Cher Manuel Valls, seriez-vous si inculte au sujet du culte musulman ?

Comme ses prédécesseurs et comme bien des ministres de l’Intérieur en Europe, Manuel Valls réitère et entérine volontairement une erreur fatale à propos de l’islam. C’est une consolation et une circonstance atténuante mais une faute collective ne vous dédouane pas de l’obligation de vous ressaisir et de corriger les erreurs du passé. Depuis le temps que nous voyons l’islam à l’œuvre en métropole après s’y être frottés en Europe et dans les colonies, on est en droit d’attendre une certaine lucidité de nos nouveaux ministres. Au lieu de cela, nous avons droit, encore et encore, à de l’hypocrisie.

Dès sa première déclaration faite le vendredi 6 juillet 2012 au sujet de l’islam, notre ministre de l’Intérieur, chargé des cultes, a exprimé un vœu pieux tout à fait creux. Voilà ce qu’il a dit en substance : « La laïcité n’est pas l’expression d’une ignorance, d’une indifférence, pire d’une hostilité vis-à-vis de la religion. Elle dit simplement que la religion n’a pas d’emprise sur la société, qu’elle n’a pas d’emprise sur l’Etat qui doit rester neutre ». Cette phrase révèle une ignorance feinte et donc une duplicité de la part de notre ministre.

Dans sa « neutralité » on dirait que notre représentant de l’Etat ne voit pas et n’entend pas ce que nous donne à voir et à comprendre tout voile islamique : « Cher Manuel, vous pouvez mettre une croix (chrétienne si vous voulez) sur votre creuset de fusion que votre France bien aimée a toujours été. Vous ne le savez que de trop : la musulmane qui me porte et la communauté qu’elle engendre peut rester huit siècles en Andalousie, en Espagne, donc en Europe, dans votre pays et votre continent natal, elle n’épousera que des musulmans ou bien des convertis bien circoncis. Capito, ou dois-je vous le répéter en espagnol ? ».

L’islam, cher Manuel Valls, est avant tout soumission ; ça ne se respecte pas, ça se combat et ça se défait, faute de quoi ça vous envahit, ça vous colonise, ça vous bouffe, ça vous phagocyte, ça vous fait entrer en terre d’islam (dâr al-islam) d’où il a toujours été très dur de sortir sans se débattre, y compris à mort. Vous le savez et la terre entière le sait : l’islam est un impérialisme, un totalitarisme capable de maintenir les musulmans dans ses ghettos alimentaires, vestimentaires, sexuels, matrimoniaux, commerciaux, financiers et sépulcraux.

Êtes-vous prêt à vous battre, à riposter à nos côtés, pour émanciper nos concitoyennes et nos concitoyens, musulmans et non-musulmans, de cette ignominie qu’est l’islam ou voulez-vous juste accomplir votre mandat sans faire trop de vagues ? Voilà la seule question qui vaille face à l’islam. La laïcité est un vrai piège à cons ! J’avoue que Stasi & Commission nous ont bien eus jusqu’ici !

Pascal Hilout, né Mohamed

image_pdfimage_print