Chantage de la Licra : le document pour intimider les candidats non « bleu Marine »

Publié le 28 mai 2012 - par - 2 426 vues
Share

Dans un précédent article, je m’insurgeais contre la « liste noire » des candidats du Rassemblement bleu Marine que veut mettre en place la Licra pour les intimider : http://ripostelaique.com/la-licra-imposera-t-elle-aux-candidats-fn-de-porter-un-hexagone-bleu-au-revers-de-leur-veston.html

Mais cette méthode qui rappelle les heures les plus sombres de l’Histoire du 20ème siècle ne suffit pas à l’officine d’Alain Jakubovicz. Il fallait pousser ce maccarthysme encore plus, non seulement en intimidant les candidats marqués du sceau de la honte publique, mais également en faisant chanter les autres. Je disais :

« Autre immixtion inadmissible de la Licra dans le débat politique, ce groupuscule « demandera dans une charte présentée aux candidats, de droite comme de gauche, un engagement de désistement en faveur du candidat républicain le mieux placé s’il y a un risque d’élection d’un représentant de l’extrême droite. »

Autrement dit, la Licra veut ouvertement fausser le jeu de l’élection républicaine, d’une manière totalement arbitraire puisqu’elle seule jugera du « risque » (sic !) de l’élection d’un candidat du Rassemblement bleu marine. C’est un véritable chantage sur tous les candidats à ces élections législatives. »

Et voici la fameuse « charte » que la Licra envoie à tous ces autres candidats en leur demandant de le signer :

AppelvsFN23maiLicraV4

Inutile de faire l’explication de texte de ce document, dans la plus pure ligne stupidement « halte à la bête immonde », sans arguments de fond mais uniquement voué à une haine viscérale contre le Rassemblement bleu Marine, ses candidats, ses militants et même ses électeurs pris pour des idiots.

Il s’agit là d’une immixtion politique inadmissible, qui sort totalement de l’objet social de la Licra.

Et en prenant ainsi un rôle sortant de sa neutralité politique, il est évident que toute subvention publique ou tout accord public entre la Licra et l’Etat ou des collectivités locales devient ipso facto illégitime voire illégale. En effet, on ne peut subventionner que des associations d’« utilité publique », remplissant un devoir de neutralité dans l’« intérêt général » de tous les citoyens.

La Licra publiera la liste des candidats qui auront répondu à son chantage. Mais une fois de plus, cela s’avèrera contre-productif et ce sera un beau service rendu au Rassemblement bleu Marine et à ses électeurs. En effet, au second tour, en cas d’absence du candidat Rassemblement bleu Marine, celui-ci ci pourrait être amené « au cas par cas » à appeler à battre le candidat restant qui s’est montré le plus haineux et le plus antidémocratique à l’encontre du Rassemblement bleu Marine. Merci à la Licra d’en fournir la liste !

Djamila GERARD

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.