Cherbourg : 3,2 millions d’euros pour un mur anti-migrants

Autour du port transmanche de Cherbourg-en-Cotentin, une barrière de 4 mètres, financée par la Grande-Bretagne, est en cours de construction pour limiter les traversées des migrants.

Les Nations Unies constituent le plus gros élevage de migrants au monde. Cette structure a instauré, chaque année, une Journée internationale des migrants (créée en 2000 par les Nations Unies), qui se déroule les le 18 décembre. À Cherbourg-en-Cotentin (Manche), un rassemblement sera organisé la veille, samedi 17, à partir de 11 h, place Jacques-Hébert pour sensibiliser le public.

Car certains n’admettent pas que la ville portuaire Cherbourg-en-Cotentin (Manche) ait laissé construire une clôture de 4 m, financées par la Grande-Bretagne, qui entend se protéger des migrants, pour un coût de 3,2 millions d’euros, actuellement en finition autour du port transmanche de Cherbourg. Une rallonge de 2 millions d’euros a été demandée pour sécuriser la future plateforme de ferroutage. « Depuis quelques semaines, certains reviennent avec des membres cassés, la figure et les mains lacérées. Ce mur érigé en plein centre-ville est scandaleux ! » dénoncent les membres d’Itinérance, organisateurs de cette manifestation.

Car Cherbourg-en-Cotentin  attire les candidats à l’exil vers la Grande-Bretagne et l’Irlande. « Mais les migrants sont moins nombreux ici qu’à Calais » osent affirmer, dans Ouest-France certains illuminés et bénévoles de l’association Itinérance. Ils ajoutent : « Pendant un moment, ce sont ceux qui n’avaient pas d’argent pour payer les passeurs qui venaient à Cherbourg. »

Les Anglais ont investi 3,2 millions d’euros pour la clôture du port de Cherbourg-en-Cotentin

Désormais, les tentatives de passages vers l’Angleterre ou l’Irlande sont de plus en plus risquées, en raison de cette clôture de 4 m, financées par la Grande-Bretagne pour un coût de 3,2 millions d’euros. Une rallonge de 2 millions d’euros a été demandée pour sécuriser la future plateforme de ferroutage. « Depuis quelques semaines, certains reviennent avec des membres cassés, la figure et les mains lacérées. Ce mur érigé en plein centre-ville est scandaleux ! » dénoncent les membres d’Itinérance dans le quotidien Ouest-France.

Cette clôture anti-migrants est donc efficace, même si elle n’est pas encore achevée. Bien des villes françaises devraient s’inspirer de cette initiative anglaise pour protéger le sol natal. C’est mon modeste avis. Car J’ai un véritable amour pour la France et pour ma région la Lorraine. Je suis chauvin, comme beaucoup de français et j’entends préserver mon pays d’une invasion migratoire de masse, qui détruirait la France.

Francis GRUZELLE

Journaliste et écrivain
Carte de Presse 55411

image_pdfimage_print
13

14 Commentaires

  1. La photo du milieu semble un peu exagérée, mais elle laisse entrevoir ce qui attend les français (en premier lieu), tellement nous sommes devenus un pays d’ignorants inhibés, ou dans le déni, manipulés par naîveté, culpabilité et fausse charité chrétienne. La méconnaissance flagrante et totale des moeurs, psychologies et mentalités des peuples non européens, font que nous préparons à nos descendants un enfer civique et sociétal dans notre propre pays, en toute inconscience, et pour certains même par cynisme névrotique.

  2. Ils attendent quoi pour électrifier ces barrières ?? il n’y a que comme ça qu’elles seront efficaces !!!

  3. Ridicule et scandaleux ! Si les anglais n’en veulent pas ils n’ont qu’à les empêcher de débarquer, les prévenir qu’ils ne seront pas acceptés. Faire comme l’Italie !

  4. Pas nécessaire de construire des murs, il suffit de durcir les lois sur l’immigration comme le propose si justement E.Zemmour et comme le font bon nombre de pays musulmans ou personne ne trouve à redire.

    •  » il suffit de durcir les lois sur l’immigration »….suffirait déjà de les appliquer….mdr

  5. les rosbif ont vu débarqué 40.000 clandestins cette année, comme ils ne les renvoient pas, ils continuent et l’indien premier ministre ne smble pas y voir d’inconvénient

  6. C’est en amont qu’il faut prendre le problème!! Choper les passeurs, faire le tour des bateaux non conformes aux lois européennes, pas de toilettes, femme, homme et genre…pas de masque, pas de gel nettoyant, est ce qu’il y a suffisamment de couchettes? Les identités du personnels correspondent? Non alors ce bateau ne peut pas naviguer!!

  7. avec cette cloture ne pas faire la méme erreur que celle qu’il y a en Espagne….il faut en plus l’electrifier a 100.000 volts,et tu retournera poussiéres…..

    • Exact !!! Mais Macron est complice des ONG et des passeurs, car des solutions il y en a !
      Quand on est envahi par l’ennemi on bloque les arrivées, or ce n’est pas le cas. Migrants ? Malheureux ? Il y en a qui le croient… pourtant quand on voit ce qu’ils font une fois chez nous…!! Ça mérite la destitution de Macron…et pas que pour cette seule raison !
      .

Les commentaires sont fermés.