Changeons ensemble : Macron a piqué le slogan d’Ali Bongo !

Publié le 11 décembre 2018 - par - 4 commentaires
Share

Le slogan de M. Macron pour le premier tour de la campagne présidentielle était : « La France doit être une chance pour tous » puis, au deuxième : « Ensemble la France ». Il est à noter qu’un slogan ne peut frapper les esprits que s’il ne change pas à chaque instant.

Lors du discours du mardi 22 mai 2018 en faveur des quartiers, le président de la République a utilisé le slogan : « La France, une chance pour chacun ».

Comme M. Macron change de slogan pratiquement à chaque discours, ses communicants devaient être à court d’idées pour en trouver un nouveau pour le discours « relatif à la stratégie et à la méthode pour la transition écologique » du mardi 27 novembre 2018. C’est peut-être pour cette raison qu’ils ont recyclé le slogan utilisé par M. Ali Bongo lors de sa campagne pour sa réélection en 2016.

« CHANGEONS ENSEMBLE »

Le texte, la couleur et même le logo de la présidence se ressemblent. M. Macron avait déjà rencontré plusieurs fois M. Ali Bongo. La presse enthousiaste de Libreville avait écrit : « Ils ne se quittent presque plus. C’est désormais un rituel. À chaque sommet international où ils se retrouvent, ils prennent la peine d’échanger, souvent longuement. Entre Ali Bongo Ondimba et Emmanuel Macron, le courant passe manifestement.[1] »

  1. Louis Aucoin, expert en communication considère le mot « ensemble » comme un mot passe-partout « quand on ne sait pas ce qu’on veut dire ».

En 2002, M. Chirac avait choisi le slogan : « La France en grand, la France ensemble ». Pour Nicolas Sarkozy, en 2007, c’était : « Ensemble, tout devient possible ». Le parti socialiste européen avait utilisé le slogan : « Devenir plus forts ensemble » pour les élections au Parlement européen en 2004.

Pour la deuxième partie du slogan, il est incontestable que le changement est une thématique qui séduit de nombreuses personnalités politiques, en France comme à l’étranger.

Aux États-Unis, par exemple, Barack Obama avait utilisé : « Le changement auquel on peut croire / Change We Can Believe In ».

Au Canada, nous pouvons citer les slogans du NPD : « Ensemble pour le changement / Ready for a change » et du Parti libéral : « Il est temps de changer ensemble / It’s time for a real change ».

En France, nous avons encore tous en mémoire le fameux : « Le changement, c’est maintenant » avec lequel François Hollande remportait l’élection en 2012 devant Nicolas Sarkozy.

Pour terminer, nous pouvons aussi citer : « Le président du vrai changement », slogan de Lionel Jospin en 1995.

Lors du séminaire gouvernemental du 14 septembre 2017, M. Ali Bongo avait mis en garde ses ministres contre la « colère » du peuple :

« On a trop tendance à l’oublier mais ministre vient du latin minister qui signifie serviteur, instrument, agent. Le ministre : c’est celui qui accomplit une tâche au service d’un autre. […] Par conséquent, dans votre action quotidienne, n’oubliez jamais que vous êtes des serviteurs d’un maître sévère et impatient, le Peuple. Servez-le dignement, au lieu de vous servir. »[2]

Johan Zweitakter

  1. Macron aurait dû méditer, à l’époque, sur le contenu prémonitoire de cette phrase de son « ami » Ali Bongo afin d’éviter le chaos dans lequel il a plongé la France aujourd’hui.

[1] https://lalibreville.com/sommet-de-francophonie-a-erevan-nouveau-tete-a-tete-chaleureux-entre-ali-bongo-emmanuel-macron/

[2] http://www.gabonemergent.org/discours-du-president-ali-bongo-ondimba-a-l-ouverture-du-seminaire-gouvernemental.html

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
DUFAITREZ

Que de messages éculés !
« Politique Autrement », Changeons maintenant  » etc…
« Le Peuple au Pouvoir » ? C’est quand ?

Marnie

Le changement dans la continuité ! En France c’est perpétuellement le cas. Sauf que EM, lui, fait les poches des retraités et des plus démunis. Sauf que la colère gronde. Si le mouvement des GJ s’essouffle il réapparaitra un peu plus tard. Et là ça fera mal.

Dupond

L’ignoble nain hongrois avait le meme slogan !!! ils veulent tout changer mais seulement ce changement ne sera appliqué qu’aux sans dents ; eux : pour ce qui les concernent ils restent comme ils sont ( au chaud dans leurs co cons )
https://www.youtube.com/watch?v=nzDXpJOEzpM

Garde Suisse

@Dupont
« L’ignoble nain hongrois » et si nous l’appelions Tracassin, ce personnage qui fait signer des pactes au bas duquel se trouvent de petites lignes faisant tout perdre au signataire, je trouve que ce surnom lui irait comme un gant !