Cher Maxence, tu ne peux plus faire marche arrière, sinon c’est la mort…

Publié le 4 novembre 2014 - par - 1 612 vues

butteyMaxence Buttey, ce militant du FN qui, brusquement, annonce sa conversion à l’islam comme on lâche, en pleine messe de dimanche, un prout carillonnant enrichi aux haricots blancs, rappelle ces images de Yazidis d’Irak prisonniers de l’Etat islamique qui se convertissent en masse et prêtent allégeance au calife Aboubakr sous l’œil bienveillant de kalachnikovs.

Peut-on en vouloir à ces pauvres Yazidis ? Peut-on en vouloir à Maxime ? Depuis des mois que l’on nous montre des têtes humaines hissées par les combattants de l’Etat islamique sur des piques et exposées dans les rues de Raqqa et de Mossoul, la peur s’est installée dans les cœurs de nos concitoyens.

Les soldats du califat adorent jouer à Halloween. Ils ont juste changé les citrouilles par des têtes humaines arrachées aux soldats de Bashar, aux chrétiens, aux Yazidis et à tous les prisonniers tombés entre leurs mains, avec une attention toute particulière pour les têtes blondes. Il est intéressant de relever que l’Etat islamique adopte exactement les mêmes couleurs qui étaient celles de la fête d’Halloween à son origine chez les Celtes : le noir et l’orange. Chez les Celtes, le noir pour les mauvais esprits des ténèbres chassés et refoulés et l’orange pour le soleil qui se lève à l’aube. Chez les musulmans, le noir pour l’étendard d’Allah et l’orange pour les condamnés à la décapitation.

L’Etat islamique, conformément aux préceptes coraniques, a adopté la stratégie de la terreur pour avancer dans sa conquête des territoires et des populations d’Irak et de Syrie et asseoir sa domination. En Occident, on imaginait cette terreur destinée aux seuls chrétiens et aux autres mécréants de la région. Erreur. La terreur va plus vite que la rumeur. A la vitesse des images et du son. Elle s’est propagée à des milliers de kilomètres à la ronde. Elle est palpable dans nos rues et nos foyers.

Comment peut-il en être autrement quand ceux qui ont été égorgés, comme des moutons de l’Aid, à Raqqa, à Mossoul ou dans les montagnes de la Kabylie, sont des gens bien de chez nous et des voisins d’outre-Manche ? Ils s’appellent Hervé Gourdel, James Foley, Alan Henning, David Haines. Qui sera le prochain Hervé chez nous ? Qui sera le prochain James chez nos voisins ? La terreur islamique n’épargne personne. Ni les journalistes, ni les travailleurs humanitaires, ni les simples randonneurs… Nous sommes tous en danger.

La terreur s’est installée en France parce que l’Etat se refuse à regarder d’où vient le danger et est incapable de protéger ses citoyens. Avec un pouvoir, lui-même déjà à genoux devant l’islam, et des partis et une presse lèche-babouches, on n’a d’autre choix que de faire acte de soumission pour espérer garder sa tête en place et exorciser le mauvais sort. En français on appelle cela une conversion.

Maxence ne doit pas être le seul à se décider à faire la profession de foi islamique pour espérer échapper aux imprécations d’Allah. Des dizaines, voire des centaines d’autres citoyens français l’auront certainement aussi fait en cachette. Ils pourront toujours exhiber leur document salvateur attestant de leur conversion en cas de…

Maxence Buttey n’avait nul besoin de justifier sa conversion. Surtout de prétendre que cette religion est « plus ouverte ». C’est surtout une religion qui laisse les gorges bien ouvertes.

Cher Maxence, il faut te dire que c’est bien de vouloir sauver sa tête, mais ta conversion étant devenue publique, tu devras nécessairement te plier à certaines règles.

Il faut d’abord, avant de passer à la pratique de la prière et des autres rituels de ta nouvelle religion, accepter le cadeau de bienvenue : subir la circoncision. J’espère que tu as toujours sur toi l’objet à circoncire. Il ne faut pas avoir honte si tu ne l’as plus. Quand la trouille frappe à la porte, les couilles cherchent refuge sous les morpions. Comme les trois petits cochons. Les couilles et le reste, pourrait-on dire. Mais, ne t’en fais pas si tu as tout perdu. Les musulmans, tes coreligionnaires, se feront un plaisir de te prêter les leurs. Ils sont tellement généreux sur ce plan. On pourrait aussi te demander de te soumettre à un élargissement de l’anus. C’est une pratique nouvelle chez les musulmans. Ils se servent de l’anus pour dissimuler des explosifs. C’est pourquoi les candidats au martyre doivent se présenter avec un trou bien élargi, capable d’engloutir des bâtons de dynamite. Il n’y a pas d’autre possibilité d’élargir que de se faire sodomiser. Les sextoys sont interdits, vu qu’ils sont faits à base de peaux de cochon. C’est haram. C’est pourquoi la sodomie est déclarée halal depuis quelque temps. Elle a, d’ailleurs, toujours été pratiquée dans le monde musulman (aussi bien sur les hommes et les femmes que sur les animaux) et c’est une chose à laquelle ceux qui atterriront dans le Paradis d’Allah pourront s’adonner à volonté sur des éphèbes beaux comme des colliers de perles (dixit le Coran).

J’espère qu’on ne te demandera jamais de te faire exploser, mais tes nouveaux coreligionnaires auront peut-être besoin d’une boite aux lettres sécurisée pour faire passer des messages. En tant que conseiller municipal, tu es le mieux placé pour cette tâche. Tu seras la « Poste restante » de la communauté islamique dans le département de la Seine-Saint-Denis. Une poste restante accessible à tous les musulmans de France. On viendra de toutes parts déposer une missive dans ta « boite ».

Et tu ne pourras rien leur refuser. Tu ne peux plus faire marche arrière. Sinon, tu dois le savoir, cher Maxime, c’est l’apostasie. Et là, il y a lieu de s’inquiéter.

La conversion ne te met vraiment pas à l’abri.

Messin’Issa

 

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi