Chère Nadia Geerts, vous vous trompez sur l'islam, c'est Riposte Laïque qui voit juste

Réponse à Nadia Geerts concernant son texte « Riposte laïque » ?

http://nadiageerts.over-blog.com/article-ripostes-laiques–42385866.html
Chère Nadia,
Je lis que vous n’êtes pas d’accord avec Riposte laïque. Selon vous, l’islam est compatible avec la démocratie et l’islamisme n’a rien de commun avec l’islam (Coran). Selon vous, il faut voir l’islam comme une idéologie religieuse normale étrangère à l’islamisme. L’Islamisme n’est pas une idéologie qui sort du néant, Chère Nadia. Elle provient de l’islam et l’islam c’est ce qui est écrit dans le Coran et les hadits. Or le Coran est une idéologie criminogène dangereuse et les islamistes trouvent leur doctrine violente dans le Coran, dans les textes coraniques barbares, qui prônent la violence, le djihad, la haine du non-musulman et son éradication.
Si l’islam n’existait pas, si le Coran et les hadits n’existaient pas, d’où les islamistes tireraient-ils leur comportement haineux et violent ? Dire que le Coran serait compatible avec la démocratie c’est une « supercherie » évidente. Rien dans le Coran n’est compatible avec la démocratie, avec la Convention européenne des Droits de l’homme.
La démocratie ce n’est pas le mépris des femmes, la soumission des femmes, l’esclavage des femmes, prôné par l’islam et corroboré par le Coran et les Hadiths. La démocratie ce n’est pas le partage inéquitable des biens en cas de succession entre frères et sœurs. La démocratie ce n’est pas interdire à une femme musulmane d’épouser un non-musulman. La démocratie ce n’est pas l’interdiction de changer de religion (changer d’idée), sous peine de mort du chef d’apostasie.

La démocratie ce n’est pas comme dit dans le Coran inciter à l’extermination de tous ceux qui ne sont pas musulmans. La démocratie ce n’est pas la charia barbare basée sur le Coran et les hadits inhumains et insensés. L’islam violent n’a sa source idéologique que dans le Coran violent. Niez cela c’est nier l’évidence, ce n’est pas intellectuellement honnête. Il n’existe Chère Nadia qu’un seul Coran, malgré les tendances islamiques les unes plus violentes que les autres, mais trouvant toutes leurs ressources dans les mêmes textes coraniques criminogènes. Le Coran est immuable, et toute interprétation est interdite et qualifiée d’apostasie, parce qu’on ne peut changer la parole d’Allah et l’islam est la religion de Dieu dit le Coran, et ne tolère aucune autre.
Vous écrivez « dès lors que tous les textes religieux contiennent des horreurs, l’esprit des Lumières consiste donc à lire le texte religieux à la lumière de la raison, pour « contextualiser » ce qui doit l’être, voire entreprendre une démarche d’historicisation dudit texte. »
Si l’on examine le Coran avec l’esprit des Lumières, on constate que pas une seule page du Coran n’est conforme à la raison, au respect de l’être humain, en quoi vous allez mettre cela dans un autre contexte (contextualiser) ? Quel contexte ?
Vous parlez aussi d’historisation dudit texte, mais « historiser » veut dire « stocker les renseignements nécessaires pour retrouver l’historique de quelque chose (Wikipedia).
Personne ne peut comprendre ce que vous voulez dire ici, parce qu’il ne s’agit pas d’un livre classé dans une bibliothèque et au sujet duquel on fait des recherches historiques, mais d’un livre qui est utilisé du matin au soir dans le monde entier, dans les écoles coraniques ou autres, dans les mosquées, etc. C’est un livre d’une actualité constante dans le monde entier, brandi par les terroristes qui citent des versets du Coran qui couvrent et justifient leur acte criminel et qui dit qu’ils seront récompensés pour leur crime. C’est un livre qui est la base de la charia appliquée régulièrement dans les pays musulmans. Ce n’est donc pas un livre d’histoire, mais un livre qui règle la vie des gens dans toutes les matières aujourd’hui et chaque jour. Ce n’est pas un livre appartenant au passé, c’est un livre qui règle la vie de millions de musulmans. C’est un livre barbare, que le Conseil Européen pour la Charia veut nous imposer ici en Europe comme mode de vie. (1)
Si ces textes criminels n’existaient pas, les terroristes n’auraient rien sur quoi se baser, pour justifier leur acte criminel et aussi pour sacrifier leur vie. C’est Allah qui dit qu’ils seront récompensés pour leurs crimes ,dans le Coran criminogène. Sur Internet les sites musulmans disent qu’il n’y a pas de musulmans extrémistes, qu’au contraire ce sont de vrais musulmans qui font ce qui est écrit dans le Coran, et on ne saurait donc pas leur reprocher ce que Dieu (Allah) leur ordonne, c’est-à-dire tuer le non-musulman, l’infidèle que le Coran qualifie de criminel d’hypocrite, de mécréant, etc. Je lis sur Internet :
Ane-Marie Delcambre écrit : « Entre l’islam et l’islamisme, il n’y a pas de différence de nature mais de degré. L’islamisme est présent dans l’islam comme le poussin l’est dans l’œuf. Il n’y a pas de bon ou mauvais islam, pas plus qu’il n’y a d’islam modéré. En revanche il y a des musulmans modérés, ceux qui n’appliquent que partiellement l’islam. »
J’estime ce point de vue tout à fait exact. Il n’existe aucun Coran modéré, le Coran est violent, haineux et barbare (plagiat de la Bible), mais il est la base entière de l’islam et de l’islamisme qui n’en est qu’une émanation barbare appliquée. Heureusement que tous les musulmans ne se mettent pas à exécuter ce qu’Allah dit, ce serait un carnage mondial planétaire. Dire que l’islam est compatible avec la démocratie, c’est un sophisme impardonnable parce que c’est entièrement faux. Dire que l’islam n’a rien à voir avec l’islamisme est une conclusion contradictoire, déraisonnable, insensée et un autre sophisme impardonnable parce qu’entièrement faux. L’islamisme n’est pas tiré du « néant » chère Nadia, il a sa source, il a son idéologie, écrites clairement dans le Coran et ses sourates criminogènes.
Guillaume Plas
(1) Sous le titre : “Participer aux élections” sur le site islamique – Internet: http://lejardindessoeurs.over-blog.com/article-6451761.html – on lit ceci: « La démocratie signifie : La loi du peuple, la souveraineté du peuple. L’islam dit : La souveraineté n’appartient qu’à Allah, et la loi n’est que celle d’Allah : « Le jugement n’appartient qu’à Allah, Il a ordonné que vous n’adoriez que Lui » sourate 12 verset 40, et Allah dit « Il (Allah) n’associe personne à Son jugement » sourate 18 verset 26. De ce faite, la démocratie est l’un des plus grands Tâghoût de la terre, toute loi contraire à celle de l’islam est un Tâghoût, et de ce fait il est obligatoire de la désavouer pour être musulman : celui qui ne la désavoue pas n’est pas musulman. »

image_pdf
0
0