Châteauroux : des Algériens font la loi lors de leur présidentielle !

Ils ont même plutôt malmené le journaliste de la NR puisqu’ils l’ont contraint à effacer une partie de ses photos saisies sur la voie publique et respectant leur anonymat. Oui, des Algériens et non pas des Français puisqu’ils se comportaient à l’image de leurs frères algériens. Car on peut dire qu’ils appliquaient à la lettre le mot d’ordre du mouvement d’insoumis le Hirak qui était de boycotter l’élection présidentielle en n’allant pas voter et en empêchant ceux qui voulaient voter de le faire. En agissant ainsi, ces Algériens apportaient une preuve qu’ils vivent chez nous comme là-bas et pourtant nous sommes encore chez nous et chez nous, en France, on n’empêche pas les gens d’aller voter !

Tous les Algériens de l’Indre auraient dû se soumettre en restant chez eux et le journaliste n’avait qu’à aller voir ailleurs ! Ce dernier, après tout, n’est pas sans savoir qu’à la Zup de Châteauroux, on n’aime pas trop voir la police, les pompiers… Dans cette zone spéciale, on ne veut pas que trop de Français viennent mettre leur nez dans les affaires locales sauf s’ils viennent en tant qu’acheteurs ou dealers faire marcher le commerce de la drogue, commerce qui ne fonctionne pas trop mal, apparemment.

Donc ce 8 décembre, ça ne s’est pas bien passé à la Zup Saint-Jean, comme l’indiquait le titre à la une de la NR 36 du 9 décembre.

Élection algérienne sous très haute tension

En page 5, se trouvait l’article suivant.

Comme indiqué dans l’article, le scrutin avait lieu dans les locaux du centre culturel de la Zup. Les vitres du bureau de vote étaient tapissées d’affiches hostiles : Vote=Trahison… Pas de vote… Système dégage etc… Ils étaient une trentaine de manifestants… qui faisaient le pied de grue devant l’entrée du bureau de vote… et les rares à faire le déplacement pour voter – et le journaliste qui vient se renseigner – ont eu droit de leur part à un accueil musclé. Certains manifestants ont insulté les votants, les ont filmés, d’autres ont essayé d’expliquer pourquoi il ne fallait pas voter : ces derniers prenant vraiment les votants pour des imbéciles en quelque sorte parce que, ont-ils dit, c’étaient des retraités et des gens pas connectés aux réseaux sociaux… Le soir, la police nationale a dû intervenir pour sécuriser l’enlèvement des urnes.

Les votants n’étaient pas contents, bien sûr, et même parfois en colère de l’accueil et certains l’ont exprimé et on les comprend. Pas contents non plus à la NR que l’un de ses journalistes ait été vigoureusement pris à partie dans l’exercice de son métier et n’ont pas manqué de le faire savoir sous la plume de Bertrand Slézak dans son billet intitulé DÉMOCRATIE, où celui-ci rappelle que la liberté de la presse est un pilier de la démocratie. 

Si on peut trouver à la rigueur admissible que ceux qui appelaient au boycott de l’élection n’aient pas voulu parler à un journaliste, dans la mesure où il n’est pas toujours facile de savoir à l’avance dans quel sens seront utilisés les propos recueillis par la classe journalistique, par contre il est inadmissible :

1) de s’en prendre à sa personne et à son matériel

2) d’empêcher de manière agressive des concitoyens de voter en les privant arbitrairement d’un droit fondamental en démocratie.

On ne peut pas reprocher à la NR de malmener de son côté les Algériens et autres étrangers dans ses colonnes. Le journal essaie plutôt, autant qu’il peut, de les mettre positivement en avant, parfois pour pas grand chose : ce qui m’agace souvent, car pour ce qui est des aspects négatifs de ces mêmes citoyens dans notre société, ils sont très tolérants et optent pour le service minimum pour… bien sûr ne pas stigmatiser… on connaît la chanson entonnée à l’unisson par la presse dans son ensemble.

Ces mêmes Algériens de Châteauroux ont été bien contents, en juillet dernier, lors de la coupe du monde d’Afrique de football, que les journalistes se déplacent pour filmer leur cirque et leur consacrent des articles. Les drapeaux algériens étaient tous de sortie comme en Algérie, la Zup algérienne en fête !

https://www.lanouvellerepublique.fr/chateauroux/a-chateauroux-saint-jean-a-celebre-les-algeriens-champions-d-afrique-de-football

Au moins la vidéo ne peut manquer de montrer à quel point il y a eu dans le quartier un changement de population, si l’on s’en réfère à la population qui y habitait dans les années 1970-1980.

Dans des départements proches de l’Indre ou plus lointains, le scénario du déroulement de cette élection ne variait guère, parfait reflet de ce qui se passait en Algérie. Dans les titres des journaux, c’est le mot tension qui revenait aussi le plus souvent.

https://www.lanouvellerepublique.fr/blois/presidentielle-en-algerie-climat-tres-tendu-a-blois

https://www.lanouvellerepublique.fr/tours/algeriens-de-tours-un-scrutin-presidentiel-sous-haute-tension

https://www.lepoint.fr/societe/presidentielle-algerienne-vote-sous-tension-dans-plusieurs-villes-francaises-07-12-2019-2351890_23.php

Souvent les policiers ont dû intervenir, ce qui n’est guère normal car cela ne se produit pas lors des scrutins français où l’on n’est pas forcément d’accord avec les choix proposés de part et d’autre.

Dans la bouche des manifestants qui s’exprimaient – et c’est surtout ceux-là qui avaient la parole, et qui en ont profité pour clamer leur crainte pour l’avenir de l’Algérie – il revenait souvent, en parlant de ce pays, les termes : mon pays ceci, notre pays cela… N’y avait-il donc que des étrangers en France qui allaient voter ? C’est ce qui semblait apparaître dans les titres des journaux français où l’on trouvait répétés les termes : Algériens de France, ressortissants algériens, expatriés algériens, ce qui pour le moins était plutôt impropre puisque la plupart de ceux qui s’opposaient à la tenue des élections étaient surtout des binationaux, ceux que l’on dénomme FrancoAlgériens et qui sont les plus nombreux dans notre pays. Franco-Algériens, donc Français par le droit du sol… mais la nationalité qui leur tient surtout à cœur, c’est la nationalité algérienne, car ils sont algériens avant tout, coutumes, langue, religion collées au corps ! Nés en France, ils ne souhaitent pas s’assimiler, ils se rendent inassimilables puisque seule compte pour eux leur culture algérienne musulmane, ce qui explique une importance démesurée que revêt pour eux cette élection présidentielle, comme s’il y allait de leur propre vie alors que leur vie est en France !

Donc ce qui serait souhaitable dans ces conditions, c’est que ces Français de papier, qui ne voulaient pas de ces élections qui ont élu un Président qui ne leur convient pas (et ne leur convenait pas à l’avance), intègrent dare-dare leur vraie patrie puisque celle-ci serait en danger ! En même temps, ils ne seraient pas bridés mais tout à l’aise pour pratiquer leur culte si important dans leur vie de chaque jour, puisque l’Algérie est de 98 à 99 % musulmane ! En plus, là-bas, il y a le soleil et il fait si bon vivre qu’il y a « des centenaires à ne plus savoir qu’en  faire »!

L’Algérie manque aux Franco-Algériens mais qu’ils se rassurent, ils ne manqueraient pas à la France s’ils repartaient dans le pays de leurs ancêtres.

Françoise Lerat

image_pdf
0
0

26 Commentaires

  1. la France est donc une annexe algérienne, puisqu’elle organise les élections algériennes sur le territoire français , dans des locaux français.
    Logiquement, comme partout, ils doivent voter dans leur consulat, qui est considéré comme terre algérienne enclavée

  2. Françoise aboie comme un roquet et Mohamed fait ses affaires. Tes amis frontistes sont connus pour leurs rapports cordiaux avec la presse ! Ils ont tabassé combien de journalistes? Et toi tu es assimilée? pratiques tu la sodd..?

  3. Ceux qui ont renié leur Pays en le quittant, n’ont plus aucun Droit sur lui !
    Idem pour nos riches Français exilés pour des raisons fiscales…
    Voter à l’étranger pour les non résidents est une absurdité.

  4. La racaille algérienne qu ils retournent d’ou ils viennent, ils verront si ils auront plus de liberté en Algérie

  5. Pourquoi des bureaux de vote en France pour des élections étrangères ? Partout dans le monde on va voter dans les ambassades ou les consulats.Notre pays est bien un pays de dhimmis !!!

  6. je ne reconnais pas leur double nationalité et encore moins la nationalité française à ces maghrébins !!! et je me tiens aux dires du général de-Gaulle !!!!

  7. Je trouve anormal que les étrangers, ou binationaux vivant en France , ou Français vivant à l’étranger participent aux elections de leur pays d’origine alors qu’ils n’y vivent pas ou plus depuis des années!

  8. Si ces parasites consanguins se sentent algériens, bon vent et retour au bled ! Seul souci en perspective, là-bas ils la mettront en veilleuse, le système policier local n’étant pas ce qu’il est en France… Petit aparté, ayant moi-même une double nationalité, je vote en France uniquement car la logique est que le vote ne devrait être possible que dans le pays où l’on réside, travaille, s’acquitte des impôts et participe à la vie économique locale.

  9. Mais que foutent au coeur du Berry, au coeur de la France, ces gens, souvent nés ici et toujours non intégrés, alors que « leur » pays est indépendant de la France depuis plus de 57 ans ? L’Algérie, création de la France, est aujourd’hui bien à eux depuis tout ce temps et ils restent là, à Châteauroux, où ils sont bien au chaud au lieu de faire prospérer ‘leur’ pays au besoin par la révolution sur place. Qu’ils sachent que la France ne sera maintenant JAMAIS à eux, jamais, ni en Berry ni partout ailleurs en France. Nous nous battrons comme nos ancêtres l’ont fait de tous temps contre les envahisseurs.

    • Ils retourneront aux bled juste avant de mourir pour continuer à toucher la retraite même mort.

  10. « la liberté de la presse est un pilier de la démocratie. »
    Comme c’est bo zé t’émouzifiant !

    Cependant, je parie volontiers un paquet d’invendus de ce torche- cul contre une paire de bas de contention de la grand-mère du journalope révoltationné que quand Pierre ou Christine sont convoqués devant la XVII ème piaule pour avoir aussi informé les citoyens, il ferme soigneusement sa gueule et que rien ne le dérange puisque c’est des fasciiiiiiiistes !!!

    Quel dommage que son clampin se soit pas fait casser la gueule, y z’auraient pour une fois presque dit la vérité cette bande de salopes !

  11. Ils sont algériens jusqu’au bout des ongles, sauf pour les prestations sociales.

  12. Je ne comprends même pas pourquoi on finance des bureaux de vote étranger. Il y a des ambassades et des consulats pour ça.
    Ou alors, ils peuvent toujours faire un pèlerinage au bled.

  13. et le plutot serait le mieux pour notre économie, notre tranquillité sur notre sol HERITAGE DE NOS AIEUX bafoué par des étrangers (qui ne nous ont pas voulu chez eux, je rappelle qui sait des fois nous l’aurions oublié, ne pas oublier non plus les insanités du pd national : que nous avons commis des crimes contres l’humanité (laquelle? celle de ceux qui nous égorge et nous insulte ?)

  14. C’est à cause de ce genre de mentalité que l’Afrique dans son ensemble se retrouve dans l’état où elle est. En bref, un continent ingérable. Mais je me permettrais tout de même d’établir un parallèle avec ce qui se passe en France et surtout avec des Français. Je veux parler des présidentielles 2017, 2012 et 2008 qui ont vu des français(sans majuscule) voter pour des gansters, surtout en 2017 car là, c’ėtait tout de même la troisième fois ou nous nous faisions trahir de façon évidente par ces racailles en costume. (Al Capone était aussi en costume…).
    Peut être serait il bon d’interdire aux français de voter. Cela leur éviterait de faire des conneries… Mais je plaisante, bien sûr.

  15. Ou vivent-ils ? en France ? de quoi vivent-ils ? des aides Françaises il me semble non ? alors pourquoi ces gens là ont-ils le droit de voter pour un pays dans lequel ils ne vivent plus ? c’est où la France où l’algérie mais pas les eux

  16. C’est la cinquième colonne qui est a l’œuvre sur notre sol depuis 30 ans , et tient ses ordres d’Alger !

    • J’ai connu cette ZUP dans les années 70, la situation était tout à fait normale. J’y avais mes meilleurs copains FDS. Comment en est on arrivé à une telle situation?

  17. Pourquoi s’étonner de ce comportement de sauvages antidémocratiques, on a les mêmes dans notre pays, les black blocks, tout ça c’est dans l’air du temps, la justice ne fera rien, tout fout le camp.

  18. Je me demande ce que les journaleux vont faire parmi ces dégénérés….vote ou pas vote les résultats seront pour le FLN qui détient sa force par l’armée ….ici ou là bas c’est du kif kif ….L’Algérie est un pays perdu qui pour relever la tete n’aura que la violence et la révolution et le sang des martyrs pour retrouver un début de prospérité . Il y avait les martyrs de la décolonisation et ceux qui viennent seront les martyrs de la démartyrisation

Les commentaires sont fermés.