Chez Renault la Renaulution passe par l’aberration

Le nouveau patron du Groupe Renault, l’italien Luca De Meo, arrivé depuis quelques mois suite au départ anticipé de son prédécesseur, Carlos Ghosn, a présenté son nouveau plan de relance pour le groupe baptisé Renaultlution. Un mixte entre Renault et révolution. Cependant cette révolution passe par l’aberration.
Après avoir signé au début de l’année 2020 la charte de l’ONU « Free&Equal » favorisant les salariés LGBT+, l’inclusion et la lutte contre les discriminations, l’entreprise s’est empressée de mettre en place des formations au management inclusif.

Le 8 juin 2020, Renault poursuit sa démarche avec la signature de la charte de l’Autre Cercle du même nom que l’association qui œuvre pour favoriser l’inclusion des personnes LGBT+ en entreprise.
N’oublions pas que Renault est aussi partenaire officiel des Gay Games 2018 à Paris. Une espèce de jeux olympique qui réunit toute la fine fleur de la diversité…

Aujourd’hui le travail de déconstruction continue avec la mise en place d’un sondage interne pour savoir si les minorités sont correctement et suffisamment représentées dans l’entreprise. Une prise de température qui aboutira très probablement à de nouvelles mesures pour contraindre les employés à se plier au dictat du lobby LGBT+.

Voici quelques exemples des questions posées dans ce sondage dirigé par l’Association française des managers de la diversité probablement grassement financée par l’État, donc avec nos impôts :


Propagande interne et propagande externe.
Le 1er mars 2021, Renault a rendu publique sa nouvelle campagne publicitaire mondiale pour sa voiture électrique Zoé. À cette occasion l’entreprise française s’illustre une nouvelle fois sur les questions sociétales en faisant apparaître des minorités en majorité, des populations inexistantes dans le monde réel comme par exemple une femme métisse mais en même temps rousse, une bonne dose d’homosexualité et de mixité raciale avec un homme blanc et un homme noir ? (ou une femme ? On ne sait pas trop. Peut-être un « non binaire » ?) s’embrassant. Le tout dans un monde multicolore où le vivre- ensemble règne à merveille.
Le directeur de création contenu marketing de Renault se félicite de « magnifier la voiture avec une nouvelle approche fraîche et moderne. »

Lire cette vidéo sur YouTube.

https://youtu.be/zpT79_WNNkA

Après cela, laissons-nous imaginer les prochaines campagnes publicitaires…
Mais toute cette propagande sociétale soi-disant progressiste ne permet pas à l’entreprise de redresser la barre d’un point de vue économique.

image_pdf
0
0

19 Commentaires

  1. Vu la pub et le gros crétin de PDG, ne plus acheter de Renault à aucun prix !

  2. Mais que vient foutre la sexualité dans le monde du travail ? A t’on jamais demandé à quelqu’un avec qui ou quoi il couchait avant de l’embaucher ? Ce monde… Vivement qu’il pète !

  3.  »l’autre cercle » et pourquoi pas la rondelle enchantée ?

  4. La réponse est simple ne plus achetez de renault ! Achetez japonais ,au moins là bas pas d’immigration ,pas de prosélytisme lgbt, pas d’islamiste !

  5. Je suis choquée : le héros de la pub qui court après une présumée femme, même pour lui rendre son sac, pourrait laisser soupçonner chez lui de fâcheuses tendances hétérosexuelles. Pas du tout dans la ligne du projet!

  6. y a t-il encore des gaulois embauchés chez renault ? avant qu’ils ne délocalisent en chine

    • Ds made in China, la prochaine grande Ds made in China, bien qu ils prétendent qu ils ne peuvent plus fabriquer de Petite voiture en ftance

  7. Un baromètre en forme de toucher rectal ou de test Covid du même métal ?

  8. Effectivement ça me paraît délirant. Origines ethniques, handicap, ça peut se repérer. Mais orientations sexuelles ?!!! Les gens sont censés déclarer leur orientation sexuelle ? C’est complètement con ! Par ailleurs, je ne vois pas comment on peut prouver être victime de discrimination quel que soit le motif. Un supérieur hiérarchique peut freiner votre avancement juste parce qu’il ne peut pas vous blairer. S’il s’agit d’introduire des quotas avec de la discrimination positive, je ne vois pas en quoi ça va servir les objectifs d’une entreprise qui n’est pas là pour faire du social ou de l’humanitaire.

  9. J’ai vécu une partie de ma jeunesse dans une région ou Renault avait une usine de 12000 salariés et Simca/Talbot/Peugeot sans doute autant. Cette dernière avait même sa propre gare SNCF pour son personnel !
    Renault doit en être aujourd’hui à 3/4000 salariés, Pigeot doit avoir fondu aussi. Renault devrait fermer dans 3/4 ans. Pigeot va peut-être suivre.
    La vallée de la Seine n’est plus ce qu’elle était…

    Ah, j’oubliais. Le personnel était MAJORITAIREMENT « importé »… Donc RAB !
    (bougnes et turcs)
    Mais ils ne sont pas rentrés au bled pour autant alors que les constructeurs ont ouvert de nouvelles usines chez eux.

    VIVE LA FRONCE !

    • Ces constructeurs n’ont pas fondu, ils ont délocalisé en masse.
      Ne restera bientôt plus que leurs sièges de direction en France.

      • Même pas pour stellantis c’est angleterre et un pays nordique, bien que les impôts des français leur est accordés un pretgarantie

  10. La réalité n’est qu’un concept rétrograde inventé par des mâles blancs hétéronormés sous-genrés jaloux de leurs privilèges raciaux endo-systémiques. En tenir compte c’est se soumettre à la perpétuation de l’oppression des oppresseurs sur les opprimés. [C’est bon là ? Je peux avoir mes 75% de réduc’ sur l’achat de ma prochaine Renault ?]

    • Bah, renault va disparaître et sera racheté, avec, à la clé, toute cette merde qui sera, elle, foutue dehors, car les robots remplacent et de manière très avantageuse, les humains, dégénérés ou pas !!!

      Pouvez-vous développer votre point de vue ?

Les commentaires sont fermés.