Chemnitz : le traitement médiatique allemand rappelle l’époque de la RDA

Publié le 4 septembre 2018 - par - 5 commentaires - 1 001 vues
Share

Ce que la chaîne ARD échafaude sur Chemnitz est une honte et n’a plus rien à voir avec le journalisme.

Commentaire de Klaus Kelle (Traduction)

Traduction : Courage, citoyens

À propos de l’auteur
Klaus Kelle (59) est éditorialiste et patron de presse. Diplômé de journalisme, lors d’une carrière de plus de 30 ans, il a travaillé pour des maisons telles qu‘Axel Springer, Gruner & Jahr et pour le Konzern norvégien Schibsted. Aujourd’hui, il rédige des articles et des commentaires politiques pour plusieurs journaux et pour le blog www.denken-erwuenscht.com. (Thinking Wanted)

Lundi, 03.09.2018, 17h08
Vous ne pouvez imaginer ce qui se passe actuellement dans le pays. Non, vous ne pourriez même pas vous faire la moindre idée de ce qui se passe ici tous les jours. Le JT de la première chaîne allemande, l’ARD, est un exemple parfait du fonctionnement des fake news et des raisons pour lesquelles les chaînes publiques n’ont plus rien à voir avec le journalisme.

Chemnitz : 8 000 personnes ont manifesté suite à un appel de l’AFD et de PEGIDA contre la politique migratoire de Merkel, contre la violence quotidienne des migrants dans le pays et plus récemment lors d’un festival à Chemnitz, avec un mort et deux blessés graves. Et 3 000 personnes se sont rassemblées à l’invitation de l’Église évangélique pour prôner la diversité, souhaiter la bienvenue aux réfugiés par esprit d’humanisme et rejeter le matraquage de droite. Jusqu’ici, tout va bien. On pourrait appeler cela la démocratie. Les deux points de vue sont légitimes. Les chiffres de 18 blessés et de 37 plaintes seulement montrent à quel point notre pays est fracassé à cause de la politique migratoire de Merkel.

Ils ne peuvent pas faire ça tout de même
Et vous savez quoi ? Pas un seul participant de la manifestation de l’AFD, dont le nombre était pourtant presque trois fois plus élevé, n’a été invité à s’exprimer au JT. Aucun commentateur non plus. Personne. Zéro. Au lieu de cela, une caméra pivote brièvement sur Björn Höcke, facteur dissuasif populiste par excellence, (AfD), puis, son original sur son original, de nouveau l’Allemagne chamarrée.
Je suis journaliste depuis 35 ans, mais je n’arrête pas de penser : ils ne peuvent pas faire ça, tout de même. C’est comme en RDA autrefois. Au moins, ils pourraient faire semblant d’être impartiaux et politiquement neutres. Au moins laisser parler une des personnes ayant participé à la manifestation, ils était beaucoup plus nombreux que les autres, ne serait-ce qu’une demi-phrase, pour sauver les apparences.

Mais ils ne le font pas. La seconde nouvelle de l’émission vient en fait de Hambourg, une intervention son original, contre la droite et pour le style de vie si chamarré véhiculé en Allemagne par l’envahisseur.

Le JT s’excuse
Ensuite, dans l’édition du dimanche du JT de l’ARD, les médias publics se permettent encore une connerie. La présentatrice Caren Miosga a présenté ses excuses : « En rendant compte des manifestations de Chemnitz dans le JT de la journée d’hier, nous avons par erreur utilisé des photos de la manifestation de lundi dernier sans le signaler, il s’agit d’un impair. Nous nous en excusons. »

Nous vous excusons volontiers, chère collègue Miosga. Ce qu’elle n’a pas mentionné, ce sont les images qui ont été utilisées là « par erreur ». Il s’agissait de mini-vidéos Youtube, des slogans répugnants y étaient beuglés par des extrémistes apparemment d’extrême droite, « Nous sommes les fans, les hooligans d’Adolf Hitler ! », accompagnés d’applaudissements frénétiques.

Scène se passant prétendument lors des rassemblements de samedi – mais en réalité le lundi précédent. En plus de la voix off : « certains manifestants sont ouvertement d’extrême droite. » Ce qui convient merveilleusement pour produire le scénario souhaité, faire des simples citoyens des « nazis ». Oh non, c’était une erreur… excusez-nous !

C’est un scandale, ce que font les principaux médias financés par l’impôt obligatoire. Mais ce que les présentateurs des grandes maisons de production ne réalisent pas, c’est qu’un nombre croissant de citoyens devinent l’intention d’abrutir les masses et éteignent tout simplement leur poste. Mais bien sûr, la redevance télé, nous devons la payer de toute façon.

L’auteur écrit des analyses politiques sur son blog « Thinking Wanted ».

Après les journées d’émeute de Chemnitz, un pour cent seulement sépare encore l’AfD et les Verts du SPD (FOCUS Online)

7sur7.be :
Lundi, la chancelière a exhorté les Allemands à se mobiliser contre la « haine » propagée par l’extrême droite qui occupe le terrain depuis plus d’une semaine.
« Ce à quoi nous avons malheureusement assisté au cours des derniers jours, des extrémistes de droite et des néo-nazis prêts à la violence, n’a rien à voir avec le deuil d’un homme mais vise à lancer un message de haine contre les étrangers, les responsables politiques, la police et la presse libre », a déclaré devant la presse le porte-parole de la chancelière (remarque personnelle : mêle-toi de tes affaires). « Nous devons le faire clairement savoir », a-t-il ajouté, « chaque citoyen peut le faire en prenant la parole et en prenant position contre la division de notre pays ». (Seconde remarque personnelle : si c’était possible, crétin, on le ferait, mais comment, face à un individu acharné muni d’un couteau ?)

Remarque : je me demande qui sont ceux qui osent protester contre les manifestants qui n’expriment que leur angoisse ? Ne voient-ils pas ce qui se passe partout en Europe ? Je parle de ce genre (vu sur Facebook) :

12 pots de « CONFITURE D’ABRICOTS avec AMANDES » offerts à l’association LE RECHO pour être vendus afin de collecter des fonds pour les réfugiés en Europe les 25-27 août au festival ENSEMBLE à Paris !
Ça, c’est sûr que ça va les aider. 12 pots ! Pas mal ! Si vous saviez comme vous me débectez !

Anne Schubert

Print Friendly, PDF & Email
Share

5 réponses à “Chemnitz : le traitement médiatique allemand rappelle l’époque de la RDA”

  1. Pierre dit :

    Devons nous rappeler que Merkel a fait son école de la STASI quand elle était étudiante en Allemagne de l’Est. Curieux tout de même qu’avec son passé elle ait pu arriver au sommet de l’Etat réunifié. Avec l’aide des mondialistes américains ?

  2. DUFAITREZ dit :

    On se croirait sur FR2 ou France Inter !

  3. patphil dit :

    les allemands de l’est n’ont pas le cerveau lavé comme les européens de l’ouest, ils ne lachent pas le morceau et continuent à manifester; bravo!
    même information truquée (images d’une autre manif, image de poutine « chassant le tigre » etc.)

    • nce en 2022 dit :

      ils ont subit 60ans de communisme avec lavage de cerveau dans les mediats et la presse, eux ils savent resister a la desinformation car il l’on subit,lui le peuple francais est le seul peuple d’europe a elire ceux qui les detruisent,cela prouve que le lavage de cerveau de la finance mondialiste cela marche, sur les francais qui n’est plus un peuple mais des moutons qu’on amenent a l’abattoir hallal et le pire c’est qu’ils ne s’en apercoivent meme pas

  4. Dupond dit :

    Les allemands sont pas plus cons que nous et savent bien que les merdias sont vendus au systeme ……..Mon pere qui n’est plus de ce monde écoutait la radio en 39(unique luxe de la maison) il me disait que le soir avec les voisins venus en catimini aux infos c’etait une propagande a entendre tellement grossiere que les plus ignares arrivaient sans difficultés a la discerner …il serait de ce monde il hausserait les épaules en les entendant