Charlie Hebdo crache à la gueule des bobos à migrants

Une-Charlie-Hebdo-migrants
Les demandes pour accueillir les clandestins affluent de toutes parts.
Ainsi à Metz, après l’appel au volontariat du maire socialiste qui anticipait avec un enthousiasme un peu hâtif l’accueil parmi ses administrés de quelques centaines de clandestins, avec « autant d’opportunités de rencontrer l’autre », ce sont finalement vingt-cinq bonnes âmes qui ont fait connaître leur désir de s’enrichir auprès de la mairie, le maire lui-même ayant prévu de montrer l’exemple en hébergeant un futur ingénieur dans sa propre chambre d’amis.
Hidalgo-accueil-clandestins
A Paris, à la demande trilingue d’Anne Hidalgo, ce sont des centaines de Parisiens en mal d’un exotisme ornemental dans leur living qui se sont empressés d’enjamber leur Vélib pour filer réclamer à la mairie leur « migrant » personnel, celui-ci leur permettant à coups de trémolos éplorés devant le visage béatement penché des bobos enamourés et remplis de condescendance sur l’objet de leur mea culpa, de se payer une bonne conscience moyennant quelques repas et des draps propres.
Barbès et la Goutte d’Or ne leur suffisant plus, il leur faut du neuf aux bobos, du frais, du jeune « migrant » fuyant la guerre en laissant femme et enfants là-bas, tel Ali Mohamed Hussein qui « a laissé sa femme et une petite fille dans le sud de l’Irak, qu’il a fui à cause des miliciens », même si le sud de l’Irak n’est pas en guerre.
Sans oublier le truculent Eric Cantona qui lui aussi a fait savoir qu’il ne voulait pas passer à côté de cette opportunité de s’enrichir à l’Autre, tout en fustigeant la tiédeur des Français. Enfin, reconnaissons-lui au moins de joindre son geste à sa parole. Ce n’est pas comme Guy Bedos qui, sentant le vent du boulet migratoire, a préféré botter en touche en évoquant sa misère de ne posséder qu’une résidence secondaire en Corse. Pour un peu, les sans dents se cotiseraient en chialant, dites donc.
Tous ces généreux hôtes bienfaiteurs, à l’esprit tout ce qu’il y a de chrétien, montrent à la face de tous à quel point ils sont Charlie. Car il est évident que tous avaient dû, suite aux attentats de janvier, brandir leur petit panneau rédempteur « je suis Charlie » avec une fierté et une émotion très compréhensibles.
Et comme Charlie Hebdo n’oublie pas ceux qui l’ont soutenu de toute la mine bien taillée de leur crayon, le journal fait savoir en quelle haute estime il tient ces braves et généreuses personnes qui proposent aujourd’hui leur aide aux Soudanais, aux Syriens, aux Afghans et à tous les autres.
En effet, l’hebdomadaire que toute la bobosphère s’arrachait au début de l’année a décidé de rendre hommage à ces Charlie d’hier, à ceux qui ont défilé pour lui par millions et dont les plus généreux d’entre eux sont aujourd’hui caricaturés dans cette illustration d’eux assis dans leur fauteuil, buvant une canette de bière dans le confort douillet de leur foyer en exploitant leur nouvelle acquisition d’outre frontière, postée à quatre pattes sous leurs pieds en train de chercher sans doute un reliquat du panneau « je suis Charlie » qui aurait malencontreusement glissé sous le fauteuil…
Mais le propre d’un Charlie étant de continuer de sourire même quand on le roule ostensiblement dans la farine, nul doute que ces derniers en redemanderont.
Caroline Alamachère

image_pdf
0
0

18 Commentaires

  1. Voici un petit article qui passera sans doute inaperçu mais extrêmement révélateur de ce qui nous attend dans les mois et années à venir si nous ne réagissons pas.
    Cet article relate de violents affrontements entre la police et des jeunes du quartier d’Orgeval à Reims.
    Voici ce que nos « chances pour la France » ont dit aux forces de police ;
    «Vous n’avez rien à faire ici ! Vous n’êtes pas chez vous ! Bande de sale race ! On va vous tuer ! Vous allez tous crever ! »
    http://www.lunion.com/547146/article/2015-09-12/interpellations-apres-une-bataille-rangee-avec-la-police-a-reims
    Et oui, le mot est dit ! Nous ne sommes plus chez nous et apparemment la police non plus ! Et si ça continue, on ne va pas l’être encore longtemps chez nous que ce soit dans les grandes villes ou dans les campagnes.
    C’est simple, nous n’aurons plus nulle part pour vivre tranquilles.
    Alors, imaginez ce que ça va donner quand des milliers ou pourquoi pas des millions de « migrants » se joindront à eux. .
    Quant au terrorisme latent sur le territoire, les nouvelles ne sont pas rassurantes :
    http://www.leprogres.fr/rhone/2015/09/11/terrorisme-plus-de-1000-personnes-sous-surveillance-en-rhone-alpes

  2. Ce maire de Metz ne sera pas le seul à se prendre une veste! Je vois poindre le jour où l’état délabré socialiste va contraindre les français propriétaires de leur habitation à loger et nourrir un immigré en fonction du ratio nombre d’occupants/surface habitable! Ca va venir!!!!

  3. Commandant Caroline, l’heure n’est plus aux batifolages, aujourd’hui nos cousins Grecs ont du travail:
    http://droite.tv/grece-armes-et-munitions-saisies-dans-des-cargaisons-censees-contenir-de-laide-pour-les-refugies/
    Notre patrie sera bientôt en danger et je ne pense pas que les Charlot Hebdo, pourront nous défendre.
    Ici au front, le ravitaillement tarde à arriver, certains convois sont tombés aux mains de nos ennemis. Attendons l’ordre du repli.
    Notre  »Ligne Maginot » est anéantie avant d’avoir servi!

  4. Je ne sais pas vous, mais les réfugimigrants me sortent par les yeux toutes les radios, chaines télés, presse papier & que sais je encore nous bassinent avec ce sujet pour moi c’est l’overdose… si j’attrape 1 ou 2 de ces pisses-copie je les noie !!!!

  5. Tous les pauvres de France auront une réaction l’hiver arrivé et ses difficultés ! et seront traité d’islamophobe, de réac, de facho etc… car il est normal d’aider son prochain mais pas sa famille ! nous sommes des racistes ! Car nous voulons d’abord aider les nôtres et certainement pas à leurs détriments ! Décidément tout nous sépare et tant mieux !!!

  6. Et combien d’entre eux voient devant chez eux, en allant se promener des sans domicile ? des sans dents au chômage en précarité, là aucune aide. ils sont capable de faire la morale, d’aider des étrangers mais pas ceux à coté ! quel hypocrisie, leurs cerveaux est vraiment à coté de la plaque. Donnent-ils de leurs temps de leur argent à des sans dents pur porc ? Offrent-ils un café chaud en hiver au clochard qu’ils voient ? J’en doute. Commencez par là. On débloque des millions d’euro, on trouve des structures d’accueil, mais à chaque hiver les sans dents, les sdf sont sans aucune aide. merci pour eux !!! Chacun en tirera ses conclusions ! Voyons ce qu’en penserons les concerné une fois l’hiver installé ! Encore une belle division en perspective.

    • La mairie de Paris vient d’ouvrir des centres d’accueil pour les migrants, centres qu’elle disait ne pas avoir pour les SDF cet hiver !
      L’hiver dernier, il n’y a pas eu assez de repas à distribuer, y en aura-t-il assez pour cet hiver puisque d’un coup d’un seul c’est la multiplication des places en foyers, les petits pains vont suivre ? (dans la gueule ?)

  7. Ce matin encore, sur Europe 1, M. Badinter encourgageait la venue des migrants en France.
    Pour lui, le Droit International nous IMPOSE de les recevoir et il ne se pose pas de question :
    – sur les conséquences sur notre culture de l’arrivée massive d’étrangers ,
    – sur la présence possible de terroristes ;
    – sur la gestion à long terme de la situation ;
    – etc

  8. Je ne vois pas ce dessin comme vous. J’y vois au contraire une (énième!) culpabilisation des français : ce français avec sa bière et sa panse sortant de son T-shirt n’est pas un bobo mais la France d’en bas. Pour moi ce dessin nous exhorte à « bien » accueillir ces populations…..

    • Cher Cans, vous devriez prendre des cours de stratégie… On appelle ça un retour de bâton, voyez-vous. Le but n’est pas de dire ce qu’on voit dans ce dessin mais de se servir de ce dessin.

  9. Je n’interprète pas du tout le dessin comme le fait Caroline….en outre, le type dans le fauteuil n’a pas franchement une tête de bobo mais plutôt la tronche du beauf’ cher à feu Cabu.

    • Jacksoul, cet article n’a pas vocation à traduire le dessin mais à l’utiliser à notre avantage, vous saisissez ?

  10. Donnons l’adresse de Bartolone, il a une villa de 380 m² ! Il peut accueillir 2 ou 3 familles dans untel espace. C’est aux Lilas dans le 93 avec une vue imprenable sur Paris. Il doit être faisable d’en accueillir aussi dans le jardin qui est loin d’être petit, une tente ou deux ne déparerait pas, et puis, cela lui permettrait d’être en accord avec ses dires.
    Il n’est sûrement pas le seul, je connais plusieurs retraités qui habitants dans du locatif hlm qui ont aussi des maisons de campagne, ils pourraient laisser l’un ou l’autre pour y loger des migrants, à leur frais pour là aussi être en accord avec les dires qu’elles ont. (on ne peut pas tout avoir, le beurre, l’argent du beurre …)
    Allez, un p’tit effort : qui n’a pas son p’tit musulman ? (ou musulmane)

  11. Et si ces bobos généreux n’étaient en fait que des muzz barbus à l’affût d’une subvention et impatients de partager avec eux leurs culture Daeshienne?

  12. on risque d’assister a un sacré tourisme sexuel qvec la chambre de bonne réservée a la petite yezidie….

Les commentaires sont fermés.