1

Charles Prats harcelé pour avoir dévoilé les 100 milliards de fraude

100 milliards de fraude ? Une arnaque que Macron veut taire.

Dans une dictature de la pensée, il ne fait pas bon dire la vérité. La France ne sait plus ce que les mots liberté et justice veulent dire. C’est le pays de l’arbitraire soumis au bon vouloir du Prince…

https://www.bvoltaire.fr/le-magistrat-charles-prats-mis-sous-enquete-administrative/

En écrivant son deuxième livre sur la fraude sociale et fiscale, évaluée à 100 milliards, le magistrat Charles Prats s’est donc retrouvé dans le collimateur d’Éric Dupond-Moretti et placé sous enquête administrative.

Car pour ce grand démocrate, dénoncer la fraude n’est pas une œuvre salutaire d’intérêt public, mais reste avant tout une infraction au devoir de réserve exigé de tout fonctionnaire !

Assez sidérant. Une arnaque à 100 milliards qu’il faut mettre sous le tapis !

« Je suis la gentille victime d’une chasse aux sorcières. J’ai reçu la lettre de mission de l’inspection, mais je n’ai pas encore été entendu. Il s’agit visiblement de mon expression publique et de mon devoir de réserve », nous dit le magistrat.

100 milliards sont volés chaque année à l’État, donc au contribuable, mais il est interdit d’en parler.

Pourquoi ? Parce que la vérité gêne au plus haut point nos élites bien-pensantes.

Pensez donc, entre un tiers et la moitié de la fraude sociale serait imputable aux 2,5 millions d’étrangers qui spolient le système sans avoir aucun droit.

C’est cette stigmatisation des étrangers fraudeurs qui irrite diablement l’Élysée.

Démontrer qu’il y a 75,3 millions d’assurés sociaux dans un pays de 67,1 millions d’habitants, c’est une infraction au devoir de réserve.

Dans ce pays, il faut se taire, tout accepter, courber l’échine et payer pour combler la gabegie d’un État en faillite, qui refuse de rétablir ordre et justice.

Les dépenses de protection sociale atteignant 812 milliards par an, une simple règle de trois permet d’évaluer la fraude à 88 milliards. (812/75,3) x 67,1 = 723 milliards.

Soit un surcoût pour la Sécu de 88 milliards !

Autre scandale que le gouvernement veut mettre sous le tapis :

7,7 millions de gens nés à l’étranger sont bénéficiaires d’une retraite ! Un retraité sur deux !

Une aberration mise sous le tapis. Pas de vagues avec nos voisins !

Tourisme médical

16 % des personnes prises en charge par l’assurance-maladie ne résident pas en France.

Les dépenses maladie dépassant 200 milliards par an, la fraude est de 32 milliards.

À cela s’ajoute la fraude à la TVA et les arnaques concernant les aides aux entreprises durant la crise sanitaire. Des milliards partis en fumée faute de contrôle élémentaires des documents fournis par les entreprises, les arnaqueurs vivant souvent à l’étranger.

Ce sont des dizaines de milliards de fraude que le gouvernement se refuse à traquer.

Il préfère harceler Charles Prats et écraser le contribuable de taxes insupportables.

Macron refuse de prendre l’argent aux fraudeurs, préférant saigner les contribuables.

C’est une ignominie sans nom, preuve que ce pays est à l’abandon. Vivement Zemmour pour reprendre les commandes du bateau France en perdition.

Jacques Guillemain