1

Chez nous, à Waterloo, on vénère l’Empereur

 Napoléon n’aura pas droit à son hommage en France. Rodomon premier, roi des prétentieux a l’intention de poser une gerbe au rabais pour le bicentenaire de sa mort et les députés de la Nation ne sont même pas conviés aux Invalides ! Le gauchisme culturel l’emporte… Macron le myrmidon n’aime pas quand les autres attirent l’attention. Il nous l’a bien dit : il veut « déconstruire notre histoire ». Et nous, on voudrait déconstruire le nabot….

« Il n’y aura pas de lecture anachronique de l’histoire. Toutes les contradictions de Napoléon seront considérées. La ligne c’est ni repentance, ni déni », précise l’entourage du jars qui se prend pour un aigle royal.

Il y a cinq ans, la ville a fêté les 200 ans de la bataille.

Vous baladant dans les rues, vous auriez cru, vous aussi, vous trouver sur les lieux de sa plus grande victoire

 Pour le bicentenaire, la morne plaine avait fait les choses à la hauteur de l’Histoire. Cétait grandiose. Pour l’occasion, le champ de bataille avait été déplacé et agrandi, et moultes tribunes érigées, pour 118 000 spectateurs au total. Plusieurs têtes couronnées ont fait le déplacement : le Prince Charles d’Angleterre, escorté par son épouse, a ouvert les commémorations en inaugurant la ferme-château rénovée d’Hougoumont, cadre de combats meurtriers le 18 juin 1815. La France, elle, était représentée par son seul ambassadeur.

Si vous venez à Waterloo, vous ne vous trompez pas, vous n’êtes pas dans une superproduction, c’est normal.

Tous sont persuadés que c’est Napoléon qui a remporté la bataille ! Les rues portent son nom ou celles de ses victoires…Il y a la rue de l’empereur, la drève, l’avenue, le chemin, l’impasse, le passage, la venelle, le quai de l’empereur. Le quai d’Austerlitz, le boulevard de Iéna, l’avenue Wagram.. vous en voulez, vous en aurez !

Braine-l’Alleud (véritable lieu de la bataille)……

Le musée vend des souvenirs, non de Wellington, ou de Blücher, mais du grand Napoléon, chapeau, uniformes, dessins, calendriers, figurines…. si vous demandez à un enfant du coin qui a gagné, il répondra tout de suite : Napoléon !

Restos et boutiques du nom de « Chez l’empereur », « Bivouac de l’Empereur », « Grill de l’empereur ».

Le passage Wellington, galerie marchande, lui, est déserté depuis des années

Ici en Belgique, on ne risque pas de l’oublier…Lorsque je commence à m’agacer des postures de macron, champion du métaplasme poids-plume, j’imagine ses propres obsèques, et la foule déchainée qui applaudit au passage du cercueil…De bicentenaire, il n’y aura……

Anne Schubert