Chemnitz : Merkel et sa clique ont menti délibérément

Résultat de recherche d'images pour "PHOTo chef du renseignement allemand"

Gros pavé dans la mare, qui provoque une tempête politique en Allemagne.

Selon le patron du renseignement intérieur allemand, les vidéos de chasse anti-migrants à Chemnitz seraient bidon !

“Il y a de bonnes raisons de croire qu’il s’agit d’une désinformation délibérée, visant à détourner l’attention du public du meurtre de Chemnitz”, déclare Hans-Georg Maassen, patron du renseignement intérieur. (Figaro)

De quoi provoquer l’émoi général à gauche et chez les bien-pensants, apôtres de la politique délirante de Merkel.

Mais au sein de l’AfD, on applaudit puisque, suite à ces accusations de chasse aux migrants, la droite identitaire s’est toujours dite victime de provocations de l’extrême gauche.

Mercredi, le big chief du renseignement allemand devra donc s’expliquer devant une commission de contrôle parlementaire.

Cela dit, il n’était pas le premier à formuler de tels doutes. Deux jours avant lui, le ministre-président de Saxe, Michael Kretschmer (CDU), avait déjà affirmé qu’il n’y avait pas eu de « chasse à l’homme » à Chemnitz.

Résultat de recherche d'images pour "photo chasse à l'homme a chemnitz"

Il n'y a pas eu de chasse aux migrants à Chemnitz selon le chef du renseignement allemand

Le SPD fulmine, remettant en cause la capacité de Hans-Georg Maassen à assurer sa mission de protection de la démocratie.

Mais le ministre de l’Intérieur, Horst Seehofer, le leader de la CSU opposé à la politique de Merkel, se tait, attendant d’en savoir plus.

L’AfD semblerait bénéficier d’une certaine “bienveillance” de la part de certains cadres du BfV, le renseignement intérieur.

Certains rapports confidentiels ayant fuité vers l’AfD, selon un quotidien allemand.

Le problème est que l’AfD, parti de la droite identitaire, sert de paravent aux groupuscules néo-nazis et à l’extrême droite pour s’infiltrer dans les manifestations.

Cette affaire est bien révélatrice de l’hypocrisie des partis de gauche, mais aussi de certains dirigeants occidentaux, qui tentent systématiquement de faire l’amalgame entre les partis identitaires et patriotes et l’extrême droite, n’hésitant pas à faire d’odieuses comparaisons avec les années 1930.

Mais on ne traite pas l’AfD, qui siège au Parlement, ou le RN, qui rassemble des millions d’électeurs, comme un parti néo-nazi.

N’en déplaise aux immigrationnistes, Macron en tête, les patriotes qui défilent en Allemagne ou ailleurs en Europe, n’accepteront jamais qu’on les assimile à des néo-nazis.

L’immigration extra-européenne est un désastre, qui n’apporte que ruine, violence et divisions. Rien n’empêchera les peuples de défendre leur identité et leur droit à vivre en sécurité.

Macron se veut le leader des “progressistes” contre les nationalistes. Il perdra.

Ce sont les peuples qui font l’Histoire, pas les dirigeants.

Les élections européennes de mai 2019 se joueront sur le thème essentiel de l’immigration.

Les “progressistes”, menés par Macron, contre les patriotes, menés par Orban, Salvini, Marine Le Pen et autres leaders qui refusent le naufrage identitaire de leur pays.

Jacques Guillemain

image_pdf
0
0

15 Commentaires

  1. on se rend bien compte que les anti-français sont aux abois il mettent tous leurs mensonges en avant marche!

  2. Le mensonge devient une « Vertu » transnationale !
    Mais la « Vérité » commence à émerger !
    « Arc » étendu ou « Ligue » naissante ? Urgence !

  3. Les patriotes, menés par … Marine Le Pen…
    Je la trouve un peu molle, recherchant une image trop modérée, on ne peut plus être dans la demi, voire, le 3/4 de mesure !

  4. Vous savez bien qu’on ne prête qu’aux riches, alors la Merkel qui a fait ses études à la STASI en a gardé des méthodes bien rodées.

  5. On parle toujours de « l’extrême droite » mais pour une fois, on pourrait peut être parler des tous ces groupuscules « d’extrême gauche » qui saccagent tout sans aucune réaction de notre sinistre de l’intérieur, celui qui n’est jamais au courant de quoi que ce soit. Ah, oui, effectivement surtout pas de vague des fois qu’il y ait un mort, surtout s’il est de « gôche », ça ferait mauvais effet mais ça calmerait certaines ardeurs. « On ne fait pas d’omelette sans casser d’œufs ».

  6. Il n’y a plus que le mensonge qui puisse encore sauver (pour combien de temps ?) tous ces oligarques prétendument « européens »…

  7. (Suite)Merkel, son porte-parole Seibert, ont parlé de chasse à l’homme « Tout le monde a vu les images » dit Merkel.En fait d’images on voit un type poursuivre un autre.Une chasse à l’homme ça, un pogrom?Allons donc, où sont les blessés de cette soit disant chasse à l’homme?Ils n’ont pas de noms?D’ailleurs le chef d’un syndicat de police, Alexander Wendt, ainsi que l’ancien chef des RG Henning, ont eux aussi donné raison à Massen…Mais les politicards savent mieux que les policiers et les RG!!

  8. Maassen a déjà comparu devant la commission d’enquête parlementaire, mais cela n’a rien donné. Le SPD veut toujours sa peau, ainsi que les Verts et le parti de Gauche (Linke).Après cette comparution, il y a eu une rencontre à trois, Merkel, Nahles(Cheffe du SPD) et Seehofer(ministre CSU de l’Intérieur).Maassen a toujours la confiance de Seehofer.Andrea Nahles crie fort que » Massen doit partir et il partira ».Ce qui les embête c’est que le chef des RG ne couvre pas leurs mensonges! Quelle honte!

Les commentaires sont fermés.