Chaque agression d'un "Gaulois" montre la grande lâcheté actuelle des "blancs"

Dans la série « Scènes de racisme anti-blanc, injures et insultes en tous genres », récemment Virginie Battigaglia, (RL 221) puis Sylvie Martin (RL 223) nous ont fait part de leur mésaventure dans ce domaine; j’y reviendrai. Moi-même, antérieurement, avais relaté un de ces faits (RLn° 212).
Les «incidents », plus ou moins graves, abondent, mais ne cherchez pas dans les faits divers de la presse écrite, ou n’espérez pas que cela fasse la une des J.T. Non, bien sûr, des blancs agressés cela n’intéresse pas nos médias si bienpensants, mais par contre que l’on touche à un cheveu d’un « black » ou d’un maghrébin alors là, attention!!
Voici encore une autre histoire, qui s’est passée en 2010. Au bord du trottoir d’une petite rue, que je m’apprêtais à traverser, à environ 2 mètres derrière moi, se tenait un « black » adossé au mur d’un immeuble. De l’autre côté de la chaussée arrive une
voiture avec au volant, un maghrébin d’environ 30 ans, une jeune femme à ses côtés, et qui lance à la cantonade, comme s’il s’adressait à des chiens: « L’entrée de l’hôpital, c’est où ? » Pas de « Bonjour» ou « s’il vous plaît» rien … Le black ne répond pas,
moi non plus, irritée par le ton cavalier fort peu poli.
Eh bien, que pensez-vous qu’il s’est passé? Je me suis fait traiter de « Sale Pute! » par un individu dont, compte-tenu de mon âge j’aurais pu être la mère … Sachant que la mère est bien la seule femme qui est sacrée pour un musulman, cela donne la mesure de l’irrespect et de la haine qui les anime. Prise de court, mais n’ayant pas pour habitude de me laisser insulter sans raison, sans même réfléchir, j’ai répliqué par ce qui m’est venu à l’esprit à ce moment-là: « Sale arabe! », j’ai traversé derrière le véhicule, et poursuivi mon chemin… avec toutefois un regard en coin, pour m’assurer qu’il n’était pas descendu de son véhicule… Ce qui, heureusement, n’était pas le cas!
Je m’adresse à vous, Virginie, vous êtes jeune, vous étiez encore avant cette agression, pétrie de bons sentiments envers tout individu, quelle que soit son origine ou sa religion; mais voilà que la réalité vous a rattrapée, une réalité que, semble-t-il, vous refusiez de voir, mais qui s’est imposée brutalement. Vous venez de prendre conscience, c’est vous qui le dites: « qu’une partie de cette population est en train de nous détruire » et encore: « C’est eux qui entendent faire la loi, et la font souvent. » oui, vous avez compris l’essentiel…Mais cela va encore bien au-delà!
D’un seul coup, vous avez pris conscience, d’une part, de l’inculture et de l’intolérance d’une communauté qui veut bien profiter de tous les avantages qu’offre la France (vous êtes, semble-t-il, bien placée pour le savoir puisque vous dites «travailler dans le social ») mais qui refuse nos valeurs et n’aspire qu’à une chose: nous imposer son mode de vie moyenâgeux ;et d’autre part, de l’incommensurable lâcheté des «blancs ». Car, ne vous y trompez pas, c’est toujours comme cela que ça se passe, lorsque des «Gaulois» se font agresser! !!
Je reprends, cette fois, la réponse qui vous a été faite (Courrier des lecteurs n° 223) :
« Je me déguise en nonne. Vous êtes traumatisée ?? Qui sème le vent récolte la tempête. On oublie dans cette histoire que pour un chrétien, c’est un blasphème. Se déguiser en nonne est ridicule, honteux, et pas drôle. Comment peut-on prendre en
délire notre religion pour un enterrement de vie de jeune fille!! !??? C’est grâce à vous et vos bêtises qu’il y a et aura la montée de l’islam et des islamistes ».
R.C.B.
Monsieur ou Madame R.C.B.
Vous avez tout faux… Qu’y a-t-il de ridicule, honteux ou blasphématoire à se déguiser? Ne vous est-il jamais arrivé de vous déguiser, même si c’était il y a très longtemps? Et même si, comme vous le prétendez, pour un chrétien, c’est un blasphème, en quoi cela regarde-t-il des musulmans ?? Je crains que vous n’ayiez rien compris à l’islam.
Oriana Garibaldi

image_pdfimage_print