de Jésus n’était qu’amour et paix, et pourtant, tant de crimes ont été commis en son nom! (évangélisation forcée de l’Amérique du Sud, Inquisition, etc…)
    De même, Marx, même s’il parlait de « dictature du Prolétariat », n’a jamais dit que les opposants au système devaient être persécutés, et encore moins massacrés.
    Pour l’islam, c’est complètement différent : le djihad, la haine du non-musulman, la conquête du monde et la réduction au statut de « dhimmi » du non-musulman dans les pays conquis, tout cela est écrit noir sur blanc dans le livre sacré et fondateur de l’islam, le Coran.
    La différence est de taille:
    – On peut être chrétien et condamner les crimes commis au nom de la Chrétienté, parce que Jésus n’a jamais ordonné de tels crimes.
    – On peut être communiste et condamner les massacres de Staline et de Mao, parce que Marx n’a jamais prescrit de tels massacres.
    – Mais on ne peut pas être musulman et condamner le djihad, puisque le le djihad est prescrit par le Coran, et parce que le tout premier chef de guerre djihadiste, c’était le prophète Mahomet lui-même !
    Voila pourquoi l’islam est une religion figée à jamais, sans aucun espoir d’évolution.
    Ses idées de haine étant contenues dans son livre fondateur lui-même, l’islam ne peut absolument pas être mis en parallèle avec le christianisme, ni même avec le communisme.

Les commentaires sont fermés.