Cher Théo, quand on insulte les policiers, on peut prendre des coups…

Combien d’affaires Théo avons-nous quasi quotidiennement ?

Avec la police la règle du jeu c’est comme ça :

Un type marche dans la rue. Un policier survient.

Le policier crie: “Stop, arrêtez-vous”

Le type s’arrête et dit “Bonjour monsieur l’agent”

L’agent: “Vos papiers svp”

Le type donne ses papiers, le policier vérifie, y a rien à voir, c’est OK, “circulez”.

“Merci monsieur l’agent et bonne journée”

Ce qu’on voit à la télé : Un type se balade dans la rue rue, la police l’interpelle, le type se met à courir, la police somme, tire, un mort, des émeutes, les policiers condamnés pour violences…

Aux USA c’est des policiers blancs et noirs qui tirent sur n’importe qui (souvent noir) n’obtempère pas, ensuite: émeutes.

En France: il y a des policiers égorgés, tabassés, brûlés vifs, des commissariats attaqués et quoi encore ?  Déjà là, c’est le monde à l’envers car la police ça sert pour exactement le contraire : pour ne pas avoir d’égorgés, brûlés, ni des attaqués.

L’affaire Théo: c’est tellement délicat que je copie/colle cet article:

http://www.lci.fr/faits-divers/affaire-theo-le-recit-edifiant-du-controle-d-identite-qui-a-embrase-aulnay-sous-bois-2025313.html

<< Il est 16 h 46 ce jeudi 2 février quand quatre policiers patrouillant à Aulnay-sous-Bois décident de réaliser un contrôle d’identité. Depuis leur véhicule, ils viennent d’entendre le cri habituel des guetteurs signalant aux vendeurs de drogue la présence des forces de l’ordre. Les quatre agents descendent du véhicule pour encercler un groupe de jeunes gens. Théo est l’un d’entre eux, raconte Le Parisien.

Policiers et jeunes hommes se font face. Selon le rapport d’intervention des policiers, l’un des garçons qu’ils pensent être le guetteur ayant lancé les cris d’alerte aux dealers « se montre arrogant et n’accepte pas le contrôle d’identité […]. S’en suit un geste de défiance de l’individu qui approche son visage contre celui du gardien de la paix qui le repousse de la paume de main fermement ». Ce geste du policier déclenche les violences.

« Tu fais pas ça ! J’m’en bats les couilles de ton contrôle. Vous nous cassez les couilles ! Tu fais pas ça ! », se serait interposé Théo, selon les policiers. Des propos d’une autre teneur d’après la version du garçon : « Pourquoi vous faites ça ? Ça va envenimer les choses pour rien. Ça vaut pas le coup ! »

Les paroles se transforment alors en actes physiques et tandis que trois policiers cherchent à maîtriser Théo, le quatrième tient sa bande d’amis à distance à l’aide d’une bombe lacrymogène. Alors que le jeune homme se débat, son pantalon de survêtement glisse sur le haut de ses cuisses, raconte Le Parisien. Tombé au sol avec un agent, il se relève alors qu’un deuxième cherche à le menotter en le plaquant contre un muret, son bras droit bloqué dans son dos.

Plusieurs coups de matraque, avant celui au rectum.

Légèrement en retrait de la lutte, le troisième policier se sert d’abord de sa matraque télescopique (de près de 50 cm) pour lui asséner à plat trois ou quatre coups. Puis vient le coup désormais au centre de l’enquête. « Je l’ai vu prendre sa matraque et il me l’a enfoncée dans les fesses volontairement », accuse Théo. Dans son rapport, le policier parle lui de « coups de matraque télescopique en visant ses membres inférieurs dans l’espoir de lui faire perdre l’équilibre et de l’amener au sol ». L’arme est entrée dans les chairs de Théo sur une dizaine de centimètres, après avoir transpercé son caleçon, rapporte Le Parisien. Geste accidentel ou volontaire ? C’est ce que la justice devra trancher en s’appuyant sur les images de vidéosurveillance. Mais aussi sur les premiers comptes-rendus du rapport de la police des polices (IGPN), qui selon nos informations privilégie la thèse de « l’accident » à celle du « viol ».

La rixe ayant attirée du monde, les policiers utilisent alors une grenade de désencerclement. Ils expliquent avoir entendu des insultes : « Fils de putes ! On va niquer vos mères ! Lâchez-le ». La situation calmée par l’arrivée de renforts, Théo est embarqué dans la voiture de police.

Lors du transfert au commissariat les deux versions s’affrontent encore. Selon nos confrères, un policier indique qu’ « il (Théo) a continué à nous insulter, à nous cracher dessus », tandis que le garçon prétend avoir été la cible d’insultes racistes : « Espèce de salope, bamboula. T’as voulu faire le malin, regarde maintenant comment tu es ». Selon lui, une photo humiliante capturée grâce à l’application Snapchat a également été prise. Les téléphones des policiers seraient en cours d’analyses.>>

N.B. dans la vidéo on dit que Théo a été agressé par les policiers…

L’article http://www.slate.fr/story/136655/viol-risques-policiers-aulnay-sous-bois titre “ Les quatre policiers mis en examen pour violences et viol sur un jeune homme de 22 ans (etc.)

On fait donc abstraction du contexte et de tout ce qui précède et qui n’est tout de même pas anodin ?

Dans les faits il ne s’agit donc pas exactement d’un jeune homme « exemplaire » qui se promène tranquillement et est violé par des policiers fous.

J’essaye de visualiser : peut-on si facilement, en pleine action,  viser l’anus caché par le caleçon de quelqu’un qui se débat et serre les fesses ?  « Coup accidentel » vraiment très malchanceux. Quelles sont les pratiques sexuelles habituelles de ce jeune homme et d’éventuelles séquelles ?

(fiction) Si j’avais écrit un roman de mauvais garçons j’aurais imaginé un Théo arrogant qui, dans le vocabulaire à la mode, crie au policier “Enculé de ta mère” et le policier qui lui répond “Enculé? à moi tu dis enculé ? je vais t’en mettre  moi de l’enculé » et trac, il lui flanque sa matraque dans le cul… (fin de la fiction) On peut imaginer cela dans un film digne d’une série américaine ? A quel niveau avons-nous ombré?

Ensuite, émeutes, voitures brûlées, marches de soutien, et … le président au chevet de la malheureuse victime des policiers qui seront punis…

Mais, s’il n’y avait pas de trafic de drogue, il n’y aurait pas eu d’attroupement, pas d’interpellations, pas de réactions violentes et pas d’affaire Théo.

On escamote les causes du drame et on ne retient que la conséquence : Théo victime des policiers comme  Zyed et Bouna qui ont été électrocutés non pas parce qu’ils n’ont pas obtempéré aux ordres de la police mais parce que la police les a poursuivis. D’ailleurs c’est clair : si des dealers dealent de la drogue c’est à cause des producteurs de drogue qui produisent de la drogue et si des automobilistes causent des accidents c’est à cause des constructeurs qui construisent des voitures.  Mais… une pénétration accidentelle d’un anus est-ce un viol ?

Imaginez l’envers du décor. (fiction) Il est 17 h, l’heure du thé, François Hollande est assis à son bureau, il remue morosement son sucre bio dans sa tasse limoges avec sa petite cuillère en vermeil et il compte stoïquement sur son Smartphone les jours qu’il lui reste à tirer du 2 février au 7 mai, ça fait encore 94 jours… 94 jours de mortel ennui…

-«  Toc toc » à la porte

-« Entrez. »

-« Monsieur le Président il y a un incident grave à Aulnay-sous-Bois… »

-« Ah Non ! Ces salopards ne vont pas me faire ce coup-là ! à 94 jours de ma retraite me faire le coup Obertone ? Non, ça, non ! Ils vont tous se tenir tranquilles jusqu’au 7 mai, je vous le garantis ! Après, s’ils veulent faire sauter la France jusqu’à Jupiter je m’en fous, mais y aura pas d’Obertone sous ma présidence ! Ils ont voulu ma place, ils l’auront ! Tout de bon à Macron  et bon vent à la Marine ! D’ailleurs si la France pète après moi, ce sera la preuve qu’avec moi c’était extra et que sans moi ça foirera.  Mais jusque là ils ne bougeront pas, tournez ça comme vous voulez dans la presse et préparez ma visite à l’hôpital. Pour le reste qu’ils se démerdent,. mais pas avant le 7 mai ! »

(fin de la fiction)

Question subsidiaire : après le 7 mai… qui va être capable de faire quoi ?

 

nne Lauwaert

 

 

image_pdf
0
0

48 Commentaires

  1. Vermifuge Théo mouhaaa aaaaaaaaaaaa prenez soin de vous notre temps est court et ces pas le leurs .

  2. Si le Théo était habillé en baggy taille ultrabasse, il avait déjà le pantalon surbaissé quand l’échaufourrée s’est produite. N’importe quel mouvement du policier peut finir de façon ambigüe dans de telles circonstances (mon opinion).
    Même l’Immonde (Le journal) n’aimait pas ce genre de vêtement (voici un certain temps)
    http://www.lemonde.fr/m-styles/article/2013/03/29/est-ce-bien-raisonnable-de-porter-un-pantalon-taille-basse_3149307_4497319.html
    https://www.2tout2rien.fr/dou-vient-la-mode-du-pantalon-en-dessous-des-fesses/

  3. Théo et juste trop fière pour avoué qu’il c’est jeté involontairement sur la matraque en essayant de prendre la fuite

  4. Et si un cortège allait manifester avec des pancartes “justice pour Théo = prison ferme sans sursis!” ???

  5. Hélas ! téo est LA VICTIME, hollande vient à son chevet pour le féliciter de sa bravoure, la police est montrée du doigt accusateur et mise en pâture par la presse « torche culs » alors que ce monsieur a eu un comportement suspect pour être interpelé. En ce moment se déroule une marche pour le délinquant mais rien pour les Forces de l’Ordre .Forces de l’ordre ! tout est dit avec ces quelques mots donc on doit obtempérer ou se mettre en difficulté et assumer.

  6. J’imagine mal un policier enfoncer sa matraque dans un annus. C’est quand-même eux qui nettoient leur matériel après faut pas pousser si j’ose dire… Tu te rends compte du truc nauséabond après? Non c’est un accident, Théo devait s’être fait une tartine de beurre à l’anus et la matraque est tombée dedans comme papa dans maman quand maman a très envie.

  7. Ca devient vraiment inimaginable, mais normal, les ’’Français’’ votent depuis quelsues années pour çà. J’ai été contrôlé comme beaucoup d’individus je n’ai jamais vu un flic sortir sa matraque, il suffit pour cela d’être poli, même si quelques fois on a les nerfs.
    Le problème, c’est qu’on donne toujours raison à toute cette racaille, ils n’accepte donc plus d’êtres ’’importunés’’, alors quelquefois, on se fit que ’’si les Français’’ se mettaient à voter correctement, ils finiraient pas y avoir dans le c.., mais ça a été plus vite que prévu.
    Dernière remarque, j’ai toujours été étonné de voir toute cette vermine vouloir nous faire croire qu’ils sont tous plus blancs que blanc alors qu’ils ne supportent pas cette couleur.
    Chercher l’erreur.

  8. ça y est ! aux victoires de la musique ils sont tous des Theo … est-ce qu’ils veulent nous dire qu’ils se sentent tous des enculés?
    on en devient franchement vulgaire!

    • Beaucoup de bruit pour rien ces victoires de la musique, je n’ai pas regardé, ne les regarde jamais…. Et puis, après l’affaire du petit gars Théo réconforté quand même par tonton flamby, je me doutais que le milieu gaucho de la musique allait pondre un texte de soutien à notre « bavure » nationale.

  9. J’aime votre question subsidiaire elle résume tout , et ce n’est pas drôle du tout.

  10. A force de vouloir niquer la France et les français…….les blacks et les rebeus les plus malfaisants finissent par récolter ce qu’ils ont semé. Les autres ont désormais intérêt à se tenir pépères. Si une grande confrontation éclate, ce qui devient très possible, les immigrés les plus récents sont ceux qui ont le plus à perdre. Ils devraient le méditer avant d’aller plus loin. Si ils sont capables de faire fonctionner l’organe qui leur sert de cerveau. mais je ne devrais pas dire ça, c’est politiquement incorrect, nous savons tous que toutes les cultures de la Terre se valent, n’est-ce pas?

  11. Non, mais voyez les héros du quinquennat de ce minable clown de Hollande: Leonarda, les homos avec leur mariage et maintenant Theo avec son anus! C’est une honte, un déshonneur pour la France. Le monde entier se moque de nous! Quelle dégringolade en cinq ans!

  12. C’est vrai que ça commence à bien faire tous ces lynchages médiatiques qui se succèdent comme pour donner sa pitance quotidienne de scandales à l’opinion. « Théo » a dû sans doute inciter à « niquer la police ». Maintenant il peut méditer sur la réalité de la chose ainsi que tous ses confrères de banlieue qui depuis des années répètent à l’envi : « nique ta mère », « nique la police ». Au moins, avec toutes les lamentations que son malheur provoquent, soyons certains qu’il restera longtemps dans les an(n)ales, contrairement au Dr Rousseaux dont les proches n’auront que leurs yeux pour le pleurer ! Je sais, ce jeu de mots est facile !

  13. Cher Théo, quand on insulte les policiers, on peut prendre des coups…
    Oui peut être, mais pas se faire enc…… par une matraque ! Non ?

    • Vous avez raison : comment fait-on pour viser et réussir à enfoncer une matraque dans l’anus d’un type qui se débat ; comme le dit Lyonnaise : avez-vous déjà essayé d’enfoncer un suppositoire (ou un thermomètre qui est quand même moins gros) à un enfant ou à un chien ? et là, du premier coup ce policier est dans le mille ? Ce n’est pas pour rien qu’on plaisante au sujet de la vaseline ou du beurre. Cela me parait vraiment une drôle d’histoire, ni à charge, ni à décharge de la police. Simplement, incompréhensible.

  14. Grassouillettes les manifestantes, la France est généreuse en malbouffe payée par la CAF. Caractéristique aussi des fourberies façon taqqiya : ils envoient les femmes en première ligne pour chercher l’incident et nous faire le coup des pleureuses victimaires. Il y a une vidéo sur you tube où l’on voit une patrouille de soldats Français en Afghanistan, qui voit passer une femme (?) en burka et des gosses : « on n’a pas le droit de tirer dessus, mais c’est eux qui transportent les armes ». Cinq minutes après, ça défouraillait. Dans les opérations de la GUERRE DE FRANCE dans les ZNF (Zones de non-France), il faudra anticiper cette utilisation des femmes et des enfants.

  15. J’aimerai juste comprendre, 4 flics dont 1 qui tient les autres à distance, je crois qu’il y avait une femme sur les 4. Donc ils étaient 3 dont une femme pour maitriser un grand gaillard de 22 ans se débattant et comment le flic aurait-il pu en quelques secondes viser pour introduire exprès la matraque! Tout ceux qui ont eu à mettre un suppositoire à un petit enfant qui se débat savent que c’est très difficile.

    • Aura peut être une décoration hollandaise à ce titre, notre pays est tellement généreux avec sa diversité tant chérie.

  16. Les policiers sont complètement démunis face à ces brutes rudimentaires …soit ils cognent,soit ils se retrouvent à l’hôpital.

  17. Je suis tout à fait d’accord avec “justice pour Théo” = qu’il soit jugé justement pour outrage à la maréchaussée aggravée par rébellion, violence, refus d’obtempérer etc. La somme de ces contra ventions me parait grave, on peut donc s’attendre à ce que la justice soit sévère mais juste…
    si la justice était sévère mais juste il y aurait moins de cas Théo

  18. Rien d’étonnant à ce que les «cliques» qui ont amené la situation actuelle se déresponsabilisent. Vivre ça, en pleine conscience des catastrophes engendrées serait la plus effroyable des punitions.

  19. S’il y avait des journalistes,des avocats,des magistrats , des politiques, etc…courageux ils iraient patrouiller en uniforme avec les policiers.
    C’est peutêtreavant le 07/05/17.

  20. Pourquoi continuer à l ‘appeler théo ? si je ne me trompe il s ‘appelle abdallah el hamahmy

    • Et alors il n’a pas la bonne couleur pour s’appeler Théo? Votre commentaire est d’une idiotie absolue.

      • Maurice, Languille Michelle n’a fait que dire qu’elle pensait que ce n’était pas son vrai nom. Pourquoi l’accuser de raciste ou d’idiote? C’est injuste et pas très courtois.

        • Lucie je ne vais pas vous apprendre à lire entre les lignes. Beaucoup de commentaires ici sont des sous entendus qui font l’apologie du racisme et riposte laïque de part sa ligne éditoriale ne fait pas exeption . Ou peut être que je suis bête et ne comprends rien du tout. Là c’est une autre histoire. Bon weekend

          • Allons,allons Maurice, faut pas pousser le bouchon trop loin. Il faut arrêter de voir des racistes là où il n’y en a pas. Vous me semblez bien sensible et à fleur de peau!

      • Il y a quelque temps ne s’appelaient-ils pas tous “Vladimir”? on finit par douter de tout

    • abdallah el hamahmy c’est le terroriste du Louvre. Pour info vous savez que les parents chrétiens noirs donnent ce genre de prénoms à leurs enfants. Votre racisme vous aveugle cultivez vous un peu et vous verrez que les Noël et les Mathieu ne sont pas forcément blancs. Que la paix soit avec vous

  21. Si on arrive jusqu’au 07 mai, ce sera un…coup de chance !!!

    Et si ça « dérape » après, il est plus que probable que ce sera…voulu !!!

    Et c’est ce malaise qui me prend depuis la lecture de cet article, merci pour celui-ci Anne par ailleurs, qui ne me quitte plus dès que je pense à ces évènements, comme celui-ci…qui pourrait être le détonateur social en France …

    Je reste persuadé que l’effondrement et la guerre éthno-religieuse, guerre ouverte avec le NAZISLAM, arriveront quasi-simultanément, mais je ne peux dire lequel précèdera l’autre, je parle de l’effondrement économique avant, ou après le déclenchement de la guerre éthno-religieuse…

    Je suis à la moitié du livre « Guerre en OCCIDENT, guerre à l’OCCIDENT », je ne peux qu’en conseiller la lecture…

  22. A quand des connards place de la République avec des bougies, des fleurs, des nounours et des pancartes « JE SUIS ANUS DE THEO »?

    • “L’intelligence est la force, solitaire, d’extraire du chaos de sa propre vie la poignée de lumière suffisante pour éclairer un peu plus loin que soi – vers l’autre là-bas, comme nous égaré dans le noir.”
      Christian Bobin, L’inespérée. Allez, bon courage. Doit pas être si facile d’avoir tant d’aigreur au fond de soi.

  23. Le premier devoir d’un policier, c’est de rentrer en vie, le soir, à la maison.
    Le premier devoir d’un honnête citoyen est d’obtempérer à première demande au policier qui souhaite le contrôler pour pouvoir ensuite poursuivre tranquillement son chemin.
    Celui qui n’est ni un policier, ni un honnête citoyen, prend tous les risques, notamment celui de ne pas pouvoir regagner tranquillement son domicile s’il essaie de se soustraire à un contrôle. Et s’il utilise l’insulte et la violence contre la police, qu’il ne s’étonne pas d’en prendre plein la gueule, c’est la règle du jeu !

    • Là où vous vous trompez, c’est qu’obtempérer calmement à la première demande du policier ne donne pas la garantie de poursuivre tranquillement son chemin. Hé oui, tout n’est pas si tranché dans la vie. Selon que vous serez… Et pour info, mes impôts ne servent pas à payer la police pour qu’ils en foutent plein la gueule en vertu de régles fantaisistes. Que les agents se défoulent sur les politiques (Fillon et Le Pen confondus) qui se gavent avec l’argent public. Il y a de quoi faire.

  24. Vite les assos subventionnées vont défiler avec une pancarte :
    Trou de balle lives matter ou sos rondelle.

    • Peut être que si la justice dans ce genre de situation était moins laxiste avec les voyous et ceux qui manquent de respect avec la police ou l’autorité, « tolérance 0 » nous aurions moins d’affaires Théo.

    • Vous devriez faire du yoga ou du taï chi. Voire, de la méditation. Quelques tisanes pour désengorger les mauvaises humeurs. Un groupe de paroles pour vous aider? Un atelier d’expression corporelle? “L’intelligence est la force, solitaire, d’extraire du chaos de sa propre vie la poignée de lumière suffisante pour éclairer un peu plus loin que soi – vers l’autre là-bas, comme nous égaré dans le noir.”
      Christian Bobin, L’inespérée.

Les commentaires sont fermés.