1

Chez les Macron, tout est bidon!

Faute de programme,  toute la campagne présidentielle 2017 consista à nous vendre l’irrésistible couple Macron  et leur si belle romance depuis vingt-cinq ans… soit l’ignoble histoire d’un détournement de mineur par personne ayant autorité…

Sauf pour les crédules ou les Manufans, il est désormais de notoriété publique que Brigitte est né Jean-Michel. Iel était-il déjà devenu une dame? Au vu des photos, Brichel s’habillait tout comme mais n’avait pas encore subi les maintes opérations faciales pour la féminiser, lui refaire une jolie dentition, lui offrir une poitrine très volumineuse, sans parler de ses multiples liftings… Notre Première dame ne porte jamais de chapeaux de feutre ou de paille, uniquement de gros chapeaux en cheveux véritables, probablement d’Inde ou de Chine, ces pays en étant les plus grands producteurs. La couleur de ses yeux est aussi une fiction tant iel affiche un regard bleu lentilles de contact. Même sa voix a été refaite par un  phoniatre spécialisé.
 
Son âge est aussi faux que sa féminité puisqu’elle a en fait  soixante-dix-sept ans. Outre sa vêture souvent improbable… la presse se pâme devant son titre de prof de lettres, alors qu’il n’est nulle trace de son Capes… ce qui explique qu’elle n’ait enseigné que dans deux écoles privées. Il lui reste toutefois quelques éléments d’authenticité comme ses grandes oreilles, ses épaules larges, sa démarche virile et sa pointure 44.
Quant à son mari dont on sait désormais que c’est, dans le moindre détail, une totale création Mckinsey, si l’on ne peut remettre en cause son genre, de multiples indices, y compris photographiques… corroborent qu’il préfère les messieurs et apprécie particulièrement les transsexuels. La fête de la Musique 2018 n’était pas une erreur mais un message.
 
Au-delà de la politique infligée au pays… qui aurait acheté un tel duo pour représenter la France à travers le monde?
Ce couple de rêve n’est qu’un cauchemar qui nous ridiculise partout.
Et pour parachever le tableau, voici que Manu s’affuble d’un implant capillaire aussi discret que le maquillage de son Brichel.
 
Castex a dit de lui qu’il était « au-dessus du lot ». Il a parfaitement raison tant il est une falsification totale, à vérités successives ou circonstancielles… pro-Algérie, pro-Pfizer, selon l’argent perçu, gonflant son pactole dans un paradis fiscal. Cependant, il ne fonctionne pas qu’au pognon, il marche aussi à la poudre de perlimpinpin.
 
En tout et pour tout, ce tandem n’est qu’un fatras de mensonges éhontés: chez les Macron, tout est bidon!
 
Mieux valait élire directement Guignol et Gnafron!
 
Mitrophane Crapoussin