Chanter la France

Publié le 29 octobre 2014 - par - 917 vues
Share

Drapeau 03Ferrat, quand tu chantais la France
Ça ne choquait personne, à c’ que je crois,
Aujourd’hui qu’elle est en souffrance
Ce s’rait peut-être un peu plus délicat.
Qu’est devenue la douce France
Si chère au cœur de notre ami Trénet ?
L’époque a changé de tendance
La nouvelle mode est à l’anti-français
Vous n’aurez pas ma repentance
Tant que je vivrai jamais vous ne l’aurez.

Vous tous qui défendîtes la France
Croyant au ciel ou bien n’y croyant pas,
Cela n’avait pas d’importance,
La liberté n’avait pas d’au-delà.
On veut vous réduire au silence
Votre drapeau mille fois humilier,
L’époque a changé de mouvance,
La nouvelle mode est à l’anti-français.
Vous n’aurez pas ma bien-pensance
Tant que je vivrai jamais vous ne l’aurez.

La philosophie des Lumières
Il est de très bon ton d’en ricaner,
Tous les Condorcet, les Voltaire,
Aux oubliettes il faudrait les jeter.
Du haut de leur condescendance
Les nouveaux maîtres de notre pensée
Champions d’ la dégénérescence
Leur tyrannie voudraient nous imposer.
Vous n’aurez pas ma complaisance
Tant que je vivrai jamais vous ne l’aurez.

L’obscurantisme est à nos portes
Mais il est bon de ne jamais le dire,
Et puis d’ailleurs que leur importe
Car l’essentiel c’est de se faire élire ?
La Marseillaise n’a pas de chance :
Ils voudraient tant nous la défigurer !
L’époque a changé de préférence,
La nouvelle mode est à l’anti-français.
Vous n’aurez pas ma déchéance
Tant que je vivrai jamais vous ne l’aurez.

Notre fête républicaine
Apparemment leur donne des nausées
Ils ne peuvent plus cacher leur haine
Envers notre beau 14 juillet.
Ils lui préfèrent à l’évidence
D’autres manières de se rassembler
Car, honni soit qui mal y pense,
La nouvelle mode est à l’anti-français.
Vous n’aurez pas mon anti-France
Tant que je vivrai jamais vous ne l’aurez.

Notre France est universelle
N’en déplaise à tous les tenants du pire
Défendons-la car elle est belle,
Ne la laissons surtout jamais détruire.
Elle est notre dernière chance
Pour sauver une civilisation
De liberté, de tolérance,
Nous n’accepterons pas leur trahison.
Toujours je chanterai la France
Tant que je vivrai oui je la chanterai.

Yves Daunès

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.