Chaque jour on dénombre : 31.000 agressions, 1.340 cambriolages, 640 vols de véhicule…

L’ensauvagement de la France est une sinistre réalité que nos élus s’acharnent à occulter, en bons disciples de Talleyrand.

“En politique, ce qui est cru est plus important que ce qui est vrai”, disait ce diplomate.

Les statistiques sont d’autant plus magouillées que l’essentiel de la délinquance est d’origine immigrée et étrangère.

Un seul mot d’ordre : Ne pas faire le jeu du FN !

70% des crimes et délits selon la DCSP et DCPJ (Direction centrale de la sécurité publique et de la police judiciaire), sont le fait des populations immigrées.

https://www.valeursactuelles.com/delinquance-et-diversite-49576

C’est en 1994, date où les atteintes aux personnes ont supplanté les atteintes aux biens, que la situation est devenue catastrophique, atteignant son point de non retour.

Depuis, totalement dépassées, les autorités n’ont fait que masquer la vérité.

“Entre la main courante et la saisie statistique de l’infraction, la déperdition est immense. Une étude conjointe de l’Institut des hautes études de la sécurité intérieure ( IHESI ) et de l’INSEE, menée en 1999, indique que le nombre de plaintes déposées pour atteinte aux personnes est divisé par 10 lorsque le chiffre est enregistré dans les statistiques officielles.”(Commissaire Pellegrini)

Ajoutons que les plaintes ne représentent que le dixième des agressions.

“Lors de la fête de la musique en 1999, la police a eu connaissance de 10  blessés suite à une agression. Mais les hôpitaux de Paris ont soigné 93 personnes !”

Par conséquent, sur 100 agressions, on compte sur les doigts d’une main celles qui entrent dans les statistiques de la police.

On le voit avec les viols. Officiellement leur nombre a augmenté de 14% et atteint 15848 en 2016. Mais moins d’un viol sur dix donne lieu à une  plainte selon le Collectif féministe contre le viol.

Il est vrai que le viol est pratiquement impuni et que les récidives sont légion faute de réponse pénale dissuasive.

Les femmes et les jeunes filles de banlieue en font les frais. Pour les barbares coupables de viols en tournante, la défense est toujours la même : les filles sont des putes consentantes. Et les peines sont toujours légères.

Ce laxisme judiciaire mène au désastre. La France est en régression constante en matière de sécurité. Mais le ministère de l’Intérieur nous anesthésie chaque année avec son discours auto satisfait, omettant de dire que le taux d’élucidation des crimes et délits a été divisé par deux en quelques années et se traîne à moins de 30% !

Donc en 2016 on a dénombré 1,1 million de crimes et délit (hors délits routiers)

Chaque jour on dénombre :

31000 actes de violence physique

24 vols à main armée.

250 vols  violents mais sans arme.

2000 vols non violents.

43 viols officiels et dix fois plus en réalité.

640 vols de véhicules.

1340 cambriolages ou tentatives.

8200 actes de vandalisme et de dégradations diverses.

Le racisme anti-Blancs est totalement occulté et ceux qui ont dénoncé dans le passé les “ratonnades anti-Blancs”, comme en 2003, ont été cloués au pilori.

Ce ne sont pas les violences que la presse bien pensante a dénoncées, mais les fachos qui mettent de l’huile sur le feu.

Nos bien pensants refusent d’admettre que délinquance et immigration d’une part, islam et terrorisme d’autre part, sont étroitement liés.

C’est  pourtant  dans le vivier des banlieues que puisent les islamistes, faisant d’un jeune immigré non intégré, qui n’a jamais mis les pieds dans une mosquée, un adepte fidèle  du Coran, de plus en plus fanatisé et prêt à tuer au nom d’Allah.

Ce danger n’est pas nouveau, mais il n’a été pris en compte qu’en 2015. La faute aux irresponsables immigrationnistes qui dirigent ce pays.

Un rapport du ministère de l’Intérieur,  remis à Mitterrand en 1992 précisait :

“La réislamisation des Beurs, dans les formes que l’on connaît à l’heure actuelle, va constituer à moyen terme un obstacle supplémentaire à la ghettoïsation de certaines cités et un facteur de plus à prendre en compte dans l’aggravation des phénomènes de violence urbaines. Une dérive terroriste de certains groupuscules issus de cette mouvance n’est d’ores et déjà plus à exclure”.

C’était il y a 25 ans ! Et qu’a fait le gouvernement pendant toute une génération ?

Rien, il a attendu la tragédie du Bataclan sans prendre en compte la menace.

C’est de la trahison. Police et armée ont toujours fait leur travail, et bien fait.

Les politiques ont TOUJOURS été mis en garde. Mais aucun n’a prêté attention aux alertes des services de renseignement.

Le seul souci des dirigeants a été de combattre le Front National et de légiférer pour faire taire ceux qui sonnaient le tocsin.

Tout ce que subit la France était prévu de longue date et pouvait être évité.

La vérité est que le terrorisme intellectuel, dans ses délires suicidaires, a fini par nous conduire au terrorisme islamique.

En 2005, Philippe de Villiers disait : “Moi, je crois que l’islam est le terreau de l’islamisme et que l’islamisme est le terreau du terrorisme, donc, on ferait mieux de faire attention.”

Mais en 2017, rien n’a changé. Jamais les frontières n’ont été aussi largement ouvertes, et jamais la répression n’a été aussi sévère envers les défenseurs de l’identité gauloise.

Par conséquent, il faut s’attendre au pire.

Jacques Guillemain

image_pdfimage_print

41 Commentaires

  1. il y a aussi tous les cas où les victimes rentrent chez elles pour se soigner et ne disent rien à personne.
    Il y a aussi ceux qui se font véritablement massacrer par une cinquantaine de racailles, à coups de barres de fer et de godasses sur la tronche, qui sont recousus dans les CHRU et qui ne portent même pas plainte par peur des représailles.
    Et les salopards qui nous gouvernent osent parler de moralisation.
    Beurkkkkkkkkkkkkkk !

  2. Arrêtez de parler des frontières. Seule la France est une pareille pétaudière. Dans les autres pays de la CEE on ne brûle pas tous les jours des voitures, on n’attaque pas les flics, on ne caillasse pas les pompiers etc,etc.
    Ce sont vos politicards au pouvoir et les juges plus cons que nature qui en sont responsables.

  3. Féminisme de gauche : ne pas stigmatiser les harceleurs sexuels basanés
    ———————–
    26/09/2017 Harcèlement de rue : « Le risque, c’est que ce soit toujours des hommes NON BLANCS qui soient stigmatisés…»

    explique Elsa Cardona, membre du comité de pilotage de Stop harcèlement de rue au journal L’Obs.

    https://www.breizh-info.com/2017/09/26/78084/harcelement-de-rue-risque-cest-soient-toujours-hommes-non-blancs-soient-stigmatises

    • faite un sondage au lieu de mettre les blancs au même rang la France devient un pays catastrophique dire que des ancêtre de ma famille se sont battu pour défendre notre belle France et ils sont morts nous privant de leurs présence des déchirement pour ma grand mère et aujourd’hui nos politiques démolissent tout ça en devient ridicule car dans quelques mois la France va être engloutie mais des gens comme vous vous essaie de nous faire croire que tout va bien comme disait mon cher papa il y a longtemps que je ne crois plus au père noël

      • Mo aussi je croyais que mes ancêtres c’était battu pour défendre notre pays.

        Or en lisant les analyses sur les causes de la guerre, je constate qu’ils ont subit des guerres pour défendre des intérêts qui n’étaient pas ceux du peuple français.

    • Aujourd’hui, les féministes qui sont dans des associations, ne sont plus des féministes, ce sont juste des idéologues de gauche avec tous les défauts de ces idéologues. Elsa Cardona, quand elle dit que : « Le risque, c’est que ce soit toujours des hommes NON BLANCS qui soient stigmatisés…», elle avoue en gros, que comme elle connaît le profil des hommes qui harcèlent les femmes dans la rue, donc généralement des hommes non blancs, il faut que les femmes se taisent pour ne pas les stigmatiser… C’est de la même veine que ce que ces femmes de gauche pouvaient dire sur les femmes qui se faisaient harceler, agresser, voir violer au quartier Chapelle-Pajol par des migrants http://www.lexpress.fr/actualite/societe/harcelement-de-rue-a-la-chapelle-pajol-faut-il-elargir-les-trottoirs_1910691.html

    • « La solution de Caroline de Haas au harcèlement de rue a la Chapelle-Pajol est d’élargir les trottoirs et améliorer l’éclairage. » http://peupledefrance.com/2017/05/caroline-de-haas-harcelement-femmes-elargir-trottoirs.html

      « Paris : des femmes victimes de harcèlement dans les rues du quartier Chapelle-Pajol »
      http://www.leparisien.fr/paris-75018/harcelement-les-femmes-chassees-des-rues-dans-le-quartier-chapelle-pajol-18-05-2017-6961779.php

      Comme ces féministes, en fait idéologues de gauche car elles font honte aux femmes, sont dans cette idéologie de gauche, elles ne sont plus capables d’une quelconque réflexion personnelle, ne sont plus capables de voir les choses en face, elles n’ont plus aucune limite dans leur idiotie.

  4. Sans islam, le pays serait en paix et en sécurité ( près de 80% des incarcérées sont musuls, et je ne dis que ça… )
    Sans ces dirigeants islamo collabos, et en poursuivant sur la lancée des trentes glorieuses, ce pays auraient pu être un mini paradis !
    Quel gâchis !

    • les gens ne sont pas content mais quand il s’agit de voter ils se laissent manipuler moi depuis les élection je boycotte la télé et je m en porte aussi bien

    • Sans couilles molles, le pays serait en paix et en sécurité.
      la racaille frappe, pille et tue parce qu’elle sait qu’on ne tue pas.
      Tuons les en masse selon la loi du décime et le beau temps succèdera à l’orage.

  5. Eureka !On a tout compris !les punaises de lit sont amenées par les touristes ,qu’il a dit le monsieur!Le monument français le plus visité étant la tour Eiffel ,c’est donc contre les punaises que madame Hidalgo a fait ériger son mur .

  6. SUD-ISÈRE
    Police municipale : « À Grenoble, ça devient compliqué partout »
    http://www.ledauphine.com/isere-sud/2017/09/26/difficile-principalement-dans-les-quartiers-sensibles-et-dans-les-grandes-communes-les-agents-ont-le-blues

    Isère-Nord | LA TOUR-DU-PIN / MONTFERRAT
    Irma : une famille a quitté l’île de Saint-Martin pour l’Isère (4 ENFANTS ) (VOIR PHOTO)

    http://www.ledauphine.com/social/2017/09/26/une-famille-a-quitte-l-ile-de-saint-martin-pour-l-isere

  7. à 61 ans, aucune de mes plaintes (potentiellement multi quotidiennes) n’a été traitées et 99% (généralement pour coups, blessures, tortures et actes de barbarie aggravés sur travailleur handicapé) sont refusées!!!

      • J’ai même été condamné par le tribunal correctionnel de Montpellier à de la prison pour avoir gazé au poivre une racaille armée par destination afin d’éviter au moins 12 nouveaux mois dhopitalisation à temps plein alors que je suis travailleurs polyhandicape et malade avec carte de priorité!

  8. Nous sommes vraiment mal barrés…
    Si je fais le total de votre « Chaque jour on dénombre », j’obtiens 43 497 crimes et délits X 365 jours = 15 876 405 crimes et délits par an.
    Vous annoncez : Donc en 2016 on a dénombré 1,1 million de crimes et délit (hors délits routiers).
    Le Figaro et d’autres sources ont annoncé : 3,7 millions de crimes et délits en 2016.
    Peut-on y voir plus clair dans ces chiffres ?

    • Oui mais en contre point : ZERO riposte de notre côté.
      Jetez vos gosses dans une mare à crocodiles ça fera pareil.

  9. « La France orange mécanique » de Laurent Obertone. On y est en plein dedans. Et pourtant son livre avait fait scandale chez les bien-pensants quand il est sorti il y a déjà bientôt 5 ans.

    • les bien pensants sont vos KPOS : vous devez les éliminer physiquement et faire régner chez eux votre terreur

  10. ces chiffres, on peut les multiplier par 10 pour la seule et simple raison, c’est que les citoyens ne se déplacent même plus pour porter plainte dans un commissariat dont la principale occupation est de se bunkériser plutôt qu’exercer physiquement une présence quasi permanente là où c’est constamment chaud, en lieu et place de frimer sur les grands axes seulement afin d’y « prendre l’air » pour y donner le change.

    • C’est pour cela qu’il faut attaquer en groupe les forces de police pour leur voler leurs armes et leurs munitions.

  11. il faut s’attendre au pire, surtout si les patriotes et les populistes ne se rendent pas aux urnes (comme aux dernières législatives)

    • nous ne devons plus prendre nos cartes d’électeurs mais les armes
      nous devons verser dans l’action directe

  12. Certaines statistiques, dont les statistiques ethniques, sont interdites en France parce qu’elles démontreraient de manière indéniable, même pour les idéologues de gauche (mais quand les idéologues de gauche, ne peuvent pas nier, ils trouvent la parade : c’est la victimisation de ces délinquants), la part de l’immigration dans la délinquance, ce qu’on sait déjà, mais ceux qui ne veulent pas de ces statistiques, se disent que tant qu’elles n’existent pas, ce n’est pas prouvable sur le papier, noir sur blanc, donc ils peuvent nier la proportion des immigrés dans la délinquance… même si c’est évident.

  13. L’Assemblée nationale lève l’immunité de Collard après la diffusion d’une image violente de Daesh

    Gilbert Collard avait tweeté en décembre 2015 la photo d’un homme gisant au sol, le crâne défoncé, avec ce commentaire : «Bourdin compare le FN à Daech : le poids des mots et le choc des bobos !» L’animateur de RMC avait fait un parallèle entre le parti politique et le groupe terroriste.

    https://francais.rt.com/france/43840-assemblee-nationale-leve-immunite-collard-image-daesh

  14. Le Pire est déjà là ! Ca empire ! Les prisons débordent, 100.000 peines non exécutées,
    à moins de 2 ans fermes, vous y échappez, sauf cas rares…
    Par contre, la 17° Chambre matraque les Sauveurs de la Nation !
    Retour au Moyen Age, écartèlement, supplice de la roue et pendaisons en moins….

  15. c’est une situation extrêmement bizarre et où tout le monde, sauf les initiés, ne sait pourquoi « ça se passe » et pourquoi « ça se passe aussi facilement »…………ne pas oublier que la génération 68 a énormément « bossé » psycho-socio-et-Histoire-de-mes-deux, sans compter les vagues branchées de la littérature S-Fiction, tendance dystopique. ; ils ont tout prévu, réactions-non-réactions-comprises-et convenu qu’une fois tout bien réfléchi, « on ne risque rien, on fonce »………..et c’est ce qu’on voit ; j’avoue que c’est spectaculaire.

  16. salut Jacques, il faut savoir que TOUS les services de police quand il y a intervention, remplissent une main courante informatisée, dans laquelle se trouve les NOMS des auteurs et des VICTIMES, avec cet outil, je peux vous dire qu’il est TRES facile de savoir quelle est l’origine des auteurs et des victimes…et moi chaque matin, quand je consulte cet outil, je peux vous affirmer que les auteurs SONT desMAGHREBINS ou des AFRICAINS à 90 % et les victimes des « de souche »….et CA c’est la VERITE pure et simple….je défis quiconque de venir me dire le contraire, car ces faits je les vois, le les lis, je les connais…et ça fait 20 ans que ça dure…alors on attend quoi pour se reveiller, merde !!!!!

  17. Mais je ne comprends pas : sommes-nous en guerre oui ou non ?

    Si oui, pourquoi employons-nous en temps de guerre des moyens de paix ?

    Nous devons répondre à la guerre souterraine par la guerre ouverte ( le feu et le sang vs la propagande) et à la guerre ouverte par la guerre souterraine ( le sabotage vs la persécution)

    Tant que nous n’admettrons pas que nous sommes en guerre, nous continuerons de la perdre faute d’en avoir pris les moyens et les méthodes.

  18. En somme les policiers, les gendarmes et les juges sont les complices de la destruction de notre pays..Ils sont le bras armé et la force qui asservissent les peuples désarmés et sans défense. Il y a longtemps que notre police et notre gendarmerie ont montré à quel point elle pouvait être zélée…rien a changer ils sont au service de l’oligarchie et non à celui du peuple qui pourtant les payent. L’oligarchie nous savons ce que nous pouvons en attendre mais sans la protection de l’Armée et de la Police elle ne pèserait pas plus qu’une cacahouète.

Les commentaires sont fermés.