Chez Taubira, aucun aveuglement, juste la volonté de détruire une France qu’elle hait

Publié le 3 février 2015 - par
Share

Ri7taubira vengeresse 001LETTRE A VALEURS ACTUELLES

Selon vous, Mme Taubira serait “coupable d’aveuglement, de laxisme et d’incompétence”. Elle pècherait donc par défaut. Et bien non, pas du tout. Bien au contraire, Mme Taubira est parfaitement lucide, volontaire et compétente et elle s’acquitte à merveille de la tâche qu’elle s’est fixée depuis toujours : nuire par tous les moyens à la France et aux Français, ces “blancs” colonialistes, esclavagistes, etc.

Car Mme Taubira, qui voit rouge dès qu’elle voit blanc, est devenue une ennemie irréconciliable de la France dès qu’elle a pris conscience qu’elle même, produit typique des métissages intervenus dans la zone américano-caribéenne, n’était pas et ne serait jamais totalement “blanche” ; animatrice, avec son époux Delannon, d’un mouvement terroriste guyanais, n’ont-ils pas tenté, entre autres, d’incendier les dépôts de carburant de Cayenne ? Ne s’est-elle pas organisé jadis, aux frais du contribuable, une tournée des capitales africaines aux fins de dénigrement de la France et des Français esclavagistes qu’il convenait de punir ? N’est-elle pas à l’origine de la loi qui qualifie la traite européenne, notamment la française, de crime contre l’humanité, mais ne dit mot de la traite arabe autrement plus meurtrière ? A-t-elle jamais cessé de dénoncer “l’Etat colonial” oppresseur qu’elle n’a pas hésité à accuser, lors des émeutes guyanaises de 1996 qu’elle soutenait, d’avoir organisé et mis en scène, pour lui nuire, l’épopée de son jeune fils qui déambulait en scooter, les poches pleines de bijoux que dans un réflexe patriotique bien compréhensible, il venait de dérober après casse dans une bijouterie ? Ne s’est-elle pas rendue, en 2009, en Guadeloupe où elle n’avait rien à faire, sinon soutenir, poing levé à la tête des émeutiers, le dénommé Domota, fonctionnaire et syndicaliste et donc, cela va de soi, leader indépendantiste ? N’a-t-elle pas intrigué, des années durant, pour finalement obtenir que soit débaptisé l’aéroport “Rochambeau” de Cayenne, au prétexte que ce nom était celui d’un blanc esclavagiste, alors qu’il s’agissait de l’un des héros français de la guerre d’indépendance américaine ?…

Ceci pour l’essentiel, étant observé qu’il est difficile de ne pas constater que tout, dans ses propos, dans ses écrits, dans ses actes, porte le sceau du ressentiment. Non, Mme Taubira n’est pas l’ingénue, béatement gauchisante, que certains imaginent ; aucun de ceux qui l’ont approchée, de près ou de loin, n’est disposé à gober cette édifiante fable créole ; installée au cœur du système étatique, Mme Taubira poursuit inlassablement son objectif, nuire à la France, en s’employant à ravager le système judiciaire, à désagréger le tissu social et à “pourrir” le quotidien des ces Français blancs qu’elle déteste, tout ceci avec la complicité d’un certain “syndicat” de magistrats lui-même depuis longtemps à la tâche. Or, ceux qui l’ont nommée aux fonctions régaliennes qu’elle exerce aujourd’hui ne pouvaient rien ignorer de tout cela. Que faudrait-il en déduire ?

Jean-Pierre Dupont

(abonné) Toulouse

PS : Mme Taubira s’est prononcée contre l’éventuelle peine “d’indignité nationale” ; ce qui se comprend, car elle serait la première à qui il faudrait l’appliquer, à défaut du crime de haute-trahison qui n’existe plus en droit franco-européen, semble-t-il.

NB : copie au journal en ligne “Riposte Laïque”

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.