Chère Danièle Obono, est-ce que vous niquez français ?

Publié le 26 juin 2017 - par - 10 commentaires - 1 477 vues
Share

Chère, chère Danièle
Que de poésie en ces vers
Nique la France

Danièle
Vos pensées assument…
Dans les soutiens
Que votre cœur
Apporte à ces trouvères

Chez vous,  serait de coutume,
De se niquer sans doute entre siens
Lors,…  nique la France
Vaut moins que nique ta mère…
Ta mère !…

Chère, chère Danièle
Ouvrir sa gueule
Défendre l’opprimé
L’exploité, l’esclave, l’accablé
En rejetant l’opprobre sur notre passé
Pour nombre de décennies
Vous avez-là quelques amuse-gueules
A vous rassasier de tous vos vomis…

Mais quels pays, quelles nations
Qui au cours de leur Histoire
N’auraient pas ici et là, à vomir
Quelques épisodes à dégurgiter,

A cracher, à honnir…
Quels pays… quelles nations… ?

Ô ! Beau miroir,
Dis moi ! Miroir !
Sur qui sur quoi

Va-t-on lâcher
Notre islamophobie,
Notre animosité puante
A l’égard des banlieusards

Danièle,
Cher Député,

Si pour chaque pas vers l’avant,
Vous repartez en arrière

A remonter le temps,
Au temps

Des croisades,
Du colonialisme,
Nos remparts impérialistes…
Danièle !
N’avez-vous pas été à l’école…?
Ce n’est vraiment pas de bol,

C’est dommage
Quel désavantage
A votre crédit
C’est un préjudice

L’Histoire est un rachis
Pas un artifice

Personne ici en cette vie
N’est responsable en rien des hier
Saint-Barthélémy, les guerres
Lors, nous cracher vos miasmes,

Vos remugles,… vos relents
A détruire de votre iconoclasme

Le pays que vous aimez niquer…
On pourrait penser que vous l’aimez
Ce pays que vous aimez niquer
Niquer

L’amie Fourest,
Niquer
Tous les intellos à lunettes…
Niquer
Drapeau, Marseillaise, la France
Danièle
Et votre sentiment aux quéquettes ?
Vous niquez français !!!!
Nôôôôn ! Nôôôôn !
Vous niquez français !!!!
Danièle !
C’est une galéjade !
Danièle
Une plaisantade !

Christian Prost

Print Friendly, PDF & Email
Share

10 réponses à “Chère Danièle Obono, est-ce que vous niquez français ?”

  1. Anne-Marie G dit :

    J’ai lu quelques échantillons de sa prose, elle a une facilité d’expression comme Bouteldja et d’autres de ses collègues antillais (sauf que je ne suis pas sûre que la fraternité règne avec cette branche) et elle en use pour envelopper en termes savants sa jalousie haineuse contre « les Blancs » qui ne cessent de la provoquer de toute leur civilisation écrite, de leurs arts, de leur littérature, de leurs monuments, du développement de leur science et des connaissances. Quand comme elle on est issue d’une civilisation néolithique qui n’a même pas inventé l’écriture mais inventé toutes ces horreurs de mutilations, on devrait avoir la décence de fermer sa gueule mais non, la frustration est telle qu’elle doit sortir comme la lave du volcan.

  2. OCTAVE DE MEQUERVILLE dit :

    Madame Danièle Onobo n’est pas française, c’est une gabonaise et ne représente pas les francais à l’assemblée nationale .. elle a été élue sous le régime de l’escroquerie démocratique multiculturelle , par des électeurs étrangers africains et maghrebins indus et qui n’expriment ni la volonté générale du peuple de France , ni la Francité , ni le suffrage francais … elle doit , remettre son mandat aux francais , rembourser les frais et revenir à son Gabon natal pour niquer quelques chimpanzés en mal de sensations tropicales torrides

  3. Zorglub dit :

    en plus et peut être qu’elle est même excisée…bien sûr cela reste à prouver , mais au Gabon ça se fait très très très souvent…..Alors comme à priori c’est une femme comment fait elle pour « niquer » la France qui est elle aussi du sexe féminin comme d’ailleurs nombres de pays, serait elle lesbienne de surcroit ???

  4. JILL dit :

    Cette connasse doit être désespérée ;même le sperme est toujours blanc .

  5. YAYA dit :

    Bonobo, comment peux-tu aider les français en niquant mon Pays qu’est la France ? Allez … va niquer ta mère !

  6. Auguste dit :

    Peut-être que Danielle Obono voulait dire niquer pour la France afin de la repeupler.

  7. Oeil de Lynx dit :

    Dédier un poème à cette merde! Trop d’honneurs à mon goût.